L’AMF bloque les sites suspicieux

Visa expert
avatar
Par Hotman Achab
Le 15/05/2018

L’article « L’AMF bloque les sites suspicieux » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Dans le viseur des marchés financiers depuis 2011, l’AMF (autorité des marchés financiers) épie plusieurs sites qui proposent des opérations financières illégales sur les options binaires et le Forex. Après plusieurs mises en garde ayant pour objectif de protéger les épargnants très spéculatifs du trading, le gendarme des marchés financiers a dû bloquer l’accès de 138 adresses de site internet depuis 2014.

De quoi s’agit-il ?

Depuis 2011, la multiplication des initiatives a pour objectif d’alerter les particuliers sur les risques liés aux sites proposant des opérations sur les options binaires (produit permettant de parier à la hausse, mais aussi à la baisse sur une courte durée) et le marché des devises dit « Forex ».

Ainsi, les opérations susceptibles d’être qualifiée d’escroquerie ou de pertes financières importantes pour les particuliers visant aujourd’hui 445 sites et bloquent à ce jour plus de 138 sites.

Chaque année, l’AMF publie ainsi une liste noire des 445 sites non-conformes et non autorisés à proposer des promesses de gain de ce genre aux particuliers. Si les actions de blocage de ces sites passent par le biais de la justice, les procédures peuvent être longues et requièrent souvent une problématique de disponibilité pour les tribunaux.

Ainsi, c’est le tribunal de grande instance de Paris qui gère les dossiers au rythme d’un tous les deux mois. Dans le but de faciliter les procédures, l’adoption de la loi Sapin en décembre 2016 revoit le mécanisme et les formalités à suivre.

Les moyens mis en oeuvre

En effet, pour faire face à cette « ampleur d’opérations illégales », l’AMF se montre déterminée et n’hésite pas à mettre en avant le chiffre de ses résultats. Depuis 2011, 42 sites ont été fermés après la réception d’un acte de procédure de l’institution et 96 ont été bloqués pour donner suite à des ordonnances de blocage.

Ayant instauré un procédé de suivi, le gendarme des marchés européens se montre incorrigible et souhaite éviter toute réouverture après décision de justice. La vente de ces produits posant aujourd’hui un problème sera prochainement régulée et la directive européenne MIFID II, entrée en vigueur le 3 janvier 2018 a doté le superviseur européen d'un pouvoir d'intervention sur ces produits hautement risqués.

Conclusion

Dans le cadre de toute démarche concernant un investissement sur le Forex ou les options binaires, l’AMF prône la vérification systématique du site en vous assurant que ce dernier n’apparaisse pas sur la liste des prestataires autorisés à fournir des services d’investissement en France. Cette liste est régulièrement mise à jour et reste à disposition du public. Pour information, il existe également une liste noire sur des sites proposant d’investir dans des biens divers (diamants, vins, crypto-actifs…).

À propos de l'auteur

Hotman Achab , Conseiller en gestion de patrimoine

Diplômé d’un Master en gestion de patrimoine qu’il a obtenu en 2003, Hotman Achab débute sa carrière professionnelle au sein de la Société Générale en tant que conseiller patrimonial pendant 4 ans puis rejoint la Banque Postale où il occupe les fonctions de conseiller patrimonial. En 2010, il intègre la division Banque Privée, toujours à la Banque Postale, où il sera notamment élu « meilleur CGP d’Ile de France ». En 2014, après plus de 11 ans passées dans l’environnement patrimonial bancaire, Hotman souhaite évoluer et décide de s’associer au Groupe Wast & Van et prend la direction, début 2015, de Wast & Van Grand Paris.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides