Mis à jour le 25/02/2022

Assurance emprunteur : les 10 astuces à connaître pour payer moins cher

Avis des lecteurs :

9/10 pour 2 lecteurs

4,5/5
pour 2
Nombre de vues : 2 780
Écrit par Christelle Agogué, Conseillère en gestion de patrimoine, rédactrice chez Netinvestissement
banniere article
Ajouter ce guide à mes favoris

Lors de la souscription d’un prêt pour un investissement immobilier, l’assurance emprunteur est un élément-clé qui offre une protection financière en cas d'événements imprévus. Cependant, il est fréquent que le coût de cette assurance représente une part significative des dépenses liées à votre emprunt.

Dans ce guide, nous explorerons les différentes facettes de l'assurance emprunteur, de sa définition à ses diverses composantes, tout en mettant en lumière dix astuces pratiques pour réduire efficacement ses frais. Que vous soyez sur le point de contracter un prêt ou que vous souhaitiez optimiser vos dépenses actuelles, ces conseils vous aideront à naviguer dans le monde complexe de l'assurance emprunteur et à économiser sur vos dépenses financières. Découvrons ensemble comment optimiser votre épargne tout en garantissant une protection adéquate.

Si vous désirez plus d’informations, vous pouvez contacter un conseiller Netinvestissement en cliquant ici.

Écrit par Christelle Agogué, Conseillère en gestion de patrimoine, rédactrice chez Netinvestissement

Article rédigé par un professionnel expérimenté. Nous apportons une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des informations communiquées.

banniere article
Ajouter ce guide à mes favoris

Qu’est-ce que l’assurance emprunteur ?

Définition de l’assurance emprunteur

L’assurance emprunteur est une assurance qui garantit la prise en charge de tout ou partie des échéances de remboursement ou du capital restant dû d’un crédit en cas de survenance de certains évènements inattendus.

C’est une forme d'assurance liée à un prêt. Elle vise à protéger l'emprunteur et la banque prêteuse en cas d'événements imprévus, tels que le décès, l'invalidité ou la perte de votre emploi… Bref, tout accident qui pourrait rendre difficile ou impossible le remboursement du crédit. L’assurance emprunteur a émergé d’une nécessité : protéger les emprunteurs et les prêteurs contre les risques financiers associés aux prêts, en particulier les crédits immobiliers. Son origine remonte au XIXème siècle, en Europe, lorsque le secteur bancaire s'est développé et que les emprunts à long terme sont devenus plus courants.

Au fil du temps, cette assurance a évolué pour s'adapter aux besoins changeants des emprunteurs et aux développements du marché financier.

À quoi sert l’assurance emprunteur ?

Il est important de comprendre que l'assurance emprunteur, en premier lieu, assure à la banque le remboursement du prêt. Cependant, y souscrire joue également un rôle crucial : elle vous offre une protection en cas de difficultés financières entraînant une baisse importante de vos revenus (invalidité, perte d'emploi, incapacité de travail, décès).

Cette assurance constitue un outil de prévoyance essentiel qui garantit la protection de votre famille. Vous assurez la transmission d'un actif immobilier exempt de tout remboursement de crédit en cas de décès, préservant ainsi la sécurité financière de vos proches.

En l'absence de couverture insuffisante de l'assurance emprunteur, la banque peut vous contraindre à vendre votre bien immobilier pour récupérer ses fonds. Il est donc impératif de définir précisément vos besoins pour créer une protection parfaitement adaptée à votre situation personnelle.

Vous avez des questions ?

Un de nos conseillers vous recontactera dans les 24h pour répondre à vos demandes.

mon alt

Que couvre l’assurance emprunteur ?

Les garanties de l'assurance emprunteur visent à vous sécuriser financièrement dans des situations difficiles. En cas de circonstances imprévues qui pourraient compromettre votre capacité à honorer vos engagements financiers, elle prend en charge le remboursement du prêt. En ce sens, les principales garanties couvertes par l'assurance emprunteur comprennent généralement :

  • Le décès : En cas de décès pendant la durée du prêt, l’assurance emprunteur rembourse le solde restant dans son intégralité. Cela permet d’éviter que la charge financière soit supportée par votre famille ou vos héritiers.
  • L’invalidité : Il peut arriver que vous deveniez invalide, et dans l’incapacité de travailler. L’assurance emprunteur peut prendre en charge tout ou partie du remboursement du prêt, en fonction de la nature et de la gravité du handicap.
  • La perte d’emploi : Dans cette situation, l'assurance emprunteur peut également être désignée sous le terme de « garantie perte d'emploi ». Son but est de protéger l'emprunteur en cas de licenciement ou de perte involontaire de son emploi. L'assureur intervient pour assumer le remboursement des mensualités du prêt de l'assuré.

Combien coûte l’assurance emprunteur ?

Le prix de l’assurance emprunteur dépend de plusieurs facteurs qui peuvent changer en fonction de chaque assuré, et son calcul peut varier d’un assureur à un autre. Cependant, plusieurs éléments importants sont pris en compte lors de l’estimation du coût de l’assurance emprunteur :

  • Le montant du prêt : Plus le montant du prêt est élevé, plus la prime d'assurance peut être forte.
  • La durée du prêt : La période pendant laquelle vous êtes couvert par l'assurance emprunteur influe sur le coût. Une assurance pour un prêt sur une longue durée peut entraîner des primes plus conséquentes.
  • L'âge de l'emprunteur : Les assureurs considèrent généralement l'âge de l'emprunteur comme un facteur de risque. Les primes peuvent augmenter avec l'âge, car le risque de problèmes de santé augmente.
  • L'état de santé de l'emprunteur : Votre état de santé peut avoir un impact significatif sur le coût de l'assurance emprunteur. Les assureurs peuvent demander des informations médicales pour évaluer le risque.
  • Le type de couverture : Les garanties incluses dans votre contrat d'assurance emprunteur influent sur le coût. Par exemple, une couverture plus étendue, incluant des garanties d'invalidité ou de perte d'emploi, peut entraîner des primes plus élevées.
  • Le taux de couverture : Le taux de couverture représente la part du prêt assurée. Plus ce taux est élevé, plus la prime d'assurance peut être élevée.
  • Le type de prêt : Le type de prêt, qu'il s'agisse d'un prêt immobilier, d'un prêt à la consommation, etc., peut également influencer le coût de l'assurance emprunteur.
  • Les éventuelles exclusions ou options supplémentaires : Certaines exclusions ou options supplémentaires peuvent être proposées, moyennant des frais additionnels.

Pour obtenir une estimation précise du coût de l'assurance emprunteur, il est recommandé de demander des devis à différents assureurs. Ces devis tiendront compte de vos caractéristiques individuelles et des détails de votre prêt. Vous pouvez également utiliser des simulateurs en ligne pour obtenir des estimations basées sur des informations générales. Cependant, pour une évaluation précise, il est toujours préférable de consulter directement les assureurs.

Conseils pour réduire le coût de votre assurance emprunteur

L'optimisation du prix de votre assurance emprunteur peut s'avérer bénéfique sur le long terme. Voici deux premières astuces pour vous aider à maîtriser vos dépenses :

1ère astuce : Négocier avec votre banquier

La première étape pour réduire les frais de votre assurance de prêt est d'engager une négociation avec votre banquier. Souvent, les conditions initiales proposées ne sont pas figées, et il est possible d'obtenir des ajustements en discutant ouvertement.

Lorsque vous vous apprêtez à discuter des termes de votre assurance emprunteur, il est essentiel de comprendre que la transparence et la communication ouverte sont des atouts majeurs. Commencez par expliquer clairement votre situation financière et vos besoins spécifiques en matière d'assurance, ainsi la personnalisation des conditions peut être envisagée.

Une étape essentielle consiste à comparer les offres concurrentes. Avant d'entamer la négociation, renseignez-vous sur les offres d'assurance emprunteur disponibles sur le marché. Ceci renforce votre position en vous permettant de démontrer à votre banquier que d'autres options plus avantageuses existent. Cela peut également servir de point d'appui solide pour étayer vos arguments lors de la négociation.

Soyez prêt à argumenter de manière convaincante. Cela peut inclure la mise en avant de votre historique de remboursement, de votre stabilité financière, ou même la présentation de conditions plus avantageuses obtenues ailleurs. N'hésitez pas à exprimer vos préoccupations et à demander des ajustements qui rendraient l'assurance plus en adéquation avec votre situation.

En fin de compte, la négociation avec votre banquier pour réduire le coût de votre assurance emprunteur est une démarche proactive qui peut porter ses fruits. Elle donne l'occasion de personnaliser votre contrat selon vos besoins spécifiques et de réaliser des économies substantielles sur la durée de votre prêt immobilier.

2ème astuce : Faire jouer la délégation d’assurance

La délégation d'assurance représente une stratégie judicieuse pour ceux qui souhaitent optimiser le montant de leur assurance emprunteur. Cette pratique consiste à choisir un contrat d'assurance proposé par un organisme autre que la banque prêteuse, offrant donc une alternative avantageuse aux conditions initiales de l'établissement prêteur.

Le principal atout de la délégation d'assurance réside dans la possibilité de personnaliser votre couverture selon vos besoins spécifiques. Contrairement aux assurances groupe souvent proposées par les banques, les contrats externes peuvent donner une plus grande flexibilité en termes de garanties, et épouser parfaitement les caractéristiques de votre offre de prêt. Cela signifie que vous avez la liberté de sélectionner des options qui correspondent précisément à votre situation personnelle, éliminant ainsi toute couverture superflue et évite des coûts inutiles.

Un autre avantage significatif réside dans la compétitivité des tarifs. Les assureurs externes peuvent proposer des solutions plus attractives, parfois en raison de structures de coûts plus légères ou de spécialisations dans des domaines spécifiques. Comparer les offres du marché avant de choisir une délégation d'assurance vous permettra de trouver la meilleure combinaison entre tarifs avantageux et garanties adaptées.

Cependant, il est essentiel de respecter les critères de garanties exigés par la banque prêteuse. En effet, pour garantir l'acceptation de votre délégation d'assurance, il est nécessaire que le contrat externe réponde aux exigences minimales imposées par la banque en termes de couverture. Ceci peut inclure des garanties spécifiques ou des niveaux de protection jugés acceptables par l'établissement prêteur.

S’assurer en fonction de vos besoins

Pour optimiser le coût de votre assurance emprunteur, il est impératif de personnaliser votre couverture en fonction de vos besoins spécifiques. Cela implique de prendre en compte deux aspects essentiels : les garanties assurées et le taux de couverture des emprunteurs.

Les garanties assurées

Choisir des garanties adaptées à votre situation personnelle est une étape cruciale pour maximiser l'efficacité de votre assurance emprunteur. Plutôt que d'opter pour une couverture générique, évaluez soigneusement les risques qui sont pertinents pour vous et votre famille. Par exemple, si vous avez déjà une couverture santé solide, vous pourriez ne pas avoir besoin d'une assurance emprunteur incluant des garanties liées à la santé. En revanche, si vous exercez une profession à risque, une assurance invalidité complète pourrait être essentielle.

En examinant attentivement les garanties proposées, vous pouvez éliminer celles qui ne sont pas pertinentes pour votre situation, évitant ainsi des frais supplémentaires inutiles. Assurez-vous également que les garanties sélectionnées sont en adéquation avec vos besoins, et offrent une protection suffisante en cas d'événements imprévus.

Le taux de couverture des emprunteurs

Le taux de couverture, exprimé en pourcentage, représente la part du montant du prêt assurée par l'assurance emprunteur. Plus le taux de couverture est élevé, plus la prime d'assurance sera conséquente. Il est crucial de déterminer le niveau de couverture nécessaire en fonction de votre situation financière et de votre capacité à supporter certains risques.

Évaluer avec soin le montant du prêt que vous souhaitez assurer vous permettra de trouver un équilibre entre la protection nécessaire et le coût de la prime. Une couverture trop élevée peut entraîner une mensualité trop importante, tandis qu'une couverture insuffisante peut laisser des risques financiers non couverts. En ajustant le taux de couverture en fonction de vos besoins spécifiques, vous pouvez réaliser des économies significatives sur le prix total de votre assurance emprunteur.

Penser au droit à l’oubli

Le droit à l'oubli est une disposition permettant aux emprunteurs ayant souffert de problèmes de santé de ne pas déclarer certaines pathologies après un certain délai. Si vous avez été malade par le passé, et que vous avez bénéficié d'une amélioration significative de votre état de santé, le droit à l'oubli peut jouer en votre faveur.

En revisitant votre dossier médical et en fournissant des preuves de stabilité ou de guérison, vous pourriez bénéficier d'une réduction de votre prime d'assurance. Il est essentiel de discuter de cette possibilité avec votre assureur et de suivre les procédures nécessaires pour garantir l'application du droit à l'oubli.

Et recommencer chaque année !

Les circonstances personnelles évoluent, de même que les offres du marché de l'assurance emprunteur. C'est pourquoi il est fortement recommandé de reconsidérer votre assurance chaque année. Le marché de l'assurance est dynamique, avec de nouveaux acteurs, des politiques mises à jour et des offres compétitives en constante évolution.

En réévaluant annuellement votre assurance emprunteur, vous pouvez identifier de nouvelles opportunités de réduction des coûts. Comparez les offres des différents assureurs, examinez attentivement les conditions de votre contrat actuel et évaluez si vos besoins ont changé. Si vous constatez que d'autres offres sont plus avantageuses ou mieux adaptées à votre situation, n'hésitez pas à envisager un changement.

Recommencer chaque année est une stratégie proactive pour garantir que votre assurance emprunteur reste à jour et adaptée à votre situation. En adoptant cette approche, vous maximisez vos chances d'optimiser continuellement le coût de votre assurance emprunteur.

Comment calculer les frais de votre assurance emprunteur ?

Le coût de l'assurance emprunteur dépend de plusieurs facteurs, tels que le montant du prêt, la durée du prêt, l'âge de l'emprunteur, sa situation de santé, etc.

Le prix de votre assurance emprunteur est déterminé en fonction d'un taux d'assurance spécifique fixé par l'assureur, et adapté à votre situation personnelle. Ceci étant dit, ce taux peut être différent pour chaque assuré. Pour déterminer les mensualités de votre assurance emprunteur, vous devez multiplier le taux d’assurance par le capital emprunté et le diviser par 12 mois.

À titre d’exemple, considérons 0,30% comme taux d’assurance sur une durée de crédit de 15 ans pour les cas suivants :

  • Pour un prêt de 150 000 euros, la mensualité d'assurance est de 37,5 euros (150 000 * 0,30% / 12), équivalant à un coût total d'assurance emprunteur de 6 750 euros.
  • En cas d'emprunt de 300 000 euros, la mensualité d'assurance atteint 75 euros (300 000 * 0,30% / 12), représentant un coût total d'assurance emprunteur de 13 500 euros.

Combien pouvez-vous économiser sur votre assurance emprunteur ?

Déterminer le montant exact que vous pouvez économiser sur votre assurance emprunteur est une démarche individuelle, fortement influencée par divers facteurs personnels. Cependant, en adoptant des pratiques proactives et en optimisant intelligemment votre couverture, des économies significatives sont possibles. Vous pouvez par exemple faire des études proactives de votre situation, sélectionner judicieusement les options, négocier avec votre banquier et comparer différentes offres sur le marché. Il est possible de changer d'assurance si, au cours de votre contrat, vous découvrez une offre plus avantageuse. Il vous suffit alors de résilier votre contrat actuel.

Vous avez également le choix du courtier en assurance. En effet, ces intermédiaires sont un excellent moyen de comparer les tarifs et de trouver les meilleures options de couverture disponibles. Si vous éprouvez des difficultés à dénicher une assurance prêt abordable ou à comprendre les différentes options qui s'offrent à vous, un courtier en assurance prêt immobilier peut vous apporter une assistance.

En adoptant ces pratiques, vous maximisez vos chances d'optimiser le coût de votre assurance emprunteur tout en préservant la qualité de la protection financière. N'oubliez pas que les économies peuvent varier d'une situation à l'autre. De plus, il est toujours recommandé de rechercher des conseils personnalisés et de consulter différents assureurs pour obtenir les meilleures offres.

En résumé...

L'assurance emprunteur, essentielle à la sécurité financière de l'emprunteur et du prêteur, a émergé en réponse à la croissance du secteur financier et des pratiques de prêt. Elle continue de se développer en offrant diverses garanties telles que la couverture en cas de décès, d'invalidité et de perte d'emploi.

Bien que cruciale dans l'octroi de prêts, l'assurance emprunteur représente un coût significatif, susceptible d'augmenter en fonction de la situation personnelle de chacun. Pour optimiser ces coûts, il est judicieux d'adopter certaines pratiques, notamment la négociation avec votre conseiller bancaire, le recours à la délégation d'assurance, et l'ajustement de la couverture en fonction de vos besoins spécifiques, en évitant les options non indispensables.

Afin d'estimer le montant des mensualités de votre assurance emprunteur, vous pouvez effectuer des simulations gratuites en ligne ou simplement multiplier le montant de votre emprunt par le taux d'assurance, puis diviser le résultat par 12 mois. Cette approche pragmatique permet de mieux maîtriser les coûts associés à l'assurance emprunteur tout en assurant une protection adéquate.

Crayon auteurÀ propos de l'auteur
Christelle Agogué, Conseillère en gestion de patrimoine, rédactrice chez Netinvestissement

Titulaire d’un Master II spécialisé « Expertise en Ingénierie Patrimoniale » à l’École Supérieure de Gestion et de Finance (Pôle ESG Paris), Christelle débute sa carrière professionnelle au sein de cabinets indépendants parisiens et bordelais en tant que conseillère en gestion de patrimoine.

Son expérience lui confère une réelle expertise auprès d’une clientèle de particuliers et de chefs d’entreprise, lui permettant de répondre à l’ensemble de leurs problématiques fiscales et patrimoniales au travers d’un suivi personnalisé. Partageant les valeurs d’intégrité et d’efficacité avec Netinvestissement, elle rejoint le cabinet en 2018 en tant que chef de projet patrimonial.

Lire la suite
Contacter Christelle
Dernier commentaire client
"Excellent service et un accompagnement "sur mesure" avec Christelle. Le choix des SCPI proposé correspondait parfaitement à mes attentes et mes besoins."
Le 2022-11-23 17:00:23 par Sas Kabaravic S.
mon alt Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note :

9/10 pour 2 lecteurs

Comment ça marche ?
C'est simple comme 1,2,3
1-Vous vous informez Découvrez les différentes solutions de placements proposées en fonction de vos besoins
2-Prise de contact Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.
3-Vous souscrivez Finalisez votre projet facilement à l'aide de votre chef de projets patrimoniaux Netinvestissement.
Ils nous ont fait confiance Des centaines de netinvestisseurs heureux !
+ -
simulation gratuite Netinvestissement
Votre simulation

gratuite & personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Réponse en 24h !