Les français inquiets pour leur retraite

Visa expert

L’article « Les français inquiets pour leur retraite » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Karl Toussaint du Wast - le 11/02/2014

Près de 70% des français (68%) sont aujourd’hui inquiets ou préoccupés pour leur retraite, et ce malgré la réforme du financement des retraites entamée l’année dernière ; et cette préoccupation est d’autant plus forte chez les jeunes (80%) et les ouvriers (70%), qui, s’ils ont conscience de l’importance fondamentale d’anticiper et de bien préparer leur retraite, ne savent souvent pas comment faire ni vers qui se tourner et surtout ne disposent pas des liquidités nécessaires pour agir.

retraite

La récente réforme orchestrée par le gouvernement et prévoyant notamment la refonte du système de calcul et la validation des trimestres aurait naturellement laissé penser que les français auraient réagi en épargnant plus tôt et davantage pour leur retraite. Mais les chiffres constatées par les professionnels semblent montrer le contraire.

Les financements prioritaires (en %)201220132014
Les retraites 54 56 58
L'assurance maladie 45 43 43
Les complémentaires santé 21 22 21
L'aide au logement 24 26 20
Les allocations chômage 18 16 19
La dépendance 13 16 17

En effet, en cinq ans, et en raison de la crise économique qui touche le pays, l’épargne des français pour leur retraite a, en moyenne, baissé de 8%. En 2013, à peine plus de la moitié des français avouent épargner encore régulièrement pour préparer leur retraite.

Un choix de supports mal adaptés

Alors que l’épargne retraite devrait être rationnellement abordée comme une épargne longue, la grande majorité des épargnants privilégient encore les livrets bancaires et l’assurance-vie principalement mono-supports pour épargner en vue de leur vieux jours.

Les actions ne font en effet pas partie du choix des supports. Et pourtant, c’est bel et bien ce qui devrait être choisi car, sur le long terme, les marchés actions ont toujours été supérieurs en rendement à toute catégorie de placements.

Mais plus inquiétant, 25% des Français considèrent qu’aucun support ou placement ne répond véritablement à la problématique de préparation de la retraite ou que l’offre est mal adaptée. L’approche de la préparation à la retraite des Français se veut donc comme résolument conservatrice.

Conclusion

Les études récemment menées par les instituts de sondage révèlent donc un profond paradoxe : si les Français ont très majoritairement conscience de l’importance capitale d’anticiper la préparation de leur retraite, ils ont également des difficultés à épargner régulièrement pour atteindre cet objectif et le tout se fait souvent sur des supports qu’ils considèrent comme mal adaptés à la retraite.

À propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : Une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien. Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion ou de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé Wast and Van puis Netinvestissement.fr Karl Toussaint du Wast est aujourd’hui Président du Groupe Wast&Van.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides