Retraites : pas de revalorisation en 2014

Visa expert

L’article « Retraites : pas de revalorisation en 2014 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 17/09/2014

Contrairement à ce qui a été annoncé par le gouvernement il y a maintenant quelques mois, les pensions de retraites ne feront pas l’objet d’une revalorisation cette année. Le Premier Ministre, Manuel Valls justifiant cette décision par le faible niveau de l’inflation qui conduit à une stabilité du niveau des retraites.

Rappelons que jusqu’à présent, toutes les pensions de retraites étaient revalorisées chaque année afin de tenir compte de l’évolution des prix à la consommation. La date de revalorisation ayant été décalée par le gouvernement du 1er avril au 1er octobre.

Afin de pallier à ce manque à gagner pour les retraités, le gouvernement a néanmoins prévu de faire une entorse au plan d’économie de 50 milliards d’euros qui prévoyait un gel des pensions de retraites pendant 18 mois. Ce gel devant générer plus de 1.3 milliard d’économie.

Retraites : Pas de revalorisation au 1er Octobre 2014

Une aide exceptionnelle de 40 euros

Lors de son discours à l’Assemblée Nationale mardi matin, le Chef du gouvernement a annoncé que les plus petites retraites, c'est-à-dire celles inférieures à 1 200 euros bénéficieront d’une « prime exceptionnelle » s’élevant à 40 euros supplémentaires.

En outre, à compter du 1er octobre 2014, le minimum vieillesse devrait passer de 792 euros à 800 euros, soit une revalorisation de 8 euros.

Malgré la volonté du gouvernement d’améliorer la situation des petites retraites, ce « coup de pouce » n’a pas fait l’unanimité chez les retraités estimant ce geste encore insuffisant face aux baisses consécutives du niveau des pensions de retraites au cours de ces dernières années.

Des français de plus en plus inquiets pour leur avenir

En 20 ans, le niveau des retraites à baisser de manière significative et cette tendance ne devrait pas s’arranger selon certains professionnels du secteur. Selon une récente étude menée par l’INSEE, le niveau de vie moyen des retraités pourrait ne représenter que 70% de celui des actifs d’ici 2060.

L’écart entre la pension moyenne d’un retraité et le revenu moyen d’un actif passant de 66% à 57% en 2060.

Conclusion

Face aux différentes réformes menées par les gouvernements successifs au cours de ces dernières années qui ont conduit à une dégradation progressive du niveau des retraites, les Français semblent de plus en plus inquiets pour leur avenir. Selon une étude réalisée par des professionnels du secteur bancaire, plus de ¾ des français estiment désormais nécessaire de se constituer un complément pour la retraite.

Néanmoins, parmi les différents sondés seulement la moitié a déjà mis en place des solutions concrètes pour préparer leur avenir (contrat Madelin, investissements immobilier, assurance vie, etc..) et s’assurer une retraite qui soit en adéquation avec leur niveau de vie actuel.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides