banniere article

Bitcoin et Blockchain : principe et fonctionnement

L’article « Bitcoin et Blockchain : principe et fonctionnement » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des informations communiquées.

  • Avis de nos lecteurs :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • 9,4/10 pour 5 avis
Ecrit par : Karl Toussaint du Wast

Conseiller en gestion de patrimoine

1928 vues

par nos lecteurs

4 min

de temps de lecture

Votre simulation

gratuite et personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Introduction

A qui s’adresse ce guide : comme pour tout ce que nous nous évertuons à écrire et à faire depuis 2010, l’objectif est d’être le plus clair, le plus pédagogique et le plus accessible possible pour toutes celles et ceux qui ne sont pas des professionnels de la finance ou dans ce cas précis, des spécialistes de la crypto ou des geeks. Ce guide ne sera donc pas technique ou incompréhensible, bien au contraire. Il s’adresses à toutes celles et ceux qui veulent comprendre les grands principes et le fonctionnement du Bitcoin et de la blockchain en général.

Si vous vous intéressez aux cryptomonnaies et que vous cherchez à comprendre les grands principes et fonctionnement du Bitcoin et de la blockchain, alors ce guide est certainement le plus important à lire. Car après tout, c’est de là que tout part. c’est en 2009 que, grâce à Satoshi Sakamoto et la création du Bitcoin, la toute première blockchain décentralisée est née. J’insiste bien sur décentralisée car s’il existait déjà une multitude de blockchains auparavant, le Bitcoin fut la première du genre à n’être encadrée par personne d’autre que ses propres utilisateurs. C’est ce que nous allons voir ensemble maintenant.

Si vous désirez plus d’informations sur les cryptomonnaies, vous pouvez contacter un conseiller netinvestissement en cliquant ici.

1. Qu’est-ce qu’une blockchain ?

Si vous demandez à un informaticien de vous expliquer ce qu’est une blockchain il commencera certainement par vous dire qu’il s’agit d’une « chaine de blocs » . ce qui, reconnaissons-le, nous fait quand même bien avancer. Si c’est clair pour lui, ça l’est moins pour nous autres les non geeks.

Pour faire simple, voyez une blockchain comme un manuel d’utilisation avec des règles précises, définies et encadrées, comme un Kibboutz organisé si vous préférez, ou encore comme une mini nation avec ses propres règles, intégrée au sein d’une planète énorme et globale que l’on pourrait appeler Internet.

Autre métaphore : si vous avez vu le film « ready player one », nous pourrions presque voir l’univers virtuel du jeu vidéo RPG (jeu de rôle) du film comme une blockchain avec ses propres règles.

Facebook d’une certaine façon est une blockchain. Certes on parle de communauté, mais c’est un peu le même principe.

Au fur et à mesure que vous rentrerez dans le détail, vous réaliserez qu’il existe une multitude de blockchain sur le marché et que de nouvelles se créent régulièrement (et que d’autres disparaissent aussi d’ailleurs). L’on pourrait comparer toutes ces blockchains à des compagnies aériennes : chacune proposant des services spécifiques, des destinations spécifiques, des durées de trajet et des tarifs différents. Finalement c’est comme pour tout écosystème.

Mais ce qui fait toute la singularité et la spécificité de la blockchain Bitcoin (oui Bitcoin avant d’être un crypto actif c’est d’abord une blockchain) c’est qu’elle fut la toute première à être entièrement décentralisée.

La blockchain Bitcoin est née grâce à une poignée d’informaticiens appelés miners qui croyaient dans la philosophie de Satoshi, dans la vertuosité de la blockchain décentralisée et qui donc pour cela, par croyance donc, acceptaient d’être payés en token Bitcoin pour sécuriser les transactions qui seraient faites via cette blockchain.

2. Blockchain : principe et fonctionnement

Le principe initial d’une blockchain est de pouvoir apporter aux utilisateurs de cette blockchain une solution informatique suffisamment bien encryptée pour réaliser des transactions (souvent financières ou sensibles) de façon sécurisée. L’objectif prioritaire étant de sécuriser la transaction évidemment mais également de l’inscrire justement dans cette blockchain afin de rendre la dite transaction indiscutable et infalsifiable dans le temps. C’est là que les mineurs interviennent. Chaque transaction effectuée via la blockchain est donc sécurisée via un calcul et un code informatique et les miners qui sécurisent cette transaction sont rémunérés en token, c’est-à-dire dans le jeton de la blockchain en question. En l’occurrence, dans le cas du Bitcoin, en token Bitcoin.

Les miners qui sécurisent les transactions sur la blockchain Solana sont payés en jetons Solana, ceux qui travaillent sur la blockchain ERC20 sont payés en ETH et ainsi de suite.

Ainsi, lorsqu’un utilisateur passe par la blockchain pour exécuter une transaction, il émet en quelque sorte un « appel d’offres », celui-ci est alors traité par un mineur qui exécute et sécurise la transaction. en contrepartie de quoi il sera rémunéré en jetons de la blockchain.

Mais le principe même de Blockchain ne se limite évidemment pas uniquement aux transactions.

Comme je le disais, une blockchain c’est un peu comme une immense communauté d’utilisateurs. Il peut donc y avoir autant de blockchains qu’il existe (et qu’il existera demain) de produits, de services etc.

Ainsi demain, lorsque vous aurez acheté du lait en poudre pour votre bébé, vous serez alors automatiquement rattaché à la blockchain relative à la chaine de production de ce lait en poudre. Si cet échantillon de lait se retrouvait souillé par une salmonellose par exemple, vous seriez alors instantanément informé au même titre que tous les autres détenteurs de ce même produit.

La blockchain sera également révolutionnaire pour la santé et la médecine. Celles et ceux qui attendent un don d’organe pourront s’inscrire sur une blockchain spécifique sur laquelle donneurs et receveurs d’organes seront connectés en temps réel, partout dans le monde et ainsi optimiser les chances d’avoir un organe compatible. Bien évidemment, grâce à la décentralisation, tout cela pourra se faire en dehors des réseaux criminels de trafic ou pire, des réseaux privés indépendants.

netinvestissement vous recommande :

Cryptomonnaies : guide complet

Investissement 2021 en Bitcoin, Ethereum, Altcoin… : le guide complet

3. Et le Bitcoin dans tout ça ?

Avant de devenir l’extraordinaire réserve de valeur qu’il est devenu et d’être comparé à « l’or digital », le Bitcoin n’était qu’un simple (j’ai failli écrire vulgaire, mais je n’ai pas osé) jeton. En 2009-2010, lorsque la blockchain Bitcoin a été lancée, un jeton Bitcoin valait moins cher qu’un coquillage. Mais ce qui a créé sa valeur c’est à la fois le nombre croissant d’utilisateurs qui ont fait appel à la technologie et le nombre de plus en plus important de mineurs qui non seulement étaient payés en Bitcoin mais qui, de surcroit, croyant dans le protocole, conservaient leurs jetons. Au fil des années, ce jeton (token comme on dit en anglais) a pris de la valeur au fur et à mesure que le nombre d’utilisateurs et de personnes qui croyaient dans la puissance du modèle augmentait.

Vous l’aurez donc compris, au départ le Bitcoin était un simple jeton et est devenu progressivement une cryptomonnaie car de plus en plus de personnes ont accepté d’être payés avec.

Autre information fondamentale concernant le Bitcoin c’est son nombre fini. Contrairement aux monnaies fiduciaires traditionnelles telles que l’euro ou le dollar, le Bitcoin a un nombre fini : 21 millions. Il n’y en aura jamais un de plus. Cette rareté est de plus en plus prise en compte dans la détermination de sa valeur.

En effet, alors même que l’on a assisté en 2020 et 2021 à une impression de monnaie délirante de la part des banques centrales – il faut savoir que 25% de tous les dollars actuellement en circulation dans le monde ont été imprimé entre 2020 et 2021… ça laisse à réfléchir – il n’y aura jamais plus de 21 millions de Bitcoin dans le monde.

Alors que le cours du Bitcoin a dépassé les 60.000 $ au moment où je rédige ces lignes, nous sommes de plus en plus nombreux à penser que Bitcoin est voué à devenir une réserve de valeur. Avant on détenait de l’or chez soi, demain on détiendra des Bitcoin sur son portefeuille virtuel dans son smartphone. Bien que je ne pense pas qu’il soit judicieux d’utiliser aujourd’hui ses bitcoins pour payer ses dépenses de la vie courante, cela commence à être possible, de plus en plus possible et le nombre de commerçants qui acceptent le Bitcoin ne cesse de croitre.

Le bitcoin peut également être utilisé comme cryptomonnaie d’échange pour une autre cryptomonnaie. Au même titre que vous pouvez changer vos euros pour n’importe quelle autre monnaie, vous pouvez changer vos Bitcoins pour toute autre altcoin (on appelle altcoin toutes les autres cryptomonnaies autres que le Bitcoin justement).

4. Et les autres blockchains alors

Sans dresser une liste exhaustive de toutes les blockchains ici, je vous invite néanmoins à vous intéresser aux blockchains suivantes :

  • La blockchain Binance, appelée BSC pour Binance Smart Chain. C’est d’abord une blockchain d’infrastructure mais les fondateurs ont simplifié les choses afin d’inciter les utilisateurs à l’utiliser. Au final, c’est l’une des principales blockchains mondiales
  • Cardano. La blockchain Cardano est pour le moment en avance technologiquement par rapport aux autres notamment en terme de vitesse de traitement
  • Ethereum. Evidemment, comment ne pas vous parler de la blockchain Ethereum appelée ERC20. C’est la plus grosse mais les frais sont pour le moment très élevés. Toute la cryptosphère attend avec impatience la sortie de l’ETH 2.0 qui va révolutionner les blockchains de traitement du monde
  • Solana. Concurrent direct de Cardano et d’Ethereum

Conclusion

Comprenez bien que nous ne sommes encore qu’au tout début de la révolution technologique de la blockchain. La plupart des innovations qui seront déployées sur la blockchain n’existent pas encore. ils restent à être pensés, créés. Ce guide avait comme objectif de vous introduire à cet univers car nous n’y sommes pas encore habitués. Il aura fallu du temps à l’Homme pour s’habituer à Internet, au téléphone portable, aux mails. Maintenant tout le monde trouve cela normal, mais en 1995, c’était totalement nouveau pour 99% des êtres humains. Il en est de même pour la blockchain et le Bitcoin. Il ne me reste plus qu’à vous donner rendez-vous dans dix ans…

Et en attendant, pour faire fructifier votre argent, c’est ici sur netinvestissement et c’est maintenant.

Cette information n’est pas contractuelle et ne constitue ni un conseil en investissement ni une recommandation d’achat ou de vente de crypto-actifs ni une sollicitation d’utilisation de quelque plateforme en particulier. Si vous choisissez d’avoir recours aux services de conservation ou d’accès à des crypto-actifs et d’achat/vente de crypto actifs contre des monnaies fiduciaires (FIAT) ayant un cours légal, vérifiez que votre interlocuteur est bien enregistré auprès de l’AMF. Les prestataires de services sur actifs numériques (PSAN) sont des intermédiaires financiers qui proposent différents services relatifs à l’investissement en crypto actifs, cryptomonnaies. L’investissement dans les cryptomonnaies, crypto actifs présente de nombreux risques dont un risque important de perte en capital et est sujet à une forte volatilité. Il existe de nombreuses arnaques sur les cryptoactifs, restez vigilants et renseignez-vous avant tout investissement.

Ne ratez rien de nos conseils !
Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note !

9,4/10 pour 5 lecteurs

A propos de l'auteur Karl Toussaint du Wast, Conseiller en gestion de patrimoine | 1241 articles en ligne

Avis des clients de Karl :

  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien.

Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion et de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé le cabinet Wast & Van puis netinvestissement. Il est également le co-fondateur du tour de France de l’immobilier et du baromètre des placements. Il intervient régulièrement en tant expert immobilier auprès des média français. Karl Toussaint du Wast est notamment l’auteur des livres : "le Guide du CGP moderne" et "E-CGP, comment réussir sa transformation digitale".

Lire la suite
Dernier commentaire client

"le service client est très agréable et montre une grande patience pour les novices; les frais d'entrée sont restreints, ce qui est très appréciables"

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2022-01-03 18:28:55 par Caroline W.
Voir son profil Contactez Karl
Comment ça marche ?
C'est simple comme 1,2,3

1-Vous choisissez

Parmi l'ensemble des placements financiers et immobiliers sur le marché français.

2-Prise de contact

Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.

3-Vous souscrivez

Finalisez votre projet facilement en suivant les étapes de souscription.

Ils nous ont fait confiance
Des centaines de netinvestisseurs heureux !
/10

sur 513 avis clients

+ -
simulation gratuite Netinvestissement

Votre simulation

gratuite & personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Réponse en 24h !