La BCE va affiner ses prévisions de croissance pour 2019

Visa expert
paul avatar
Par Paul Buzy
Le 11/02/2019

L’article « La BCE va affiner ses prévisions de croissance pour 2019 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Le contexte européen de ces derniers mois a instauré un climat de peur chez les acteurs du monde financier.

Une prévision de croissance en berne, une inflation revue à la baisse

Selon Mario Draghi, Président de la Banque Centrale Européenne (BCE), « les facteurs géopolitiques, la menace du protectionnisme, les fragilités des marchés émergents et la volatilité des marchés financiers » font peser sur la croissance européenne de sérieux doutes. Cependant, le président de la BCE se dit confiant sur la gestion de la crise des gilets jaunes par l’Etat français.

Dans ce contexte, la Banque Centrale Européenne avait annoncé en décembre 2018 une prévision de croissance de 1,7% pour l’année 2019. Mais il a d’ores et déjà été annoncé par François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France et membre du directoire de la BCE, que « la croissance à court terme sera probablement réduite dans nos prévisions publiées en mars », à Bloomberg TV, au forum économique mondial de Davos. Et ce, également pour l’année 2020. Un pessimisme grandissant sur la zone euro a conduit un panel d’économistes sondés par la BCE à revoir ce chiffre, passant ainsi d’une prévision de croissance de 1,8% en septembre 2018 à 1,5% début d’année 2019. Mario Draghi a annoncé que les risques sur la croissance avaient augmenté en zone Euro. Ce sur quoi Benoît Coeuré, membre du Directoire de la BCE, avait indiqué qu’il était encore trop tôt pour revoir à la hausse les taux directeurs de la Banque Centrale Européenne. Ils n’augmenteront donc pas au moins avant l’été 2019, mais cette pause serait probablement étendue si l’économie continuait d’être morose.

Quant à l’inflation, elle est aussi en baisse. La commission Européenne prévoit désormais un taux d'inflation pour 2019 à 1,4%, au lieu de 1,8% en novembre 2018. Cette prévision reste inférieure à l'estimation de la Banque Centrale Européenne qui est à 1,6%. Ceci reste encore bien éloignée de l'objectif idéal d’inflation de 2%.

Le poste de Président de la BCE à pourvoir dès novembre 2019

Autre événement de cette fin d’année 2019 : Mario Draghi quitte ses fonctions de Président de la Banque Centrale Européenne. Il a pris ses fonctions le 1er novembre 2011 succédant à Jean-Claude Trichet. Son mandat, non renouvelable, s’achève le 1er novembre 2019. Le poste de Gouverneur de la BCE se libère, mais est très convoité, car très lucratif : il s’agit du poste de fonctionnaire le mieux rémunéré d’Europe. En 2014, Mario Draghi gagnait 378 000€ par an, ce qui est le double du gouverneur de la FED, et nettement supérieur aux différents chefs d’Etats Européens.

François Villeroy de Galhau et Benoît Coeuré, les deux banquiers centraux sont en course pour reprendre ce poste. Tous deux interrogés sur le sujet, Benoît Coeuré se demande qui ne serait pas intéressé par ce poste. Quant à François Villeroy de Galhau, il a rappelé que sa « nomination dépend du Conseil Européen ». Affaire à suivre !

À propos de l'auteur

Paul Buzy , Chef de projet patrimonial

Diplômé d’un Master en Gestion de Patrimoine et Immobilier à l’INSEEC, Paul BUZY rejoint l’équipe de Netinvestissement en 2018, après y avoir effectué son stage de fin d’études. Les différents postes qu’il a occupés précédemment dans des établissements bancaires le pousse finalement à opter pour l’indépendance et il fait le choix d’exercer le métier de chef de projet patrimonial au sein du cabinet le plus disruptif de la place.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides