banniere article

Déficit Foncier : exemple de défiscalisation

L’article « Déficit Foncier : exemple de défiscalisation » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des informations communiquées.

  • Avis de nos lecteurs :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • 7,8/10 pour 13 avis
Ecrit par : Chauncey Schmitt

Chef de projet Patrimonial

56880 vues

par nos lecteurs

2 min

de temps de lecture

Votre simulation

gratuite et personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Introduction

Lorsque vous effectuez des travaux dans un bien locatif et que le montant des différentes charges se révèle supérieur aux loyers encaissés dans l’année, il vous est possible de réduire votre montant d’imposition grâce au mécanisme du déficit foncier. En effet, le déficit foncier provenant de votre bien immobilier est déductible (sous conditions) de vos revenus ; il ne subit par ailleurs pas le plafonnement global des niches fiscales.

Si vous désirez plus d’informations sur l'investissement en déficit foncier, vous pouvez contacter un conseiller netinvestissement en cliquant ici.

1. Le mécanisme du déficit foncier

Lorsqu’un particulier loue un bien immobilier en nu, il perçoit des loyers fiscalisés dans la catégorie des revenus fonciers. Ces revenus fonciers sont soumis au barème de l’impôt sur le revenu ainsi qu’aux prélèvements sociaux.

Cependant, lorsque les charges inhérentes au bien locatif sont supérieures aux recettes perçues, la location du bien procure donc un déficit foncier. Ce déficit, qui correspond à la différence entre les loyers perçus et les charges décaissées, est déductible (sous conditions) du revenu global dans la limite de 10 700 € par an. Le déficit est par ailleurs reportable sur 10 ans.

La condition de cette déduction dépend de la nature des charges créant le déficit. En effet, si le déficit provient de charges financières (intérêts d’emprunt), alors il n’est pas déductible du revenu global mais reportable sur les revenus fonciers des 10 années suivantes.

De plus, lorsque vous imputez un déficit sur votre revenu global, vous devez vous engager à louer le bien pendant encore 3 années (jusqu’au 31 décembre de la troisième année qui suit l’année d’imputation du déficit sur les revenus). Vous devez donc attendre au moins 3 années avant de vendre votre bien, pendant lesquels le résultat foncier doit être positif. Si cette règle n’est pas respectée, l’imputation du déficit sur le revenu peut être remise en cause.

Ne ratez rien de nos conseils !

netinvestissement vous recommande :

Qu'est-ce que le déficit foncier ?

Qu'est-ce que le déficit foncier ? Le tuto immobilier (EPISODE 1) | Netinvestissement Le tuto placement Net Academy (EPISODE 1)

2. Quelles sont les charges imputables ?

Les charges déductibles des revenus fonciers peuvent être classées en 3 catégories.

1. Les charges financières liées aux intérêts d’emprunt

Ce sont tous les intérêts et frais accessoires (assurance décès invalidité, assurance chômage, frais de dossier…) des emprunts réalisés pour financer l’acquisition ou la construction du bien loué, mais aussi, pour la réparation et l’amélioration du bien.

Particularité : Ces charges financières sont effectivement déductibles dans la limite des revenus fonciers de même nature mais elles ne peuvent en aucun cas générer un déficit foncier à proprement parler. Il n’est pas possible de les déduire de vos revenus imposables.

2. Les charges liées à l’exploitation du bien

Elles concernent les frais de gestion versés aux agences immobilières, les frais de syndic, les primes d’assurance (ex. assurance habitation propriétaire non occupant), la taxe foncière ou encore les charges de copropriété.

3. Les charges liées aux travaux (réparation, amélioration, entretien)

Le coût des travaux réalisés dans un bien mis en location peut être déduit des revenus fonciers si ces travaux ont pour objet de maintenir ou de remettre en état le bien ou encore d’apporter un équipement ou un élément de confort supplémentaire. Les travaux de construction et d’agrandissement, eux, ne sont pas déductibles.

Cette 3ème catégorie est celle qui permet le plus facilement de créer un déficit foncier car le montant des travaux éligibles n’est pas plafonné.

3. Méthode de calcul du déficit foncier

Pour calculer le déficit foncier, il faut procéder en 2 étapes :

En premier lieu, il faut calculer le montant des charges financières.

  • Si le montant des charges financières est supérieur aux loyers encaissés, le déficit est reportable sur les revenus fonciers des 10 prochaines années.
  • Si le montant des charges financières est inférieur aux loyers encaissés, on procède à la déduction des autres charges.
  • Dans le cas où le résultat est toujours positif, il n’y a donc pas de déficit foncier et les revenus fonciers sont soumis à l’impôt sur le revenu et les prélèvements sociaux.
  • En cas de résultat négatif, le déficit foncier crée est déductible du revenu global avec un plafond de 10 700 € par an. L’excédent est imputable sur les revenus des 10 années suivantes.

4. Quelques exemples

Cas 1 : intérêts d’emprunt supérieures aux loyers

Loyers perçus sur une année : 10 000 €

Charges financières : 12 000 €

Autres charges déductibles : 3 000 €

Loyers – charges financières = - 2000 €

Résultat - charges non-financières = - 5 000 €

Dans ce cas, les 2 000 € de déficit foncier provenant des intérêts d’emprunt sont déductibles des revenus fonciers des 10 années suivantes et les 3 000 € de déficit provenant des charges non financières sont imputable sur le revenu global.

Cas 2 : intérêts d’emprunt inférieures aux loyers

Loyers perçus sur une année : 10 000 €

Charges financières : 6 000 €

Autres charges déductibles : 6 000 €

Loyers – charges financières = 4 000 €

Résultat - charges non-financières = - 2 000 €

Dans ce cas, les 2 000 € de déficit provenant des charges non financières sont imputable sur le revenu global.

Cas 3 : intérêts d’emprunt inférieures aux loyers et déficit foncier supérieur à 10 700 €

Loyers perçus sur une année : 10 000 €

Charges financières : 6 000 €

Autres charges déductibles : 20 000 €

Loyers – charges financières = 4 000 €

Résultat - charges non-financières = - 16 000 €

Dans ce cas, 10 700 € de déficit provenant des charges non financières sont imputable sur le revenu global, et 5 300 € de déficit sont imputable sur le revenu global des 10 années suivantes.

Cas 4 : intérêts d’emprunt supérieures aux loyers et déficit foncier supérieur à 10 700 €

Loyers perçus sur une année : 10 000 €

Charges financières : 12 000 €

Autres charges déductibles : 20 000 €

Loyers – charges financières = - 2 000 €

Résultat - charges non-financières = - 22 000 €

Dans ce cas, les 2 000 € de déficit foncier provenant des intérêts d’emprunt sont déductibles des revenus fonciers des 10 années suivante, les 10 700 € de déficit provenant des charges non financières sont imputable sur le revenu global, et 11 300 € de déficit sont imputable sur le revenu global des 10 années suivantes.

5. Impact de la tranche marginale d’imposition

Tous les contribuables propriétaires d’immobilier locatif peuvent bénéficier du mécanisme de déficit foncier. Toutefois, ce dernier est d’autant plus efficace fiscalement que la tranche marginale d’imposition (TMI) de l’investisseur est élevée.

Impact d’un déficit foncier de 10 700€ en fonction de la TMI

TMIDéficit foncier imputé sur le revenu globalEconomie d'impôt réalisée
0% 10 700€ 0€
11% 10 700€ 1 177€
30% 10 700€ 3 210€
41% 10 700€ 4 387€
45% 10 700€ 4 815€

Conclusion

Bien utilisé, le mécanisme du déficit foncier est donc un excellent outil de défiscalisation. Il peut être couplé ou non à un dispositif de réduction d’impôt (Duflot, Censi-Bouvard,...). Pour des investisseurs fortement fiscalisés et ayant déjà des revenus fonciers importants, certains opérateurs proposent des opérations « clé en main » de déficit foncier leur permettant d’acquérir un bien couplé à une enveloppe de travaux importante. Si vous souhaitez vous lancer, nous vous recommandons de faire appel à des professionnels afin de vous guider dans le montage d’une telle opération et dans le choix de l’opérateur.

netinvestissement vous recommande :

Jusqu'à 0€

par mois

Investir dans l'immobilier

Générez des revenus complémentaires et préparez votre retraite : c'est le moment d'investir dans l'immobilier !

Découvrez cette offre

Ne ratez rien de nos conseils !

Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note !

7,8/10 pour 13 lecteurs

A propos de l'auteur Chauncey Schmitt, Chef de projet Patrimonial | 29 articles en ligne

Avis des clients de Chauncey :

  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris

Chauncey Schmitt débute son cursus universitaire à Bordeaux où il obtient une licence immobilière. Acquise au grès d'une formation en alternance au sein d'une agence immobilière locale, celle-ci lui donne l'opportunité de se familiariser à l'ensemble des rouages de l'immobilier d'habitation. Désireux d'accroître ses connaissances en lien à la sphère patrimoniale, il se prend d'intérêt pour les marchés financiers et s'oriente naturellement vers un Master en gestion de patrimoine, qu'il obtient à l'INSEEC Paris après de multiples stages en banques de détail et cabinets indépendants. C'est d'ailleurs à la suite de son stage de fin d'études qu'il débute sa carrière au sein du cabinet CO-INVEST à Paris. Passionné par toutes les aspérités de son métier, il s'y épanouira durant quatre années à conseiller et fidéliser une clientèle de particuliers et chefs d'entreprises. Véritablement conquis par l'approche, les valeurs et les ambitions disruptives de Netinvestissement, il nous rejoindra en Janvier 2019. 

Lire la suite
Dernier commentaire client

"Réactifs, toujours disponibles, de bon conseil."

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2022-03-29 17:25:08 par Jean-paul M.
Voir son profil Contactez Chauncey

Comment ça marche ?
C'est simple comme 1,2,3

1-Vous choisissez

Parmi l'ensemble des placements financiers et immobiliers sur le marché français.

2-Prise de contact

Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.

3-Vous souscrivez

Finalisez votre projet facilement en suivant les étapes de souscription.

Ils nous ont fait confiance
Des centaines de netinvestisseurs heureux !

/10

sur 510 avis clients

+ -
simulation gratuite Netinvestissement

Votre simulation

gratuite & personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Réponse en 24h !