banniere article

Transmission de patrimoine : comment optimiser sa fiscalité avec l’assurance vie ?

Placement Guides Assurance-vie

L’article « Transmission de patrimoine : comment optimiser sa fiscalité avec l’assurance vie ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des informations communiquées.

Ecrit par : Stéphane van Huffel

Conseiller en gestion de patrimoine

4 vues

par nos lecteurs

5 min

de temps de lecture

Votre simulation

gratuite et personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Dans un monde où une gestion efficace du patrimoine devient de plus en plus cruciale pour assurer la pérennité de vos biens et offrir un avenir financier stable à vos proches, l'assurance-vie se présente comme un outil incontournable.

Mais comment ce véhicule financier peut-il servir à alléger la fiscalité lors de la transmission de votre patrimoine ? Pourquoi tant de particuliers se tournent-ils vers ce véhicule d’investissement pour préserver et transmettre leurs biens à leur entourage ?

Ce guide vous dévoile les mécanismes de transmission via l'assurance-vie, explore les avantages fiscaux spécifiques et vous montre comment intégrer ce produit dans votre stratégie successorale.

Des conseils pratiques sur la sélection des bénéficiaires, les clauses importantes, et les stratégies fiscales et financières seront également abordés pour vous aider à faire des choix éclairés.

Êtes-vous prêts à découvrir comment l'assurance-vie peut transformer votre plan de transmission patrimoniale ?

Si vous désirez plus d’informations, vous pouvez contacter un conseiller Netinvestissement en cliquant ici.

Image cas client
En-tête cas client

Mathilde F., a reçu une donation et cherchait à investir une partie de cet argent.

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum.

Le conseil de l'expert

Autre critère fondamental à prendre en compte lorsque vous souhaitez évaluer ou déterminer un bon rendement locatif, c’est le potentiel de revalorisation du prix du bien dans le temps. En d’autres termes, est-ce que je suis déjà au plafond du marché ou celui-ci en a-t-il encore « sous le pied » ?

Comment fonctionne la transmission via une assurance-vie ?

La transmission de votre patrimoine via l'assurance-vie inclue généralement plusieurs étapes :

  • le décès du souscripteur,
  • la notification à la compagnie d'assurance,
  • la présentation des documents nécessaires,
  • la vérification des clauses contractuelles,
  • le calcul des indemnités et enfin, le paiement aux bénéficiaires.

D’abord, la procédure s’enclenche avec le décès de l'assuré. Par la suite, les bénéficiaires désignés ou les héritiers du souscripteur doivent rapidement en informer la compagnie d'assurance. Cette notification peut se faire en contactant directement l’assureur ou en passant par l'intermédiaire d'un professionnel. Les bénéficiaires fournissent ensuite à la compagnie les documents nécessaires pour confirmer le décès du souscripteur. Ces documents comprennent habituellement un certificat de décès, une pièce d'identité du bénéficiaire, et tout autre justificatif spécifique requis par la compagnie.

L’assureur examine à son tour les clauses du contrat d'assurance-vie pour garantir la validité des demandes. Cela englobe la confirmation des bénéficiaires désignés, des montants assurés, et d'autres termes spécifiés dans le contrat.

Une fois les documents vérifiés, la compagnie d'assurance entreprend le calcul des indemnités à verser aux bénéficiaires, incluant le capital assuré ainsi que d'éventuelles plus-values ou intérêts générés par l’assurance-vie.

Enfin, une fois ces étapes complétées, l'assureur procède au paiement des indemnités aux bénéficiaires désignés, conformément aux termes du contrat.

Pourquoi choisir l’assurance-vie pour transmettre votre patrimoine ?

L’assurance-vie offre plusieurs avantages qui en font un instrument financier attractif aux yeux de nombreux investisseurs. Reconnue dans un premier temps pour sa flexibilité, l’assurance-vie donne la possibilité de choisir la fréquence et le montant des versements ainsi que les options d’investissement (unité de compte et fonds euros) proposant par-là une grande simplicité dans la gestion du contrat.

L'assurance-vie optimise la transmission de votre patrimoine en vous permettant de désigner dès la souscription vos bénéficiaires. Cela favorise une distribution rapide des fonds en cas de décès. De plus, elle assure une protection financière à vos proches en leur fournissant le capital nécessaire pour couvrir des besoins immédiats, tels que les frais funéraires, le remboursement d'emprunts, ou maintenir le niveau de vie des héritiers.

L'assurance-vie demeure un placement accessible grâce à la possibilité d'obtenir des avances ou d'effectuer des rachats. En cas de besoin financier ou d'événements imprévus, vous êtes libre de disposer de vos fonds en effectuant des rachats, ou en sollicitant une avance auprès de votre assureur.

Lors du décès de l'assuré, le capital versé aux bénéficiaires bénéficie d'une fiscalité avantageuse, avec des abattements spécifiques et des taux réduits de taxation.

En plus des avantages fiscaux, l'assurance-vie répond à des objectifs multiples. Elle peut servir à constituer une épargne pour la retraite tout en préparant la transmission de ce capital aux héritiers.

C'est une solution particulièrement adaptée pour ceux qui souhaitent concilier croissance du patrimoine à long terme et planification successorale. En effet, l'assurance-vie permet de réaliser un investissement progressif, en phase avec les capacités d'épargne et les objectifs de chaque souscripteur.

Quelle est la fiscalité appliquée à la transmission par assurance-vie ?

L'assurance-vie offre une transmission de patrimoine hors succession, bénéficiant ainsi d'un cadre fiscal avantageux. À la différence d'une dévolution classique, les capitaux versés au titre de l'assurance-vie ne sont pas assujettis aux mêmes droits de succession, générant ainsi des économies d'impôt considérables. Notons néanmoins que la fiscalité varie en fonction de l'âge au moment du décès, avec des règles spécifiques avant et après 70 ans. Cette distinction souligne l'importance d'une planification avisée pour optimiser les avantages fiscaux offerts par l'assurance-vie.

  • Avant 70 ans : pour le capital rattaché aux primes versées avant 70 ans, chaque bénéficiaire dispose d’un abattement de 152 500 € sur son capital décès perçu. Toutefois, au-delà de cette somme, le capital transmis est imposé à un taux de 20% et de 31,25% pour plus de 700 000 euros.
  • Après 70 ans : ici, les primes versées bénéficient d’un abattement de 30 500€ pour l’ensemble des bénéficiaires. Au-delà de ce montant, les sommes entrent dans le calcul des droits de succession.

Outre la fiscalité inhérente à l'assurance-vie, en cas de décès, le capital bénéficie d'une exonération totale de taxes et de droits de succession lorsque le bénéficiaire est le conjoint ou le partenaire de PACS de l'assuré. De plus, dans certaines conditions spécifiques, une exonération peut également s'appliquer pour les frères et sœurs du défunt.

Transmission à des tiers via l'assurance-vie : comment procéder ?

En souscrivant à une assurance-vie, grâce à la clause bénéficiaire, vous disposez d'une liberté totale dans la désignation des héritiers en cas de décès. Ces bénéficiaires ne sont pas nécessairement restreints à votre conjoint et/ou à vos enfants.

Le choix du bénéficiaire peut s'étendre à des personnes physiques, qu'elles aient ou non un lien de parenté avec vous, mais également à des entités morales, telles qu'une association. De plus, vous avez toute latitude pour répartir les pourcentages de votre épargne entre vos bénéficiaires, selon vos préférences.

La transmission d'un contrat d'assurance-vie à des tiers est un processus qui implique plusieurs étapes-clés. Dans un premier temps, il faut opter pour un contrat adapté, qui offre la flexibilité nécessaire pour désigner qui vous voulez comme bénéficiaire. Dans votre contrat, au moment de la souscription ou durant la phase d’épargne, vous devez signifier explicitement vos bénéficiaires. Dans certains cas, il est conseillé d'inclure des clauses spécifiques pour préciser les conditions de la transmission.

À la survenance du décès du souscripteur, les bénéficiaires désignés doivent se manifester auprès de la compagnie d'assurance pour réclamer le capital ou la rente. Ils devront fournir les documents nécessaires, comme un certificat de décès et une pièce d'identité, pour prouver leur éligibilité. Après vérification des documents et des clauses du contrat, l'assureur procède au paiement du capital ou de la rente aux bénéficiaires désignés. Le délai de paiement peut varier selon les assureurs et les spécificités du contrat.

Enfin, les bénéficiaires doivent déclarer le capital reçu dans leur déclaration fiscale. La fiscalité appliquée dépendra de l'âge du souscripteur au moment des versements et du montant total transmis.

Conseils pour intégrer l'assurance-vie dans votre stratégie successorale

Comprendre les implications de l'âge et de la durée

Votre âge au moment des versements a un impact significatif sur la fiscalité de votre assurance-vie. Les versements effectués avant 70 ans bénéficient d'une fiscalité plus favorable en cas de transmission.

Il est donc judicieux de souscrire et d'alimenter votre contrat le plus tôt possible.

Âge du Souscripteur à la Souscription Avantages
Moins de 70 ans Bénéfice d'un abattement de 152 500 euros par bénéficiaire, fiscalité réduite sur la transmission.
Plus de 70 ans Abattement global de 30 500 euros sur les primes versées après cet âge, application des droits de succession classiques.
Durée du Contrat Avantages
Moins de 8 ans Fiscalité sur les intérêts en cas de rachat, pas d'avantage spécifique pour la transmission.
8 ans et plus Abattement annuel de 4 600 euros (9 200 pour un couple) sur les intérêts, optimisation fiscale pour la transmission.

Intégrer l'assurance-vie dans une stratégie successorale exige de considérer plusieurs facteurs. Il est conseillé de réfléchir à la répartition des actifs entre vos bénéficiaires pour maintenir un équilibre familial et prévenir d'éventuels conflits.

Gérer plusieurs contrats d'assurance-vie pour une transmission optimale

Posséder plusieurs contrats d'assurance-vie est une stratégie avantageuse qui permet de diversifier les objectifs de placement. Cela offre également une souplesse dans la gestion et la transmission des capitaux.

Diversifier les supports d'investissement au sein des contrats d'assurance-vie est également nécessaire pour une gestion optimale des risques. La diversification permet de varier les placements et d'optimiser les bénéfices. Cette approche implique de choisir judicieusement entre fonds en euros et unités de compte, en alignement avec vos objectifs et votre profil de risque.

Comment optimiser la transmission de votre héritage grâce à l’assurance-vie ?

Sélection des bénéficiaires et clauses importantes

Une réflexion stratégique sur le choix des bénéficiaires s’avère cruciale. Il est possible d'ajouter des clauses spécifiques au contrat pour détailler les modalités de transmission, comme une clause de répartition ou une clause d'accroissement. Passez régulièrement en revue les bénéficiaires désignés et les clauses ajoutées pour vous assurer qu'ils correspondent à vos souhaits, et qu'ils s’alignent aux changements éventuels dans votre vie.

Stratégies fiscales et financières

Pour optimiser la transmission, il convient de :

  • Combiner intelligemment les versements avant et après 70 ans,
  • Choisir des supports d'investissement adaptés au profil de risque et aux objectifs de placement,
  • Considérer l'assurance-vie dans un cadre plus global de gestion patrimoniale.

Améliorer la transmission de votre patrimoine via l'assurance-vie exige une certaine planification. Outre la sélection des bénéficiaires, il s’agit de comprendre :

  • Comment les différents types de contrats et leurs options d'investissement peuvent influencer la transmission,
  • Les implications fiscales du placement afin de minimiser les charges financière et fiscales de vos bénéficiaires.

En outre, la régularité des versements et l'utilisation stratégique des rachats partiels peuvent jouer un rôle-clé dans l’optimisation des avantages fiscaux et financiers.

Différences avec d’autres types de transmissions

Comparée à d'autres modes de transmission, comme la donation ou l'héritage classique, l'assurance-vie dispose d’une souplesse et d’atouts indéniables. Alors que les donations sont limitées par des plafonds et des conditions pour bénéficier des abattements fiscaux, l'assurance-vie donne lieu à une transmission plus importante avec une fiscalité plus douce. Contrairement à l'héritage classique, l'assurance-vie rend possible une désignation précise des bénéficiaires, évitant ainsi les conflits successoraux. Cette flexibilité permet de personnaliser la transmission du patrimoine en choisissant des héritiers non seulement parmi les membres de la famille, mais aussi dans les amis ou les organisations caritatives.

Par exemple, contrairement aux donations, qui nécessitent généralement le respect de délais entre les dons pour bénéficier de l'abattement fiscal, l'assurance-vie permet des versements continus avec des avantages fiscaux immédiats. De plus, la désignation des bénéficiaires dans un contrat d'assurance-vie peut être modifiée à tout moment, s’adaptant ainsi aux changements de votre vie familiale ou de vos préférences.

En résumé...

L'assurance-vie émerge comme un outil essentiel pour la transmission de patrimoine, combinant une multitude d'avantages. Sa pertinence s'illustre à plusieurs niveaux, que ce soit sur le plan fiscal, avec une flexibilité de gestion remarquable, dans l'optimisation de la transmission patrimoniale, ou encore grâce à la diversification des supports d'investissement. En tant qu'instrument de prévoyance, elle offre également la sérénité nécessaire pour anticiper l'avenir, tout en s'adaptant aisément à l'évolution de votre situation.

Il est crucial de comprendre que la transmission de l'assurance vie implique plusieurs étapes, nécessitant la mise en place d'une stratégie successorale efficace pour une intégration optimale à votre transmission de patrimoine. Cette forme de transmission se démarque nettement des autres, telles que la donation ou l'héritage classique. En effet, elle se distingue par sa flexibilité accrue, des avantages fiscaux significatifs, ainsi que la possibilité de désigner précisément vos bénéficiaires dès la souscription du contrat.

Vous envisagez d'intégrer l'assurance-vie dans votre stratégie de transmission patrimoniale ? Discutez avec l’un de nos conseiller en gestion de patrimoine pour évaluer vos options et optimiser votre planification successorale. N'oubliez pas que chaque situation est unique et mérite une approche personnalisée.

Ne ratez rien de nos conseils !
Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note !

A propos de l'auteur Stéphane van Huffel, Conseiller en gestion de patrimoine | 1655 articles en ligne

Avis des clients de Stéphane :

  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France.

Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast & Van en 2005 puis fonde netinvestissement avec son associé Karl Toussaint du Wast. Il est également co-fondateur du tour de France de l’immobilier et du baromètre des placements. Stéphane intervient régulièrement en tant qu’expert auprès de nombreux média français.

Lire la suite
Dernier commentaire client

"Très bon contact avec mon conseiller et des propositions de placements en phase avec ma stratégie d'investissement ainsi qu'au niveau de ma prise de risque acceptable. L'avenir me dira si les propositions étaient judicieuses"

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2022-07-25 15:00:39 par Philippe R.
Voir son profil Contactez Stéphane
Comment ça marche ?
C'est simple comme 1,2,3

1-Vous vous informez

Découvrez les différentes solutions de placements proposées en fonction de vos besoins

2-Prise de contact

Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.

3-Vous souscrivez

Finalisez votre projet facilement à l'aide de votre chef de projets patrimoniaux Netinvestissement.

Ils nous ont fait confiance Des centaines de netinvestisseurs heureux !
simulation gratuite Netinvestissement
Votre simulation

gratuite & personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Réponse en 24h !