Billet 11 - Achats de Noël – Acheter malin et bien comparer

Par Karl Toussaint du Wast - le 28/11/2012
pierre-bureau

Noël approche, c’est dans à peine un mois et cette année, pour mes achats, je suis bien décidé à m’y prendre à l’avance.


Pour cela, je me suis organisé une liste des cadeaux ou achats que je devais effectuer et les ai tout d’abord classés par type d’achats :

  • Cadeau pour ma femme
  • Boisson / alimentation
  • Cadeaux pour mon fils
  • Cadeau pour mon frère

Et pour chacun de ces catégories d’achats, je sais déjà ou je vais les acheter et surtout comment je vais faire pour les acheter au mieux. Je vous livre mes petits secrets qui ne m’ont finalement demandé qu’un peu d’organisation et de bon sens :


Pour ma femme, je vais utiliser le coupon de réduction de 20% (tout de même) qu’on lui avait remis un plus tôt cette année dans la parfumerie près de la maison ou elle a l’habitude d’aller faire des achats et qu’elle-même m’avait proposé d’utiliser si je le souhaitais.


Bien sûr, et connaissant le parfum qui lui plairait, je suis d’abord allé voir sur Internet si je ne pouvais pas le trouver moins cher, mais avec le coupon de réduction, j’ai la garantie de faire un achat au bon prix. Son second cadeau lui en revanche je l’ai acheté sur Internet, sur un site d’achat groupé connu. Je lui ai choisi un forfait de 5 massages bien être dans un institut de massage en centre-ville. Prix imbattable et défiant toute concurrence, d’autant qu’ils m’ont proposé un paiement en trois fois sans frais.


Ce type de paiement en trois fois sans frais est fort utile, notamment et en particulier durant les périodes ou l’on doit effectuer de nombreux achats. Attention à ne pas le confondre avec les cartes de paiement appelées aussi « réserves de trésorerie ». Ces cartes sont un véritable piège et coutent une véritable fortune. Croyez-moi, évitez les à tout prix.

Pour le poste boisson/alimentation, nous avons convenu avec la famille de nous répartir les plats. Cette année, nous sommes chargés du vin, du champagne et de l’entrée.


Pour le champagne, étonnement, c’est chez un discounter que j’ai trouvé les meilleurs tarifs. Une caisse achetée, une caisse offerte ce qui ramène le prix unitaire de la bouteille à près de 20% en dessous de son prix habituel. Là, j’ai fait une véritable affaire, d’autant que le champagne se conserve très bien.


Pour l’entrée, c’est ma femme qui va cuisiner et faire elle-même le foie gras. Non seulement cela permet de faire le foie gras comme on veut (on a décidé de la faire aux figues cette année), mais c’est surtout beaucoup plus économique.

investir-dans-le-vin

Mais ce qui m’a le plus étonné c’est l’écart de prix très substantiel que l’on a retrouvé d’un magasin à l’autre, d’un site Internet à l’autre pour les jouets. Le même jouet est parfois vendu près de deux fois plus cher dans les magasins spécialisés que chez des discounters.


Pour mon fils nous avons trouvé un déstockage massif de Playmobil il y a 15 jours et avons profité de l’occasion. Nous avons économisé près de 100 € sur cet achat !! Une vraie affaire.


Pour mon frère enfin, j’ai voulu faire quelque chose d’un peu symbolique car il est actuellement en master de finance à l’Université de Bordeaux. Alors j’ai décidé de lui offrir un PEA (plan d’épargne en actions) afin qu’il puisse se familiariser avec les rouages de la bourse et qu’il fasse ses premiers pas dans les transactions. Pour ça, je ne suis pas passé par une banque mais par un spécialiste indépendant. Il pourra ainsi soit faire lui-même ses arbitrages, soit se faire assister par des professionnels s’il en ressentait le besoin.


Au final, avec ces achats malins, nous avons pu économiser, mon épouse et moi-même plusieurs centaines d’euro. Je vais en profiter pour placer cette économie et la faire travailler. Et pourquoi pas le placer sur notre PEA et voir si j’arrive à faire mieux que mon petit frère.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides