Revenus des ménages : les régions les plus riches

Visa expert

L’article « Revenus des ménages : les régions les plus riches » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 11/03/2016

Quelles sont les régions françaises les plus ou moins riches ? Nous savons, en effet, qu’il existe des disparités de revenus en France. Le revenu disponible brut d’un ménage comprend l’ensemble des revenus d’activité, des revenus du patrimoine et les prestations sociales auxquels sont soustraits les impôts directs et les cotisations sociales.

Les français sont-ils tous logés à la même enseigne ? Quelles sont les véritables différences entre les régions ?

Des disparités peu visibles

Selon l’INSEE, en Province (France Métropolitaine sans l’Ile de France), le revenu annuel moyen est de 19 482€ brut par an. Comment se répartissent les écarts sur le territoire ? L’Ile de France est en tête, avec un revenu disponible brut qui s’élève à 24 035€ par habitant et par an. C’est ensuite la région Auvergne-Rhône-Alpes avec 20 535€. La région PACA arrive en 4ème position avec 20 114€ de revenu disponible brut par an et habitant.

En bas du classement, nous retrouvons les régions Languedoc-Roussillon et Nord-Pas-de-Calais, avec respectivement 19 027€ et 17 617€ de revenu disponible brut par habitant/an.

Nous constatons que les disparités entres les régions les plus ou moins riches sont assez faibles. En effet, une seule région se trouve au delà des 20 000€ de revenu brut disponible par habitant/an et une seule en dessous des 19 000€. La majorité est donc concentrée entre 19 000€ et 20 000€.

Des chiffres en constante augmentation

Nous pouvons également retrouver, au travers des chiffres publiés par l’INSEE, une augmentation quasi-constante, depuis 1994, des revenus moyens en France. Prenons l’exemple de l’ensemble Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, un habitant bénéficiait en 1994 de 12 295 de revenu disponible brut annuel. Ce chiffre n’a cessé d’augmenter jusqu'à atteindre 19 716€ en 2013.

Mettons maintenant cette augmentation en relation avec l’inflation, afin d’analyser le pouvoir d’achat des ménages. Ce dernier, après avoir atteint des sommets en 2007, connaît des difficultés ces dernières années et a même connu ses premières baisses (-0,1% en 2013).

Selon l’Institut National de la Consommation (INC), les français ont perdu 4% de leur pouvoir d’achat, soit 1 500€ par an.

Conclusion

Nous pouvons ainsi voir que des disparités existent entre les revenus des régions mais que celles-ci restent minimes. Bien que le revenu disponible brut ne cesse d’augmenter, le pouvoir d’achat des français a tendance à stagner. Le revenu des ménages français reste harmonieux sur l’ensemble du territoire.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides