La France séduite par le PERCO !

Visa expert

L’article « La France séduite par le PERCO ! » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 20/05/2015

Le Perco ou Plan d’Epargne Retraite Collectif est un dispositif d’épargne d’entreprise permettant aux salariés de se constituer une épargne retraite. Le PERCO se met en place dans les entreprises équipées d’un PEE (Plan d’Epargne Entreprise) ou PEI (Plan d’Epargne Interentreprises). Toutes les entreprises disposant d’un PEE depuis au moins trois ans sont dans l’obligation légale de négocier la mise en place d’un PERCO ou d’un autre dispositif de retraite supplémentaire type Article 83. Aujourd’hui en France 191.000 entreprises proposent ce produit. Le succès du PERCO grandit en métropole atteignant à la fin du mois de décembre plus de 10 milliards d’euros d’encours. Pourquoi devient-il si populaire ? Comment fonctionne un Perco ? Comment la loi Macron va encourager les entreprises à y souscrire ? Nous vous disons tout !

La France séduite par le PERCO

L’objectif du Perco est de se constituer une épargne pour la retraite. Cette épargne se compose des versements de l’entreprise via l’intéressement, la participation et l’abondement (facultatif de l’employeur) ainsi que des versements volontaires des salariés. Attention, ces versements sont toutefois limités. L’ensemble des versements volontaires du salarié sur le PEE, PEI, PERCO ne doivent pas dépasser 25% de sa rémunération annuelle brute de l’année précédente. De même pour l’abondement de l’entreprise qui ne peut excéder le triple des versements du salarié (Participation, Intéressement, et Versements Volontaires) et est limité à 16% du PASS (Plafond annuel de la Sécurité Sociale) soit 6086.4€ par an en 2015.

Le Perco séduit

? Le salarié

Sa souplesse vous donne deux choix de sortie : soit en rente (seulement pour les Perco) , soit en capital. Pour les sorties en capital, seules les plus-values seront soumises aux prélèvements sociaux (15.5%) et le capital sera totalement exonéré d’impôt. Pour les sorties en rente, une partie de votre rente sera imposable, le taux varie en fonction de l’âge auquel vous liquidez votre PERCO. Moins de 60 ans, 50% de la rente sera imposée, entre 60 et 70 ans 40% et après 70 ans 30%. Des cas de déblocages anticipés sont possibles notamment en cas d’achat de la résidence principale. Le PERCO est aussi un dispositif qui vous offrira un large choix de supports de placement du profil le plus sécuritaire au plus dynamique.

? Le dirigeant

L’efficacité sociale et fiscale de l’épargne salariale n’est plus à démontrer. Bon nombre de TPE/PME/PMI et entreprises du CAC 40 souscrivent à ces plans d’épargne entreprise (PEE/PERCO). Car, tous les versements de l’entreprise sont déductibles du bénéfice net imposable ET exonérés de charges sociales. Les versements sont seulement soumis au forfait social de 20%. La CSG et CRDS à hauteur de 8% seront à la charge des bénéficiaires sur la totalité de l’abondement versé.

La loi MACRON

Bonne nouvelle pour les dirigeants ! La loi Macron qui souhaite développer le PERCO dans les PME prévoit une baisse du forfait social sur la participation, l’intéressement et l’abondement de 12% contre 20% actuellement. Pour profiter de cette diminution de charge, les PERCO doivent être obligatoirement investis dans des FCPE finançant au moins 7% les PME-ETI.

Autre bonne nouvelle cette fois-ci pour les salariés. La loi prévoit pour les entreprises de moins de 50 salariés concluant un accord d’intéressement ou de participation une exonération totale du forfait social pendant 3 ans. Les 3 années suivantes, les salariés bénéficieront d’un taux réduit à 8% pendant encore 3 ans.

Conclusion

Avec ces nouvelles dispositions misent en place via la loi Macron, le PERCO et le PEE vont devenir plus attractifs pour les salariés et les dirigeants. Les PERCO qui ont vu leurs encours progresser de 20% en une année n’ont pas fini de poursuivre leur montée en régime. Avantages fiscaux, allègement des charges, constitution d’une épargne avec l’aide du dirigeant, le PERCO semble être une bonne alternative à notre système de retraite en faillite et une solution intéressante de diminution fiscale des entreprises. La retraite n’attend pas, elle se prévoit. Le PERCO ne se néglige pas, il se réfléchie et se construit souvent sur mesure pour les entreprises.

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides