banniere article

Trésorerie d'entreprise : pourquoi investir dans le Private Equity ?

En résumé ...

Dans un contexte où les solutions de placements traditionnelles sont peu rémunératrices, l’investissement en Private Equity se distingue par sa performance potentielle à condition d’avoir un horizon d’investissement suffisant.

L’article « Trésorerie d'entreprise : pourquoi investir dans le Private Equity ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

  • Avis de nos lecteurs :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • 10/10 pour 1 avis

Votre simulation

gratuite et personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Introduction

A l’heure où les taux d’intérêts demeurent très bas et où les solutions de placements proposées par les banques comme les Comptes à Terme ne rapportent rien ou quasiment-rien, nombreux sont les dirigeants d’entreprise et investisseurs particuliers qui s’interrogent sur la meilleure solution pour placer leur trésorerie.

Il existe plusieurs solutions pour dynamiser la trésorerie de votre entreprise et nous allons, à travers ce guide, nous intéresser plus particulièrement à l’une d’entre elles : le Private Equity.

1. Que veut dire Private Equity et en quoi cela consiste ?

Private Equity, ou Capital Investissement, correspond à un mécanisme d’investissement au capital de sociétés non-cotées.

Les fonds de Private Equity trouvent leur genèse dans les années 90 et consistent en la collecte de fonds d’investisseurs afin d’acquérir des entreprises profitables qui créent de la croissance. Initialement utilisé aux Etats-Unis, le Private Equity connait une croissance toujours plus soutenue, aux Etats Unis bien entendu, mais également en Europe et maintenant en Afrique.

L’investissement en Private Equity peut revêtir plusieurs formes :

  • le capital innovation pour financer le démarrage de nouvelles entreprises
  • le capital-développement pour financer le développement de l'entreprise
  • le capital-transmission destiné à accompagner la transmission ou la cession de l'entreprise
  • le capital-retournement pour aider au redressement d'une entreprise en difficulté.

De plus, les investissements en Private Equity intègrent une dimension sociale et économique puisque grâce à ce type d’investissement, l’investisseur particulier ou professionnel va pouvoir participer directement au financement de l’économie réelle.

Particulièrement plébiscitées par les chefs d’entreprises et les entrepreneurs, les solutions d’investissement en Private Equity permettent d’aller chercher une rentabilité potentielle élevée tout en s’affranchissant de la volatilité inhérente aux fonds plus « classiques » investis sur les marchés financiers.

L’avantage est double puisqu’il va permettre aux investisseurs de bénéficier de forts potentiels de gains et les entreprises cibles vont ainsi pouvoir bénéficier de financements.

Cependant, investir en Private Equity induit généralement une immobilisation des parts pendant une durée d’au moins 5 ans.

2. Comment investir dans le Private Equity ?

Les fonds d’investissement en Private Equity peuvent revêtir, selon l’AMF (Autorité des Marchés Financiers), plusieurs formes :

  • les Fonds Communs de Placement à Risque (FCPR) :

    dans ce cas, les actifs intégrés dans le fonds doivent être constitués à hauteur de 50% minimum de titres qui ne sont pas admis aux négociations sur un marché (titres non cotés)

  • Les Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI) :

    les actifs composant un Fonds Commun de Placement dans l’Innovation doivent être, à hauteur de 60% minimum, des titres de sociétés qui ont leur siège dans un état membre de l’Espace Economique Européen, ayant moins de 2 000 salariés et dont l’activité comporte un caractère innovant.

  • Les Fonds d’Investissement de Proximité (FIP) :

    ils présentent la particularité d’avoir un actif constitué d’au moins 60% de titres de sociétés exerçant leurs activités principalement dans des établissements situés dans la zone géographique choisie par le fonds et limitée à, au plus, trois régions limitrophes et répondant à la définition des petites et moyennes entreprises soit des entreprises qui emploient moins de 250 personnes, qui ont un chiffre d'affaires annuel inférieur à 50 millions d'euros ou un total de bilan n'excédant pas 43 millions d'euros.

  • Les Fonds Professionnels Spécialisés (FPS) :

    selon l’AMF, « Les fonds professionnels spécialisés qui regroupent les anciens OPCVM contractuels et les FCPR contractuels ont été créés afin de mettre à disposition des investisseurs professionnels un véhicule de droit français régulé, disposant d’une très grande flexibilité sur la nature des actifs éligibles, sur les ratios d’investissement comme sur la gestion du passif ».

Si vous souhaitez en savoir plus sur les FPS, nous vous invitons à consulter les guides suivants :

Private equity : pourquoi et comment investir dans un FPS (Fonds Professionnel Spécialisé) ?

3. La fiscalité afférente aux investissements en Private Equity :

Il faut avoir à l’esprit qu’investir en Private Equity offre des avantages fiscaux considérables mais que cet avantage induit une immobilisation des investissements sur une certaine durée, en fonction de la solution choisie.

Pour les FCPR :

Dans le cadre d’une assurance-vie, en cas de rachat total ou partiel (retrait), les intérêts perçus seront imposés à hauteur de 30% au titre du PFU (Prélèvement Forfaitaire Unique) avant 8 ans ou au choix à l’impôt sur le revenu. Au-delà de 8 ans, vous pouvez profiter d’une fiscalité plus avantageuse comprenant 7,5% d’imposition pour la part des intérêts qui dépasse 4 600 € pour une personne seule et 9200 € pour un couple (attention à ajouter les Prélèvements Sociaux).

De plus, en cas de décès, le capital versé aux bénéficiaires est exonéré de droits de succession à hauteur de 152 500 € par bénéficiaire pour les versements effectués avant 70 ans et à hauteur 30 500 € tous bénéficiaires confondus pour les versements effectués au-delà de 70 ans.

Vous pouvez également investir dans des FCPR au travers d’un PEA-PME ce qui vous permettra de bénéficier de la fiscalité particulièrement avantageuse du PEA. Ainsi, à partir de 5 ans à compter de la date d’ouverture du PEA, tout retrait devient non imposable (hors prélèvement sociaux). Cependant, tout retrait du PEA avant 8 ans entraine automatiquement sa clôture. Après 8 ans, tout retrait du PEA n’entraine pas sa clôture mais il n’est alors plus possible d’y investir.

Les FCPR peuvent également être souscrit à travers un compte titres ou en nominatif pur. Dans ce cas de figure, l’investisseur personne physique résident fiscal français bénéficie de la fiscalité avantageuse du FCPR, soit une exonération d’impôt sur les plus-values et les revenus (hors prélèvements sociaux), à condition de conserver ses parts au moins 5 ans et de réinvestir dans le fonds l’ensemble des distributions du fonds pendant cette durée de 5 ans.

Pour les personnes morales, celles-ci pourront détenir des FCPR à travers un compte-titres ou au nominatif pur et seront imposées à hauteur de 30% sur les plus-values générées.

Pour les FIP et FCPI :

Réservée aux investisseurs personnes physiques, cette catégorie de fonds de Private Equity, jouit d’un avantage fiscal de 18% « One Shot » sur le montant des versements avec un plafonnement de 12 000 €/an pour une personne physique célibataire ou 24 000€/an pour un couple.

A noter :

La durée de détention minimum est de 5 ans.

Pour les FPS :

Les FPS, quant à eux, bénéficient également d’une fiscalité particulièrement avantageuse. En effet, les sommes investies dans un FPS sortent du champ d’application de l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) et les plus-values réalisées bénéficient également d’une fiscalité particulièrement avantageuse en fonction du FPS et de sa composition.

4. La sélection de NetInvestissement pour investir en Private Equity

1. FCPR 123Corporate 2019 d’123 IM

Objectif : investir dans un portefeuille d’obligations convertibles non cotées à échéance cible 2026.

Ce FCPR a pour objectif la constitution d’un portefeuille d’obligations convertibles en actions de société non cotées. Ce portefeuille d’actions convertibles pourra constituer jusqu’à 90% du fonds au maximum et portera à minima sur 10 entreprises cibles distinctes.

Le reste du fonds sera constitué d’une poche de liquidité comprise entre 10% et 50% maximum. Cette poche de liquidité pourra être investie dans des actifs prudents et considérés comme liquides tels les OPCVM monétaires.

Le FCPR 123 Corporate 2019 investira uniquement en France et dans la Zone Euro. De plus 123 IM sélectionnera des sociétés dans des secteurs porteurs et bénéficiant de perspectives solides comme les EHPAD (Etablissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes), les résidences séniors, les pharmacies, l’hôtellerie, l’immobilier, les campings et écoles privées notamment.

Montant minimum de souscription : 5000 €

Echéance Cible : 2026

Fiscalité : le fonds est éligible à certains contrats d’assurance-vie et au PEA-PME. Dans ce cadre, la fiscalité applicable sera celle de l’assurance-vie ou du PEA-PME.

Le fonds peut également être souscrit à travers un compte titres ou en nominatif pur, sans frais ni droits de garde pour cette dernière option. Dans ce cadre, le porteur de parts personne physique résident fiscal français bénéficie de la fiscalité avantageuse du FCPR, à savoir d’une exonération d’impôt sur les plus-values et les revenus (hors prélèvements sociaux), sous réserve de s’engager à conserver ses parts au moins 5 ans et de réinvestir dans le fonds l’ensemble des distributions du fonds pendant cette durée de 5 ans.

Objectif de rendement net de frais à l’échéance : + de 7% /an

Découvrez FCPR 123Corporate 2019 d’123 IM

2. Hôtel Sélection Europe n°2 d’ExtendAM

Objectif : investir dans des PME hôtelières européennes d’affaires.

Le FCPR Hôtels Sélection Europe N°2 permet aux investisseurs personnes physiques et morales d’investir dans le secteur hôtelier en Europe par l’intermédiaire de Petites et Moyennes Entreprises (PME) dont l’objet principal est d’acquérir des hôtels à fort potentiel d’appréciation (fonds de commerce avec ou sans les murs), situés au cœur de métropoles européennes ou en proche périphérie.

La création de valeurs, et donc le rendement pour l’investisseur, va être générée à travers deux leviers. Le premier levier est la hausse de profitabilité liée à l’exploitation des hôtels et des chambres via la réalisation de travaux afin de rafraichir les hôtels (ce qui permet d’augmenter leur attractivité et optimiser leur taux d’occupation), le passage sous une enseigne connue et reconnue pour optimiser la gestion de l’hôtel et des réservations, bénéficier d’une image de marque et de sa notoriété et d’une visibilité accrue ; et en fonction des cas changer l’hôtel de catégorie. Le second levier est le recours à la dette par les PME afin de réaliser ces travaux.

Montant Minimum de souscription : 5000 €

Echéance Cible : 6,5 ans jusqu’au 27/08/2025 au plus tard, prorogeable 2 fois d’une année sur décision de la Société de Gestion soit jusqu’au 27/08/2027 maximum.

Fiscalité : Pour les personnes physiques l’investissement est non soumis à l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) et au Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU). Les plus-values restent quant à elles soumise aux prélèvements sociaux.

Pour les personnes morales : taux d’impôt sur les sociétés réduit à 15%.

Découvrez Hôtel Sélection Europe n°2 d’Extendam

3. Performance Pierre 4 d’Horizon AM

Objectif : stratégie d’investissement axée sur l’immobilier Francilien.

Le modèle d’investissement de Performance Pierre 4 consiste en des investissements dans des actions de promotions de l’immobilier neuf et des opérations de réhabilitation.

Ainsi, concernant les acquisitions d’immobilier neuf, le fonds va sélectionner des programmes dans des villes intégrées au projet du Grand Paris, avec une charge foncière limitée à 30% du coût de la construction et dans des résidences comprenant au maximum 40 logements.

Concernant les opérations de réhabilitation, le fonds va inclure dans sa sélection un objectif d’achat d’actifs immobiliers décotés de 25% de la valeur du marché réhabilitation incluse, sélectionner des biens non occupés avec un objectif de revente des biens à 90% de leur valeur marché.

Montant minimum de souscription : 5000 €.

Echéance : 6,5 à 7,5 ans en fonction de la date de souscription.

Fiscalité : L’investisseur personne physique pourra opter pour le cadre fiscal avantageux du PEA ou PEA-PME.

L’investisseur personne morale pourra détenir ce fonds au sein d’un compte-titres et sera imposé à hauteur de 30% sur les plus-values générées pour les comptes titres ouverts après le 1er janvier 2018.

Objectif de rendement net de frais à l’échéance : 6 à 8% nets par an.

Bon à savoir : cet investissement est éligible au régime d’apport-cession pour les chefs d’entreprises afin de bénéficier du « report d’imposition des plus-values » tel qu’il est prévu dans l’article 150 0 B Ter du Code Général des Impôts.

Découvrez Performance Pierre 4 d’Horizon AM

Si vous souhaitez en savoir plus sur le régime d’apport-cession pour les chefs d’entreprise :

Vente d'entreprise : le régime d’apport-cession, outil d’optimisation fiscale

Conclusion

Vous avez compris à travers ce guide qu’il existe de nombreuses solutions d’investissement en Private Equity pour aller chercher de la performance, notamment avec la trésorerie d’entreprise, tout en bénéficiant d’une fiscalité particulièrement avantageuse.

Il ne faut cependant pas omettre qu’investir en Private Equity ne comporte pas de garantie en capital et que le niveau de risque peut être très élevé. Il faut donc rester raisonnable et ne pas mettre tous vos œufs dans le même panier bien évidemment.

Etant donné le caractère spécifique du Private Equity, qui reste réservé à une clientèle plutôt informée, nous vous invitons à faire appel à l’un de nos chefs de projets patrimoniaux qui peut vous accompagner dans la définition de votre besoin, l’adéquation d’une solution comme le Private Equity avec votre situation et la mise en place d’une solution le cas échéant.

Ne ratez rien de nos conseils !

Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note !

10/10 pour 1 lecteur

Comment ça marche ?
C'est simple comme 1,2,3

1-Vous choisissez

Parmi l'ensemble des placements financiers et immobiliers sur le marché français.

2-Prise de contact

Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.

3-Vous souscrivez

Finalisez votre projet facilement en suivant les étapes de souscription.

Ils nous ont fait confiance
Des centaines de netinvestisseurs heureux !

/10

sur 450 avis clients