Placement : mieux vaut-il choisir le court ou le long terme ?

Visa expert

L’article « Placement : mieux vaut-il choisir le court ou le long terme ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 02/07/2015

La baisse des taux immobiliers sur les dernières années a entraînée une baisse des rendements de l’ensemble de l’épargne bancaire. Livret A, PEL, compte à terme rien n’a été épargné. Cependant, il reste encore des placements ou des investissements intéressants. Mais alors que de plus en plus de français ont la peur du lendemain, qu’est ce qui est le plus avantageux ? Entre des placements court terme avec par exemple des offres de livrets boostés ou des investissements à long terme comme dans l’immobilier, les solutions sont vastes. L’étude récemment publié par l’IEIF (institue de l’épargne immobilière et foncière) va nous permettre de comparer les résultats des différentes solutions possibles.

Placements financiers : mieux vaut-il choisir le court ou le long terme ?

5 ans : le court terme

Les placements les plus rentables sur les 5 dernières années sont composés principalement d’immobilier. En effet, les foncières avec un rendement de 11.70% par an arrivent en tête. En deuxième position et quasiment au même niveau de performance, nous retrouvons l’investissement dans les logements parisien et le marché action avec un rendement de 6.9%. Au troisième rang, nous allons encore avoir de l’immobilier par les SCPI avec un rendement de 5.7% suivi de prés par les obligations avec 5.1%. Pour finir, nous allons deux autres groupes avec d’un coté l’or (3.60%), les assurances vie (3.4%), les logements en France (2.9%) et de l’autre le livret A avec 1.70%.

Nous voyons bien ici, que la partie immobilière est la plus rentable. Il faut cependant noter que cette rentabilité n’est pas sans contrainte, il y a bien sûr une disponibilité moindre que sur les assurances vie par exemple. Mais également votre niveau de fiscalité peut amoindrir ce gain.

10 ans le moyen terme

Pour une durée de 10 ans le classement est quasiment identique. Par ailleurs l’or fait un bon en avant avec un rendement qui se porte à 11.2%. Le reste des supports conservent le même rang de classement. Nous pouvons quand même noter qu’il y a un gain de rendements notamment sur les SCPI et les logements en France.

15 ans : les débuts du long terme

Là aussi, il y a peu de changement dans ce classement. La tendance générale est à la hausse pour l’ensemble des classes d’actifs, mais elle est très marquée sur les SCPI, l’or, l’immobilier en France (logement Paris et province). En effet sur ces supports, nous assistons à une hausse de près de 100%.

20 ans : le long terme

Le classement initial reste quasi identique avec seulement le logement français qui rattrape son retard de rentabilité par rapport au logement parisien passant ainsi à 5.5% de rendement. En revanche, sur 20 ans le marché action et l’assurance vie ont un gain important porté respectivement à 8.9% et 5.3%.

Conclusion

Nous avons pu voir ici qu’en fonction de la durée des différents placements, la rentabilité finale n’est pas la même. Et même si l’on voit bien que l’immobilier est souvent dans les premières places, les placements financiers sont très proches sur certaines périodes. C’est ici, que le suivi d’un conseiller en gestion de patrimoine indépendant prend tout son sens. Grâce à ses conseils et son suivi, il pourra vous orienter au mieux, tout au long de votre vie. Ainsi, il adaptera votre stratégie aux opportunités d’investissements. Il n’y a donc pas de préférence entre le court et le long terme, il faut surtout un investissement adapté à votre profil et vos projets.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr. Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides