banniere article

Assurance-vie : comment doper son rendement ?

Placement Guides Assurance-vie
En résumé ...
Ce guide s’adresse aux épargnants insatisfaits des rendements de leur contrat d’assurance-vie et qui sont à la recherche d’alternatives porteuses pour dynamiser le rendement de leur contrat.

L’article « Assurance-vie : comment doper son rendement ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des informations communiquées.

  • Avis de nos lecteurs :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • 8,9/10 pour 7 avis
Ecrit par : Stéphane van Huffel

Conseiller en gestion de patrimoine

9992 vues

par nos lecteurs

4 min

de temps de lecture

Votre simulation

gratuite et personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

L’assurance-vie reste toujours le placement préféré des Français. L’encours total des Français dans ce support totalise plus de 1 700 milliards d’euros.

Plus de 80 % de ces centaines de milliards restent toutefois investis dans le fameux fonds en euros, malgré des rendements qui s’affaiblissent d’année en année.

Si vous désirez plus d’informations sur les assurances vie, vous pouvez contacter un conseiller netinvestissement en cliquant ici.

Image cas client
En-tête cas client

Mathilde F., a reçu une donation et cherchait à investir une partie de cet argent.

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum.

Le conseil de l'expert

Autre critère fondamental à prendre en compte lorsque vous souhaitez évaluer ou déterminer un bon rendement locatif, c’est le potentiel de revalorisation du prix du bien dans le temps. En d’autres termes, est-ce que je suis déjà au plafond du marché ou celui-ci en a-t-il encore « sous le pied » ?

1. La fin du mythe des fonds

Le rendement moyen de ces fonds euros, pour l’année 2020, devrait tourner autour de 1,20 %. Certains prévisionnistes anticipent une baisse encore plus importante des rendements de ces fonds en euros au cours des prochaines années. En effet, le rendement moyen de ce support pourrait s’établir aux alentours des 0,5 % d’ici deux à trois ans.

En clair, nous sommes à l’aube de la fin du mythe du fonds en euros roi qui permettait depuis de nombreuses années aux épargnants français de s’enrichir sans prise de risque.

D’ici peu, ce support tant apprécié par les Français va définitivement rentrer dans le rang des placements bancaires traditionnels (livret A, LDD etc.) qui offrent tous des perspectives de rendement à peine supérieures à 0 %.

En dépit de ces perspectives de rendement peu satisfaisantes, les Français restent toujours massivement investis en fonds en euros. Mais jusqu’à quand ?

L’autorité des Marchés Financiers (AMF) démontre dans un sondage réalisé en 2020 que l’espérance de rentabilité moyenne visée par les Français pour leur produit d’épargne est de 2,5 % par an pour un placement sans risque. Il apparaît clairement que les attentes des épargnants français en matière de rendement de leur épargne et le contexte actuel de faible rémunération de l’épargne sans risque ne sont définitivement plus en phase.

C’est pourquoi, nous vous proposons ce guide afin de vous permettre d’appréhender au mieux certaines alternatives pour doper la rentabilité de vos contrats.

En effet, que vous soyez majoritairement investi en fonds en euros et désireux de réorienter votre épargne vers des supports plus rentables ou que vous soyez déjà investi en unités de compte mais que les rendements de ces dernières ne répondent pas à vos espérances, nous allons tout au long de ce guide vous faire part de nos convictions pour cette nouvelle année et vous accompagner dans le but de maximiser vos gains.

2. Les fonds thématiques pour investir dans les perspectives porteuses du monde de demain

Les fonds thématiques sont à opposer aux fonds « benchmarké » qui cherchent à battre un indice de référence. Exemple : un gérant de fonds spécialisé sur les grandes capitalisations françaises, cherchera à battre chaque année le CAC 40.

Ainsi, le principal objectif des fonds thématiques est de s’extraire d’un indice de référence contraignant en définissant un nouvel univers d’investissement dans des thèmes porteurs de croissances et donc de potentielle performance.

Souscrire une assurance-vie
Vous voulez profiter des meilleures assurances-vie du marché ? Découvrez cette offre

Voici ci-dessous, une sélection de quatre fonds thématiques que nous recommandons à nos clients.

Mandarine Global Transition

Mandarine Global Transition est un fonds qui cherche à tirer profit de la croissance des acteurs de la transition écologique et énergétique.

Le fonds se positionne dans le capital de sociétés de toutes tailles, dans le monde entier, qui ont toute la particularité de contribuer positivement à l’avènement d’une économie plus verte et plus respectueuse de l’environnement.

De plus, le fonds est labellisé Greenfin. Ce label est un outil créé par l’État Français dans le but de garantir aux investisseurs la transparence et l’engagement environnemental de certains supports d’investissements financiers.

Pour aller plus loin, Mandarine Global Transition est un fonds qui permet aux investisseurs particuliers d’accéder aux entreprises alignées avec l’objectif 2 °C des accords de Paris et qui pratiquent une ou plusieurs « éco-activités » listées par le Label Greenfin (transports propres, énergies renouvelables, gestion des déchets, gestion écologique des ressources naturelles etc.).

Ces activités nous semblent être toutes d’excellentes opportunités d’investissement dans la mesure où elles convergent vers la quête d’un environnement économique plus respectueux de la planète avec des niveaux de croissance estimés supérieurs à de nombreux secteurs.

En savoir + sur Mandarine Global Transition

Thematics Subscription Economy

En investissant dans le fonds Thématics Subscription Economy, vous investissez dans un marché attractif et en pleine croissance : l’économie de l’abonnement.

Ce modèle demeure très attractif car il permet de bénéficier de revenus récurrents sur un horizon long terme.

Les opérateurs téléphoniques (SFR, Orange, Free), les assurances (Axa, Allianz etc.) ou encore les médias télévisuels (Canal + etc.) ont initié l’utilisation de l’abonnement depuis déjà de nombreuses années.

Aujourd’hui, ce système rentable tend à se démocratiser sur d’autres secteurs d’activité à destination des particuliers tels que, le streaming vidéo (NETFLIX), la musique (SPOTIFY), les jeux vidéo, les salles de sport ou encore les applications mobiles.

Le segment du B2B n’est pas en reste, les logiciels vendus par abonnement sont de plus en plus souvent intégrés au sein des entreprises (Salesforce, Microsoft etc.).

En conclusion, les abonnements sont générateurs de revenus récurrents et durables. Les entreprises ayant adopté ce modèle économique disposent ainsi d’une base de revenus solides pour financer leur développement et rémunérer leurs actionnaires.

En savoir + sur Thematics Subscription Economy

Pluvalca Disruptive Opportunities

Pluvalca Disruptive Opportunities investit dans des sociétés qui ambitionnent de disrupter les marchés sur lesquels elles se situent.

Exemple de disruption : Uber a disrupté le secteur du transport de personnes.

Ainsi le fonds investit dans des entreprises à fort potentiel de création de valeur qui ambitionnent un gain significatif de parts de marché grâce à une nouvelle technologie ou encore un nouveau service.

L’équipe de gestion de Pluvalca Disruptive Opportunities cherche donc à identifier les sociétés qui seront les gagnantes de demain sur de nombreuses sous-thématiques telles que la biotechnologie, la sécurité et cybersécurité, la transition énergétique, la nanotechnologie ou encore la digitalisation.

Enfin, le fonds met en place sa stratégie en sélectionnant des entreprises majoritairement de petites et moyennes capitalisations en Europe.

En savoir + sur Pluvalca Disruptive Opportunities

EDRF Big Data

Le fonds EdRF Big Data est un fonds qui oriente ses investissements vers des entreprises qui tirent profit de la Data et plus particulièrement sur les sous-catégories suivantes :

  • Infrastructures : le fonds cible les entreprises qui collectent puis qui mettent à disposition des données produites par les acteurs du Big Data (Data centers) ;
  • Analytics : le fonds cible des entreprises éditrices de logiciels qui analysent ces données comme les algorithmes qui décryptent les appétences des consommateurs. Le but étant de diffuser de la publicité ciblée.
  • Data Users : le fonds investit dans des sociétés non technologiques qui utilisent ces données quotidiennement dans leur activité afin d’en tirer un avantage compétitif.

Le Big Data est donc une tendance de fond qui offre de nombreuses opportunités d’investissements à long terme.

En savoir + sur EDRF Big Data

Les quatre fonds détaillés ci-dessus ne sont pas les seuls que nous jugeons opportuns pour dynamiser la rentabilité de votre contrat d’assurance-vie.

netinvestissement vous recommande :

Assurance vie : comment doper le rendement de son contrat ?

Assurance vie : comment doper le rendement de son contrat ? (EPI 3) | Netinvestissement Net Academy | Suivez le cursus : Assurance vie

Nos classement des 10 meilleurs fonds du marché :

Les 10 meilleurs fonds du marché

Les 10 meilleurs fonds ISR du marché

Les produits structurés pour capter la performance des marchés financiers en limitant le risque de perte en capital

Les produits structurés ou fonds à formules sont souvent mal perçus par certains investisseurs. De prime abord, ces derniers perçoivent ces produits plus complexes que la moyenne comme des solutions d’investissements destinées aux investisseurs aguerris et/ou spéculateurs.

La réalité est toute autre car les produits structurés conseillés aux particuliers peuvent s’avérer particulièrement intéressants dans un contexte de marché manquant de visibilité comme en ce début d’année.

Contrairement aux idées reçues, les produits structurés sont faciles d’accès et intelligibles pour le plus grand nombre. En effet, ils obéissent à des scénarii qui sont connus à l’avance et donc facilement évaluables au préalable.

Décryptage

Les produits structurés sont devenus une classe d’actifs à part entière ; ils répondent tout d’abord à un objectif de diversification mais également à une quête d’optimisation du couple rendement/risque de son épargne.

Comme leur nom l’indique, les produits structurés sont structurés de plusieurs éléments que nous vous détaillons ci-dessous :

Un sous-jacent :

Le sous-jacent constitue la base de tout produit structuré. Ce dernier sera généralement un indice boursier comme le CAC 40 par exemple. Toutefois dans certains cas, le sous-jacent peut être une action comme LVMH, un couple de devise comme la paire €/$, une obligation ou de manière générale tout actif financier côté sur les marchés. C’est l’évolution à la hausse ou la baisse de la valorisation du sous-jacent dans le temps qui déterminera les scénarii du produit dans sa globalité.

Une date début et une date de fin :

La date de constatation initiale fixe le départ du produit. C’est à cette date d’anniversaire qu’il sera nécessaire de consulter la valorisation du sous-jacent à la clôture des marchés. Ce niveau de valorisation servira de référence à suivre au cours de la vie du placement. Lors de l’émission du produit, une échéance finale du produit sera également fixée et déterminera la durée maximale du produit. À cette date, le produit s’arrêtera et l’investisseur récupèrera partiellement ou en intégralité son capital majoré de coupons éventuels selon l’évolution du sous-jacent.

Une barrière de protection en cas de baisse du sous-jacent :

Celle-ci peut être de 20 %, de 40 %, de 60 % ou même de 100 % suivant les caractéristiques du produit structuré souscrit. Elle permet de se protéger en cas de baisse du sous-jacent à l’échéance. En effet, tant que la valorisation du sous-jacent à l’échéance du produit ne se situe pas en dessous de cette barrière, l’investisseur ne subira pas la baisse de valorisation du sous-jacent et se verra restituer l’intégralité de son capital investi initialement. C’est ce mécanisme qui permet de considérablement réduire le risque de perte en capital.

Des possibilités de sorties anticipées automatiques :

Selon des termes fixés au préalable, le produit structuré pourra prendre fin avant l’échéance du produit. Dans les faits, chaque produit contient des dates de rappel anticipées. Celles-ci sont généralement annuelles mais elles peuvent également être quotidiennes, mensuelles ou encore trimestrielles. En pratique, pour chaque date de rappel anticipée, nous regardons la valorisation du sous-jacent et nous la comparons à sa valorisation en date de constatation initiale. Si elle est supérieure ou égale, le produit s’arrête et l’investisseur récupère son capital majoré d’un coupon qui constitue son gain.

Un rendement :

Comme nous l’avons évoqué plus haut, l’espérance de rendement du produit est connue dès le lancement du produit. Ce rendement sera souvent annuel mais il peut dans certains cas être trimestriel ou mensuel. Le niveau de rendement du produit sera plus ou moins attractif selon les caractéristiques du produit. En effet, ce dernier dépendra directement des caractéristiques abordées précédemment (sous-jacent, durée maximale du produit, barrière de protection, fréquence des rappels anticipés).

Voyons à présent deux exemples de produits structurés que nos clients ont souscrits dans le courant de l’année 2020 :

Daystoxx octobre 2020

  • Sous-jacent : S&P Eurozone 30 ESG-Momentum EW50 Decrement
  • Maturité : 12 ans
  • Frais d’entrée : 0 %
  • Fréquence des rappels anticipés : Quotidien dès la fin de la 1ère année
  • Barrière de protection : - 40 %
  • Rendement ou coupon : 10,5 % / an prorata temporis

Agap'Flash 2020

  • Sous-jacent : CAC Large 60 EWER
  • Maturité : 10 ans
  • Frais d’entrée : 0 %
  • Fréquence de rappel : quotidienne dès la fin de la 1ère année
  • Rendement ou coupon : 7 % par an prorata temporis
  • Protection du capital à maturité : - 40 %
En résumé...

Chaque jour, vous êtes de plus en plus nombreux à nous solliciter en raison des faibles rendements de vos supports d’épargnes traditionnels.

Comme beaucoup, vous ne souhaitez plus vous résigner à accepter des rendements à peine supérieurs à 1 % par an et souhaitez donc connaître des alternatives vous permettant d’accroître la rentabilité de votre épargne.

Les fonds thématiques ainsi que les produits structurés s’avèrent être de bonnes alternatives dans le but de dynamiser la rentabilité de vos avoirs financiers logés au sein d’un contrat d’assurance-vie.

Toutefois, nous vous rappelons que ces véhicules d’investissements doivent être utilisés judicieusement et prudemment. Dans l’idéal, il est recommandé d’être accompagné pour identifier les supports les plus adaptés à votre profil de risque.

Toutes les équipes de Netinvestissement se tiennent donc à votre disposition pour vous accompagner dans vos projets d’investissement.

Ne ratez rien de nos conseils !
Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note !

8,9/10 pour 7 lecteurs

A propos de l'auteur Stéphane van Huffel, Conseiller en gestion de patrimoine | 1655 articles en ligne

Avis des clients de Stéphane :

  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France.

Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast & Van en 2005 puis fonde netinvestissement avec son associé Karl Toussaint du Wast. Il est également co-fondateur du tour de France de l’immobilier et du baromètre des placements. Stéphane intervient régulièrement en tant qu’expert auprès de nombreux média français.

Lire la suite
Dernier commentaire client

"Très bon contact avec mon conseiller et des propositions de placements en phase avec ma stratégie d'investissement ainsi qu'au niveau de ma prise de risque acceptable. L'avenir me dira si les propositions étaient judicieuses"

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2022-07-25 15:00:39 par Philippe R.
Voir son profil Contactez Stéphane
Comment ça marche ?
C'est simple comme 1,2,3

1-Vous vous informez

Découvrez les différentes solutions de placements proposées en fonction de vos besoins

2-Prise de contact

Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.

3-Vous souscrivez

Finalisez votre projet facilement à l'aide de votre chef de projets patrimoniaux Netinvestissement.

Ils nous ont fait confiance Des centaines de netinvestisseurs heureux !
simulation gratuite Netinvestissement
Votre simulation

gratuite & personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Réponse en 24h !