banniere article

Les 10 meilleurs placements en 2021

Vos objectifs Guides Placer son argent

En résumé ...

Les meilleurs placements à privilégier en 2021 sont les investissements dans les secteurs innovants (IA, big data, food tech, etc.), le private equity, les cryptomonnaies, les fonds structurés, les SCPI "nouvelle génération", l'assurance-vie et l'immobilier (crowdfunding, Pinel, LMNP).

L’article « Les 10 meilleurs placements en 2021 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

  • Avis de nos lecteurs :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • 7,3/10 pour 78 avis

Ecrit par : Karl Toussaint du Wast

Conseiller en gestion de patrimoine

958859 vues

par nos lecteurs

9 min

de temps de lecture

Votre simulation

gratuite et personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*
Podcast

Introduction

Après une année 2020 pour le moins inédite dont il nous tardait à toutes et tous certainement qu’elle se termine enfin, nous voilà à présent, et nous en sommes ravis, rentrés dans cette année 2021. La crise soudaine du COVID qui a commencé au printemps dernier par un premier confinement a totalement bouleversé et accéléré les étapes de changement et de mutation que de nombreux secteurs peinaient encore à entreprendre. Des millions de français(e)s ont en effet découvert, pour la première fois, les outils de téléconférence et autre Visio tchats. Les ventes sur internet ont explosé et un grand nombre de commerçants ont accéléré leur « digitalisation ». Malheureusement bien souvent dans l’histoire, les révolutions et les grands changements s’opèrent au cours de bouleversements ou de « cataclysmes » soudains ou imprévisibles. Incontestablement, le COVID-19 aura surpris le monde entier. En l’espace de quelques semaines, des secteurs entiers : tourisme, aviation, bureaux, hôtellerie, commerces « non essentiels » de proximité, centres commerciaux, loisirs ont été percuté par un tsunami sanitaire sans précédent.

Ce coronavirus aura donc accéléré la transition et le changement de cycle. Les grands cycles économiques ont généralement une durée de dix ans. Tous les dix ans, le cycle touche un point haut ou un point bas puis repart… dans l’autre sens.

Pour en revenir à l’objet même de ce guide « les 10 meilleurs placements pour 2021 », cette nouvelle année voit donc émerger et exploser à la hausse de nouveaux secteurs et nous allons voir ensemble comment en bénéficier le plus intelligemment possible. Alors sans plus tarder, rentrons dans vif du sujet et découvrons ensemble les 10 meilleurs placements à privilégier en 2021.

Si vous désirez plus d’informations sur les meilleurs placements du marché, vous pouvez contacter un conseiller netinvestissement en cliquant ici.

Préambule

Comme chaque année il ne s’agit pas d’un classement du premier au dernier. Nous partageons avec vous notre expertise métier, notre grille de lecture en temps qu’indépendants mais aussi nos convictions de marché. Les dix placements présentés dans ce guide ont tous un intérêt particulier pour cette année 2021. Enfin, ce guide ne pourrait en aucun cas se prévaloir d’être un conseil en investissement. En effet, chacun(e) d’entre vous avez une situation unique et spécifique qu’il faut donc étudier individuellement en prenant en compte vos propres objectifs, vos besoins et vos attentes.

Allez, sans plus attendre, on commence.

netinvestissement vous recommande :

Objectif 10%

de rendement par an*

Capital et rendement
non garantis
Placer son argent

Vous recherchez un placement sécurisé et performant ? Découvrez les solutions ...

Découvrez cette offre

1. Les secteurs innovants

J’en parlais en introduction, de nombreux secteurs ont émergé de cette crise sanitaire et d’autres ont accéléré leur transformation. Cette mutation rapide va créer mécaniquement (et a déjà commencé à créer) un transfert de valeur sur ces nouveaux secteurs. L’objectif ici est donc de détecter ces nouveaux secteurs et de voir comment se positionner dessus pour faire partie de croissance.

A. L’IA… forcément

Est-ce vraiment nécessaire de vous dire combien nous ne sommes qu’aux balbutiements de l’incroyable transformation à l’échelle mondiale que l’intelligence artificielle va apporter à l’ensemble de la planète ?

A peu près tout le monde s’accorde à dire que l’intelligence artificielle devrait connaitre au moins deux décennies de croissance. On a donc de quoi faire et on va en profiter. Pour vous, concrètement, qu’est-ce que cela signifie ?

Pour profiter pleinement du potentiel et de la forte croissance de ce nouveau secteur, vous avez trois possibilités :

Acquérir des titres vifs

Acquérir des titres vifs (des actions) de sociétés que vous aurez identifié comme développant de la technologie ou un savoir-faire dans ou autour de l’intelligence artificielle. Vous pourrez le faire notamment au travers d’un compte titres. Malheureusement, la très grande majorité de ces sociétés sont en dehors de France et en particulier en Asie. Attention toutefois si vous n’êtes pas un professionnel de la finance à bien prendre soin de bien vous renseigner en détail sur le sérieux et l’opérationnalité effective de ces sociétés, à bien prendre connaissance de leurs prévisionnels et de leurs chiffres et surtout, à soigneusement surveiller l’évolution de leur R&D et des dépôts éventuels de brevet

Devenir un Business Angel

Devenir business angel en investissant directement au capital d’une ou plusieurs sociétés évoluant dans l’intelligence artificielle. Alors oui, certes, cela ressemble beaucoup à l’investissement au travers d’un compte titres mais là vous êtes actif, pas simplement passif. Vous pouvez vous impliquer réellement et activement dans le développement de la société si, bien entendu, cela vous plait (et que vous avez du temps libre).

Investir dans l'IA

Troisième solution, celle que d’ailleurs je vous recommande si, comme l’immense majorité de notre communauté de lecteurs et de netinvestisseurs, vous n’êtes pas un(e) spécialiste ou un expert de la finance et de la macro-économie, c’est d’investir dans le secteur de l’intelligence artificielle au travers de fonds. C’est certainement le moyen le plus simple et le moins risqué. A titre d’exemple, l’un des fonds que nous avons travaillons depuis plusieurs années dans le secteur a fait +50% de performance en 2020… pas mal ! Et dire que ce n’est que le début…

B. L’agriculture « de demain »

Ce que l’on appelle la « food tech » concerne toutes les innovations autour de l’agriculture : fermes agricoles verticales en hydroponie, marchés urbains en circuit court installés sur les toits, fermes lombricoles… l’évolution technologique est fulgurante et nous n’en sommes, là encore, qu’au début. Nous savons tous que nous devons repenser radicalement notre manière de produire de la nourriture et de la consommer en devenant plus respectueux de l’environnement, de la terre, de l’eau et des animaux. Comme pour l’intelligence artificielle, vous pouvez ainsi investir de trois façons différentes.

Chez netinvestissement, nous recommandons de passer par des fonds d’investissement spécialisés et mutualisés si vous souhaitez investir dans ces nouveaux secteurs en pleine révolution.

C. La tech

Drones, voitures autonomes, électricité sans fil, neurosciences, nanotechnologie… le monde de la tech explose littéralement d’innovation et de créativité. Nous sommes à l’aube d’un nouveau siècle des lumières, digital cette fois.

La décennie qui s’ouvre devant nous nous réserve de formidables leviers de croissance. L’innovation est partout, si l’on sait se positionner sur les bons secteurs.

Tout comme pour l’IA ou l’agriculture, toujours le même principe si vous vous intéressé(e) à ce secteur et que vous souhaitez y investir.

D. Le big data

Le volume de données échangées dans le monde va être multiplié par 45 entre 2020 et 2035 !

Oui, vous avez bien lu : 45 fois plus. Les volumes sont déjà très importants mais ils ne sont rien comparés à ce qui nous attend. Les sociétés qui évoluent dans le traitement, la sécurisation, la diffusion des données (datas) dans le monde sont sur un secteur en pleine croissance.

E. L’eau

Un être humain peut vivre 2 à 3 jours maximum sans boire. Ensuite, je vous laisse faire les maths. Nous sommes de plus en plus nombreux sur terre et nos besoins en eau augmente donc en permanence. Mais je ne parle pas uniquement de la distribution de l’eau, le secteur de l’eau est gigantesque : assainissement, traitement, réduction des fuites, respect de l’environnement (ISR), distribution. Les chantiers sont énormes et là encore, nous sommes sur un secteur forcément résilient et organiquement croissant.

F. Les énergies renouvelables

Les changements de mentalité à un large niveau sont finalement très récents. Il n’y a en effet pas si longtemps qu’une plus large partie des êtres humains a pris conscience de l’enjeu absolument majeur pour la planète que de réduire nos émissions de gaz à effet de serre : le CO2 notamment.

L’objectif de réduire notre surconsommation énergétique s’accompagne d’une prise de conscience de l’importance de privilégier les énergies propres : soleil, eau, air… les énergies renouvelables sont là encore à leurs débuts.

La société Total par exemple investi à présent 100% de sa R&D (recherche et développement) non plus dans les énergies fossiles, mais uniquement dans les énergies renouvelables.

À retenir :

Répartissez votre argent sur quatre ou cinq fonds différents afin de diversifier votre risque tout en vous donnant de meilleures chances de profiter des différents cycles de croissance. Si vous êtes déjà positionné(e) sur des fonds « de l’ancien temps », n’ayez pas peur d’arbitrer.

« Diriger c’est prévoir »

Ne laissez pas vos positions prendre la poussière.

netinvestissement vous recommande :

Comment bien investir et placer son argent en 2021 ?

2. Les cryptomonnaies

Ça y est, cette fois-ci, on y est pour de bon. Les cryptomonnaies ne sont plus uniquement réservés qu’aux « geeks », aux initiés ou aux amateurs de sensations fortes.

Le secteur de la cryptomonnaie rencontre de plus en plus d’adeptes dont des non-initiés, des françaises et des français qui, eux aussi, veulent diversifier leurs placements et se positionner sur ce secteur dont de plus en plus de professionnels s’accordent à dire qu’il est certainement l’avenir de la finance mondiale. La décentralisation au travers de la blockchain devrait devenir la norme sur les dix prochaines années.

Mais cela ne veut pas dire qu’il faut changer radicalement de braquet en passant à fond de gauche à droite (ou inversement). Le titre de ce guide est, je vous le rappelle « les dix meilleurs placements en 2021 ». Certes, les cryptomonnaies font partie d’une nouvelle classe d’actifs dont il peut, dans certains cas, être pertinent de détenir 5 à 10% dans son patrimoine mais en s’étant assuré au préalable de la bonne adaptabilité à votre propre situation et en veillant à vous positionner sur les bonnes cryptos.

Pour cela, je vous recommande d’ouvrir votre compte de trading et/ou d’épargne en crypto auprès de la la première plateforme française validée par l’AMF.

À retenir :

Le plus important à retenir est de ne pas foncer tête baissée sur la première plateforme qui passe. Soyez très vigilant sur le sérieux et l’honnêteté de l’opérateur que vous aurez choisi avant de vous lancer au risque de voir vos fonds disparaitre… sans recours possible.

3. Le private equity

Toujours dans la continuité de ce guide, l’année 2020 aura été une année forcément plus compliquée pour certains gros ensembles immobiliers, je pense notamment à l’hôtellerie et aux loisirs, mais pas que… loin de là. Mais le marché est pragmatique et binaire.

Les opérateurs du secteur du private equity ont su en tirer profit et acquérir au bon moment des actifs de très grande qualité mais dont les propriétaires, inquiets « à l’instant T », souhaitaient vendre vite.

En 2021, investir dans des opérations de private equity immobilier soigneusement sélectionnées c’est donc profiter à la fois d’un « time to market » idéal sur l’achat des actifs et d’une reprise économique forte à la fois cette année et les années suivantes. Toutefois, il faut savoir que la plupart des solutions d’investissement en private equity sont accessibles à partir de 150.000 €. Ce n’est donc, à priori, pas une classe d’actifs accessible à tous. Mais il existe quelques opérateurs qui donnent accès à ces solutions d’investissement dès 5000 €. Netinvestissement ayant accès à l’ensemble des solutions du marché, parlez-en avec votre chef de projet patrimonial. Il(elle) saura vous conseiller et vous aider à sélectionner la meilleure solution pour vous.

À retenir :

Privilégiez les FCPR ou les Club Deal diversifiés en leur sein de préférence sur des secteurs à haut potentiel de rebond tels que l’hôtellerie ou les secteurs résilients tels que la santé via des investissements dans les pharmacies par exemple.

4. Les SCPI « nouvelle génération »

L’immobilier tertiaire n’est pas mort… Bien au contraire. L’être humain à l’extraordinaire capacité de se réinventer et de saisir les opportunités lorsqu’elles se présentent. Alors oui, nous sommes d’accord que les « vieilles » SCPI de rendement majoritairement investies sur des bureaux anciens, pensés et aménagés « à l’ancienne » risquent de souffrir un peu plus. Mais pour autant, non seulement les SCPI ont montré une très forte résilience l’année dernière, mais elles ont également déjà entamé leur mue.

Il existe également des SCPI de rendement qui ne sont pas positionnées sur les bureaux et qui elles en revanche poursuivent leur croissance sans avoir souffert des contraintes sanitaires de 2020. Bien évidemment je pense notamment au secteur des entrepôts logistiques pour le e-commerce ou encore au secteur de la santé ou de l’éducation qui, là encore n’a pas été impacté.

Enfin, toujours dans le secteur de l’immobilier tertiaire, l’on constate que les espaces de bureaux sont repensés différemment. Les nouvelles normes de construction s’accompagnent de plus en plus de normes de confort, ce que l’on appelle le « well being », le bien être en français. Bien évidemment que le marché des bureaux n’est pas mort. Si l’on a découvert le télétravail, ce n’est pas pour autant la panacée. Les prises de conscience et les modifications internes entamées en 2020 et commencent à présent à montrer leurs effets vertueux. Là encore, comme pour le private equity, le moment est fort opportun pour se positionner sur l’immobilier, si l’on sait ce sur quoi investir.

Là encore, sollicitez nos chefs de projet patrimonial pour qu’ils vous aident à sélectionner les meilleures SCPI.

À retenir :

Si vous cherchez à générer des revenus complémentaires tout en investissant dans un actif tangible, alors les SCPI nouvelle génération ont tout leur sens. Attention en revanche à privilégier les secteurs innovants et à forte croissance plutôt que les « bureaux à l’ancienne ».

5. Le crowdfunding immobilier

Que diriez-vous d’un produit qui rapporte 8 à 10% par an, qui soit bloqué 12 à 24 mois seulement et qui n’ai ni frais d’entrée, ni frais de gestion, ni frais de sortie ??

Oui je sais cela a l’air impossible et pourtant il s’agit bel et bien du crowdfunding immobilier.

ATTENTION : je me dois de vous rappeler que l’investissement en crowdfunding (comme pour tous les autres placements présentés dans ce guide d’ailleurs) comporte un risque de perte en capital. Comme pour tout, on ne met donc pas tous ses œufs dans le même panier.

10% de votre épargne au maximum et le crowdfunding immobilier n’est en aucun cas un livret A… je le rappelle le capital n’est pas garanti.

Pourquoi le crowdfunding en 2021 ? Finalement que ce soit avant ou après le Covid, le secteur de l’immobilier en France se porte et continue de bien se porter. En l’occurrence le confinement aura réduit le nombre de mises en chantier et d’autorisation de permis de construire ce qui a comme conséquence immédiate de réduire encore davantage le nombre de logements à construire. La carence de logements en France continue donc de s’accroitre. Pour autant, toutes les opérations de crowdfunding proposés sur le marché ne sont pas nécessairement pertinentes. Il faut donc rester vigilant sur le choix et veiller à bien vérifier les critères froids et rationnels pour ne pas vous tromper.

À retenir :

Si vous cherchez à placer quelques liquidités à court terme tout en visant un rendement élevé, alors le crowdfunding est un véhicule d’investissement qui présente de nombreux avantages. Restez en revanche très vigilant au choix de l’opération avant de vous lancer.

6. Le dispositif Pinel 2021

Si vous avez suivi l’actualité, un amendement a été voté dans le courant du mois de novembre 2020 concernant une modification du dispositif Pinel. A compter de 2023 inclus, le taux de réduction et donc l’avantage fiscal octroyé pour tout investissement dans l’immobilier neuf sera raboté… donc réduit.

Il y a quatre composantes fondamentales à l’intérêt d’investir dans un Pinel en 2021 :

  • Les taux d’emprunt : toujours hyper bas, emprunter n’a jamais couté aussi peu cher alors ne vous en privez pas : endettez-vous !
  • Le taux de réduction : jusqu’à 21% de réduction d’impôts si vous conservez le bien 12 ans. Ce taux est amené à baisser dans le futur conformément à ce que prévoit l’amendement
  • L’augmentation de la carence de logements : comme je le rappelais juste avant pour le crowdfunding, l’année 2020 aura entrainé un ralentissement et donc un retard dans les mises en chantier. Le fossé se creuse donc entre la demande de nouveaux logements de plus en plus forte et le nombre insuffisant de nouveaux logements construits
  • RT2020 : c’est la nouvelle norme énergétique qui rentre en application à compter du 1er Janvier 2021. Bien plus puissante que le RT 2012 jusqu’ici en vigueur, cette nouvelle norme vise à arriver à des bâtiments neutres en émission de carbone. En d’autres termes, ce qui sera demain la norme énergétique dans le bâtiment est déjà une norme imposée pour toute construction neuve construite à partir de 2021.

À retenir :

2021 sera certainement la meilleure année pour investir dans un dispositif Pinel. Tous les éléments et les fondamentaux sont réunis pour réussir son investissement à condition bien entendu de ne pas choisir son bien sur des critères affectifs et de respecter les fondamentaux.

7. Le LMNP dans les résidences gérées

Je ne me lasse pas de la location meublée, véritable véhicule à générer des rentes non imposables, le LMNP est une formidable machine à générer des revenus complémentaires, notamment pour celles et ceux qui souhaiteraient préparer ou compléter leur retraite. Vous trouverez sur le site de nombreux guides traitant de l’intérêt et des avantages du LMNP.

Mais si j’ai choisi de l’intégrer une fois de plus dans ce classement des 10 meilleurs placements en 2021, c’est qu’à défaut d’être une nouveauté, il offre tout ce dont un netinvestisseur français a besoin :

  • Un actif tangible : l’immobilier
  • Une gestion déléguée par bail
  • Un rendement net de charges de l’ordre de 4% à 5%
  • Des revenus défiscalisés. Grâce à l’ARD (amortissement réputé différé), vous allez en effet pouvoir amortir le bien sur les loyers perçus.

S’il existe 4 grandes familles de location meublée gérée : le tourisme, l’affaires, l’étudiant et les personnes âgées, chez netinvestissement nous recommandons et conseillons les deux derniers. Nous sommes en effet plus réservés sur la profondeur du marché pour les secteurs tourisme et affaires.

Les secteurs de l’immobilier géré des étudiants et des personnes âgées (EHPAD) montrent, depuis des années, de profondes carences d’offre, assurant pour celui ou celle qui sait bien se faire accompagner, un investissement serein.

À retenir :

Privilégiez plutôt les résidences étudiantes ou les EHPAD, bien moins soumis aux éventuels aléas de marché. La demande est colossale et l’offre toujours très insuffisante. Enfin le premier critère à vérifier est la solvabilité du gestionnaire.

8. Les produits structurés

Les produits structurés sont des véhicules d’investissement financiers qui peuvent être détenus au sein de votre compte titres ou via votre assurance-vie.

Leur premier avantage intérêt réside dans la clarté et la compréhension du cadre. En d’autres termes, en investissant dans un produit structuré, vous connaitrez dès le départ et très clairement les tenants et aboutissants, le niveau de risque, le couloir de protection, etc.

Or, si malgré tout, vous n’êtes pas encore serein(e) à l’idée d’investir sur les marchés, les produits structurés offrent une maitrise du cadre qui devrait vous intéresser.

La plupart des produits structurés sur le marché proposeront des rendements (les « coupons ») connus et affichés dès le départ ainsi qu’une durée connue et déterminée, ainsi que ce que l’on appelle une « barrière de protection ». Cette barrière, comme son nom l’indique vient protéger votre capital, dans une certaine mesure. Comme pour le rendement, la barrière de protection est elle aussi connue et clairement annoncée au départ.

Attention toutefois à ne pas souscrire à n’importe quel fonds structuré. Assurez-vous d’avoir préalablement et soigneusement pris connaissance des conditions détaillées du produit et si le conseiller qui vous en parle ne vous parait pas parfaitement en connaitre et en maitriser les rouages, alors n’y allez pas.

Un produit structuré présente 4 composantes majeures :

  • La barrière de protection : la barrière de protection détermine le seuil en deçà duquel vous commencerez à "perdre de l’argent". Qu’est-ce que cela signifie ? Prenons un exemple : vous vous positionnez sur un produit structuré dont la barrière de protection a été fixée à - 40%. Le jour où vous rentrerez sur le produit (ce que l’on appelle la date du strike), la valeur de marché sera connue et fixée. Tant que le sous-jacent (indice, actions, etc.) sur lequel le produit structuré a été construit, ne baisse en dessous de - 40% par rapport à sa valeur le jour de l’achat, alors, votre capital est protégé et ne sera pas impacté. Si en revanche, le sous-jacent venait à descendre en dessous du seuil de - 40% à l’échéance du produit (généralement dix ans au maximum) alors le capital subirait la perte équivalente à la baisse effective globale.
  • Le sous-jacent : le sous-jacent est la valeur sur laquelle le produit structuré a été construit. Il peut être un indice (type EuroStoxx50) ou une action (ENGIE par exemple). Le produit structuré ne vous fait pas investir sur cet indice ou cette action, mais s’en sert comme indicateur de référence. C’est donc sur la base de l’évolution de sa courbe de performance que l’issue du produit structuré sera déterminée.
  • Le coupon : il s’agit du rendement (mais les financiers aiment bien se compliquer la vie avec des mots techniques). Chaque produit structuré propose un rendement différent, mais généralement vous pouvez raisonnablement viser un rendement compris entre 6 et 9% par an. Toutefois, nous avons construit et déjà réalisé (c’est-à-dire que les clients sont sortis du produit en encaissant leur plus-value) pour nos clients des produits structurés a 15% qui ont été rappelés au bout d’un an !
  • La durée : la durée maximum classique d’un produit structuré est de 10 ans ; mais l’objectif est bien entendu de sortir au terme de la 1ère année, de récupérer son capital + l’intégralité du rendement visé. Sachez qu’il existe des produits structurés qui peuvent ensuite être rappelés hebdomadairement voire quotidiennement après la première année, dès que sa valeur aura dépasser sa valeur initiale le jour du strike.

Les produits structurés sont de plus en plus présents dans les allocations des françaises et des français qui ont su confier leurs contrats à de bons professionnels, pour autant les produits structurés ne conviennent à tout le monde.

Sachez que tout professionnel qui vous recommanderait un produit structuré dans une allocation devra au préalable vous fournir un ensemble d’informations clés (DICI) et s’assurer de votre pleine et parfaite compréhension du véhicule avant de vous faire investir.

À retenir :

Privilégiez un produit structuré offrant une barrière de protection large (au minimum - 40%), une duration longue (10 ans) avec idéalement la possibilité de malgré tout percevoir une partie du rendement, même en cas de baisse. Enfin, essayez de privilégier les structurés qui vous offrent, après la première année, des sorties possibles hebdomadaires, voire quotidiennes, cela vous donnera davantage de souplesse.

9. L’assurance-vie 3.0

L’assurance vie 3.0, qu’est-ce que c’est ?

Le temps du fonds euro et des lignes d’UC non arbitrées depuis 10 ans est révolu. L’assurance-vie 3.0 c’est une nouvelle façon de gérer et d’arbitrer votre contrat. Comme nous l’avons vu au début de ce guide, les opportunités sur les marchés vont être aussi nombreuses que folles cette année alors profitez-en, arbitrez votre contrat, donnez-lui une cure de jouvence… voire mieux… ouvrez enfin une assurance-vie chez netinvestissement et découvrez la puissance de la gestion 3.0 by netinvestissement.

À retenir :

Ne laissez plus dormir votre contrat, arbitrez-le. Et si le rendement, le « suivi », la gestion ou le dynamisme global de votre contrat ne vous convient pas. Fermez-le ! Ne subissez pas ! Même si le contrat a moins de huit ans. On ne garde pas un mauvais contrat au prétexte qu’il n’a pas encore huit ans (surtout depuis que le PFU a été mis en place).

10. NOUVEAU : renégociez TOUS vos contrats et abonnements

Dixième et dernier paragraphe de ce guide. Cette année j’ai choisi de vous parler de l’optimisation et de la rationalisation de vos dépenses car après tout, ce que vous économiserez d’un côté vous pourrez l’investir intelligemment de l’autre. Alors profitez de cette nouvelle année pour renégocier tous vos contrats : électricité, gaz, téléphone portable ou accès internet, canal plus, votre assurance habitation ou de votre voiture, bien évidemment ne tolérez plus d’être prélevé du moindre euro par votre banque pour avoir le « privilège » de pouvoir accéder à vos comptes en ligne, cela doit évidemment être gratuit pour vous.

Vous avez travaillé dur pour pouvoir vous offrir ces services, alors respectez votre argent et votre épargne et négociez pour défendre vos intérêts.

À retenir :

Si vous faisiez l’effort de renégocier effectivement tous ces abonnements et autres contrats vous seriez surpris(e) de constater le montant de la somme économisée. Des dizaines, voire des centaines d’euros économisés que vous pourriez ensuite placer… vertueux et optimisé.

Conclusion

2021 devrait normalement, sauf surprise de type « cygne noir façon covid », être une superbe année de croissance et de reprise globale notamment évidemment en bourse. Sachez profiter de ces nouveaux marchés en pleine croissance en vous positionnant. Abordez la fin d’un cycle et la naissance d’un nouveau avec pragmatisme et positivisme. Il y a fort à parier que la décennie qui s’annonce sera gage de croissance et de création de valeur. Il n’appartient qu’à vous d’en profiter et pour ce faire, le plus court et le meilleur moyen d’y arriver est de vous faire accompagner par netinvestissement. Alors je vous dis à très bientôt dans la communauté des netinvestisseurs heureux.

Ne ratez rien de nos conseils !

Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note !

7,3/10 pour 78 lecteurs

A propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast, Conseiller en gestion de patrimoine | 780 articles en ligne

Avis des clients de Karl :

  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien.

Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion et de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé le cabinet Wast & Van puis netinvestissement. Il est également le co-fondateur du tour de France de l’immobilier et du baromètre des placements. Il intervient régulièrement en tant expert immobilier auprès des média français. Karl Toussaint du Wast est notamment l’auteur des livres : "le Guide du CGP moderne" et "E-CGP, comment réussir sa transformation digitale".

Lire la suite

Dernier commentaire client

"Présentation du site très claire Articles de bonne facture"

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2020-10-27 10:58:29 par Eric F.

Comment ça marche ?
C'est simple comme 1,2,3

1-Vous choisissez

Parmi l'ensemble des placements financiers et immobiliers sur le marché français.

2-Prise de contact

Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.

3-Vous souscrivez

Finalisez votre projet facilement en suivant les étapes de souscription.

Ils nous ont fait confiance
Des centaines de netinvestisseurs heureux !

/10

sur 450 avis clients