Wait

Découvrez l'univers :

Private Equity

Le Private Equity permet d’investir dans l’économie réelle au travers d’actifs tangibles. Support d’investissement à haut potentiel de rendement mais avec un risque plus élevé. l'objectif de rendement annuel est de 6 à 8 % nets/an (hors fiscalité). la durée de détention est de 6 à 8 ans en général.
  • logo avis verifiés :
  • icone étoile
  • icone étoile
  • icone étoile
  • icone étoile
  • icone étoile
  • 9,6/10 sur 379 clients

Nos 4 conseils sur le Private Equity

  • 1
  • Privilégiez les actifs tangibles

    Privilégiez des investissements dans des actifs tangibles de type immobilier, moins volatils.

  • 2
  • Une stratégie de diversification

    Utilisez le Private Equity dans une stratégie de diversification, notamment si vous n’êtes pas à la recherche de revenus complémentaires immédiats.

  • 3
  • Capitalisation à long terme

    Utilisez le Private Equity dans une logique d’épargne par capitalisation à long terme.

  • 4
  • Diversifiez vos placements

    Diversifiez : nous ne le dirons jamais assez, ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Répartissez votre enveloppe d’investissement sur plusieurs opérations ayant différentes dates d’échéance.

le Private Equity
en quelques mots

Le Private Equity, appelé également capital investissement, consiste à prendre des participations au capital d’entreprises non cotées en visant une durée généralement comprise entre 5 à 8 ans et un objectif de rendement annuel de 6 à 8%/an pour les produits les mieux encadrés et structurés. Vous pouvez investir au capital d’entreprises sous de multiples formes :

  • via un PEA ou un PEA PME
  • en direct
  • via le crowdfunding
  • via un FIP ou un FCPI
  • au travers de FPS ou de club deal.

Il existe deux grandes formes d’investissements en Private equity :

  • les solutions de distribution, qui génèrent des revenus
  • les solutions par capitalisation qui restituent le capital au terme de l’investissement + la plus-value générée.

Il existe une multitude de formes et de types de solutions d’investissement en Private Equity dont chacune a sa spécificité notamment juridique. Toutefois, le cadre juridique qui vous sera fréquemment proposé sera via un FCPR (Fonds Commun de Placement à Risque). Vous investirez donc directement dans le fonds qui lui-même investira ensuite dans différentes opérations ou sociétés.

Les avantages du Private Equity sont nombreux. Voici les principaux avantages à connaitre :

  • Les rendements potentiels : 6 à 8%/an d’objectif de rendement (rendement et capital non garantis) pour les opérations les plus tangibles et les moins volatiles !
  • La fiscalité : si vous avez fait le bon choix d’investir via un FCPR, vous pouvez être exonéré(e) d’imposition sur les plus-values et sur les revenus et/ou dividendes pour toute détention au-delà de cinq ans. De quoi doper fortement le rendement net global
  • Hors IFI (Impôts sur la Fortune Immobilière) : la plupart des produits d’investissement en Private Equity ne rentrent pas dans le calcul de l’IFI
  • La tangibilité de l’actif : pour les solutions d’investissement en Private Equity à sous-jacent immobilier, vous bénéficierez d’actifs tangibles, identifiables et moins soumis aux mouvements sur les marchés financiers

L’investissement en Private Equity relève des valeurs mobilières. A ce titre, et si vous ne l’avez pas logé dans un véhicule optimisé fiscalement, les gains ou plus-values seront soumises au barème progressif de l’impôt sur le revenu + CSG/CRDS ou au PFU (Flat Tax).

A savoir : si vous avez été bien conseillé et/ou accompagné, il vous aura été recommandé d’investir via un FCPR. La structure spécifique du FCPR offre une enveloppe fiscale avantageuse pour les investisseurs. Il ouvre droit à une exonération d'impôt sur le revenu et sur les plus-values au-delà de cinq ans de détention. Il est donc vivement recommandé évidemment de privilégier les investissements en Private Equity sous cette forme afin d’optimiser très largement votre investissement.

Nos guides
immanquables

Découvrez nos
derniers guides

Pourquoi et comment investir dans une SCPI PERIAL ?
Financier Guide Private Equity

Private equity : pourquoi et comment investir dans les pharmacies ?

Vu 1794 fois

Aujourd’hui, il apparait nécessaire de donner du sens à ses investissements en participant à l’économie réelle.

Et cela tombe bien ! Car bon nombre d’entrepreneurs ont besoin de capitaux pour naitre, innover, se développer ou transmettre. En complément des banques et assureurs, moins enclins à assumer la totalité de ce rôle depuis la loi Solvabilité 2, des fonds de private equity (ou capital investissement en français) complètent les besoins des chefs d’entreprise en fonds propres. En 2018, trois entreprises investies sur quatre sont des TPE (Toutes Petites Entreprises), PME (Petites et Moyennes Entreprises) ou ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire). Ce type de financement est en hausse de 13% entre 2017 et 2018 en France selon l’association France Invest.

En termes de montants, le médical et les biotechnologies sont sur le podium à la troisième place (toujours selon le rapport de France Invest). Dans ce guide, nous allons nous intéresser au secteur de la pharmacie et plus particulièrement les officines. Ce sont des acteurs incontournables du circuit de soins à travers la vente de médicaments sous ordonnances bien évidemment. Elles ont un véritable rôle de santé publique lorsqu’elles dispensent des conseils sur la prise de médicaments et leur composition. Elles étoffent leur offre par des conseils en nutrition, hygiène, bien-être pour répondre aux besoins des clients.Et tout comme d’autres acteurs de terrain, elles doivent s’adapter à l’évolution du marché. Et pour cela, elles ont aussi recours au financement via le private equity.

Nous présentons dans ce guide les principes régissant le capital investissement. Ensuite, nous nous penchons sur le contexte réglementaire, sociétal et commercial qui fait la spécificité des officines pharmaceutiques.

Par Pierre-Laurent S.

7 min de lecture

Private equity : pourquoi et comment investir dans les pharmacies ?
Financier Guide Placements Private Equity SCPI

Comparatif SCPI VS FPS : quel est le meilleur placement ?

Vu 1288 fois

Connaissez-vous les FIA ? Ce sont les Fonds d’Investissement Alternatifs. Leur rôle selon l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) est de « lever des capitaux auprès d’un certain nombre de clients en vue de les investir, dans l’intérêt de ces investisseurs, conformément à une politique d’investissement que ces FIA ou leur société de gestion définissent ; et ne sont pas des OPCVM ».

Dans un contexte volatile sur les marchés, l’optimisation du couple rendement / sécurité passe nécessairement par la diversité de vos avoirs. Que ce soit en immobilier ou dans vos placements financiers, il est judicieux d’anticiper les cycles dans chaque secteur. Et quoi de mieux que de mixer ces deux piliers au sein du même véhicule !

Dans ce guide, nous opposons comme dans un match de tennis deux catégories d’investissement alternatif. D’un côté de la chaise d’arbitre, les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) sont une alternative de plus en plus connue et utilisée. De l’autre côté, les FPS (Fonds Professionnels Spécialisés) font partie de ces véhicules qui méritent d’être mis en avant.

Nous définirons les contours de chaque solution et leur cadre légal pour préciser l’analyse. Ensuite, nous opposerons factuellement ces deux placements en trois sets : le risque inhérent à leur identité, la performance escomptée et la disponibilité du capital en fonction de l’horizon de placement. « Silence, les joueurs sont prêts ! ».

Par Pierre-Laurent S.

6 min de lecture

+ 6,87%

de rendement net en 2018

Capital et rendement
non garantis
Private Equity dynamique moyen-terme

Keys Sélection : investissez dans l'immobilier d'entreprise éco-responsable !

  • Accessible à partir de 100 000 €
  • Immobilier d'entreprise axé sur les nouveaux usages (confort, flexibilité, services...)
  • Fiscalité avantageuse : PFU et hors IFI (loi de finance 2018)
En savoir plus