Impôt sur le revenu : ce qui va changer en 2015

Visa expert

L’article « Impôt sur le revenu : ce qui va changer en 2015 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 24/09/2014

Dans un contexte économique relativement tendu, le gouvernement n’a eu de cesse au cours de ces dernières semaines de multiplier les mesures destinées à lutter contre le « ras le bol » fiscal des contribuables français.

Après avoir annoncé la mise en place d’une aide exceptionnelle pour les pensions de retraite inférieures à 1 200 euros qui devrait se traduire par une revalorisation du minimum vieillesse et l’octroi d’une prime supplémentaire de 40 euros, c’est au tour des ménages les plus modestes d’être visés par le gouvernement.

Selon le Premier Ministre, ces derniers devraient bénéficier d’ici 2015 d’un allégement de l’impôt sur le revenu grâce à une modification du barème actuellement applicable. Explications.

imposition

Refonte partielle du barème de l’impôt

Afin de pallier à la pression fiscale pesant actuellement sur les contribuables aux faibles revenus, le gouvernement a annoncé une révision partielle du barème de l’impôt sur le revenu. Rappelons que jusqu’à présent sont concernés par cet impôt les contribuables dont les revenus annuels sont supérieurs à 6 011 euros.

A compter de 2015, le gouvernement prévoit de faire sortir de l’impôt sur le revenu un nombre important de contribuables en procédant à la suppression « pure et simple » de la première tranche d’imposition. Plus précisément, il est question d’exclure de l’impôt tous les ménages dont les revenus annuels sont inférieurs à 12 000 euros.

Néanmoins, cette modification du barème de l’impôt sur le revenu devrait être sans conséquence pour les contribuables dont les revenus annuels sont supérieurs à 12 000 euros. Ces derniers ne verront pas leur taux d’imposition augmenter.

Qui sera concerné ?

Selon le gouvernement, cette mesure devrait concerner plus de neuf millions de foyers fiscaux. Plus précisément, l’ensemble des contribuables dont les revenus annuels sont inférieurs à 12 000 euros.

A cela doit s’ajouter un renforcement de la décote dont l’objectif est de permettre aux contribuables de rentrer progressivement dans l’impôt. En effet, afin d’éviter aux contribuables d’être trop brutalement imposés, le gouvernement a annoncé que serait opéré un rehaussement de la décote qui passera à 1 135 euros pour une personne seule et 1 870 euros pour un couple.

Conclusion

Animée par une volonté de pérenniser les mesures d’allégement fiscal entamées par le gouvernement au cours de l’année 2014, cette annonce a été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme par les contribuables français. En attendant son vote définitif au sein de la loi de Finances pour 2015, le gouvernement semble réussir à regagner progressivement la confiance des contribuables dans la politique qu’il mène actuellement.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides