Industrie des paiements : forte croissance en vue

Visa expert

L’article « Industrie des paiements : forte croissance en vue » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 10/10/2016

Selon une étude du BCG (Boston Consulting Group) publiée lundi dernier, l’industrie des paiements ne cesse d’évoluer. Effectivement, l’activité des paiements continue à se développer notamment grâce aux avancées technologiques, aux changements d’habitudes des consommateurs et à l’évolution de la régulation. Les banques se retrouvent de plus en plus dépassées face au développement de ces Fintechs innovantes. Toutefois, ce n’est pas encore la fin des banques.

Pourquoi un tel engouement pour l’industrie des paiements ? Que deviennent alors les banques ?

Les activités de paiement

Les activités de paiement

L’industrie des paiements a su se démarquer au fil des années et a progressé toujours un peu plus grâce aux nouvelles technologies. En effet, en 2015, le secteur des paiements a représenté près de 370 milliards de dollars de revenus. D’ici 2025, cette industrie pourrait atteindre 550 milliards de dollars de revenus supplémentaires.

Il existe en effet désormais de plus en plus de moyens de paiements tels que la carte bancaire, les virements, les prélèvements et même des paiements mobiles. D’ici 2020, les experts supposent que 80% des commerçants aux États Unis utiliseront une application permettant de payer directement par le téléphone. L’innovation ne cesse de se poursuivre et les banques doivent alors adopter une stratégie digitale.

Une réelle concurrence avec les banques

Les banques sont les principales concurrentes des industries de paiement. Toutefois, elles gardent de nombreux atouts non négligeables. En effet, les clients sont plus confiants envers les banques traditionnelles lorsqu’il s’agit de traiter leurs paiements ou plus globalement pour parler argent.

De plus, les banques possèdent une infrastructure plus solide contre la fraude, la gestion des risques, la conformité, etc. Olivier Sampieri (Directeur Associé Sénior au Boston Consulting Group) a déclaré que les banques « doivent développer une véritable culture de l’innovation basée sur les partenariats et prioriser leurs investissements pour réduire les coûts ». Elles doivent penser digital et être moins traditionnelles afin de s’adapter face à ces nombreuses avancées technologiques.

Conclusion

Le marché du secteur des paiements est clairement en nette progression. D’ici 2025, il pourrait y avoir un taux annuel de croissance de près de 6%. En 2015, près de 400 millions de consommateurs ont utilisé des paiements en ligne, soit une hausse de 35% par rapport à 2014.

Cependant, les banques semblent rester plus expertes sur les sujets de la gestion des risques et des fraudes. Elles rassurent les clients encore frileux face aux technologies. Olivier Sampieri s’est alors demandé « à quoi ressembleront les paiements dans dix ans ? Comment collaborer intelligemment avec les Fintechs ? A suivre…

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides