Retraites françaises : le coût des frais de gestion ?

Visa expert

L’article « Retraites françaises : le coût des frais de gestion ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 26/04/2013

Chaque année la gestion du système de retraite coûte six milliards d’euros à la France. Alors que le gouvernement doit mettre en place les réformes de réduction du déficit pour équilibrer les régimes de retraite à horizon 2020, des mesures doivent être prises pour optimiser également les frais de gestion. Le système français est « source de complexité pour les assurés ». Le gouvernement souhaite des préconisations pour assurer une meilleure cohérence entre les régimes, dans leurs principes, leur pilotage et leur gestion.

Un système de retraite très complexe

Un système de retraite très complexe

Les français estiment que le système de retraite manque de clarté et simplicité. En effet, selon un sondage réalisé par Accenture, seuls 19% des interrogés ont « une idée précise du montant de la pension qu’ils percevront », et 35% seulement savent « combien d’années il leur reste à travailler ». Une immense majorité d’entre eux réclament des démarches plus simples et un interlocuteur unique.


Les échanges d’informations entre les différents régimes existent déjà. Le groupement permet de savoir à tout moment combien de trimestre une personne a cotisé. Certaines fonctions pourront être simplifiés, ou mutualisés sans changer la réglementation ni les spécificités de chaque régime.

Une économie de 2.5 milliards d’euros

La France affiche les frais de gestion les plus élevés d’Europe. Ils représentaient 1.92% des prestations versées en 2010, contre 1.19% en moyenne dans l’Union Européenne. A titre de comparaison, ils sont de 1.35% en Italie, 1.23% en Allemagne ou 1% en Belgique. Les meilleurs élèves sont l’Irlande avec un coût représentant 0.8% des prestations versées, la Suède (0.72%), le Royaume Uni et l’Espagne (0.67%) ainsi que la Norvège (0.58%).


Pour diminuer les frais de gestion en France, plusieurs options sont envisagées. « En mutualisant les relations avec les usagers (guichet unique), les achats, l’immobilier, ou encore le recouvrement des cotisations, on réalise des économies d’échelles massives », indique Eric Linquier chargé du secteur des retraite chez Accenture. Une modification de la gestion des 35 régimes de retraites français permettrait de réaliser 2.5 à 3 milliards d’euros d’économies, selon Accenture.

Conclusion

Les caisses de retraite ont commencé déjà à réduire leurs coûts. La plus importante, la caisse nationale d’assurance vieillesse, diminue d’année en année les siens. Les frais de gestion représentaient 1.4% des prestations en 2011. Les effectifs reculent aussi, une partie des départs en retraite n’étant pas remplacée. On comptait 13 500 agents fin 2014, 4% de moins qu’en 2009.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides