Les 10 idées reçues sur les placements boursiers

Visa expert

L’article « Les 10 idées reçues sur les placements boursiers » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Guilhem Garcia - Vu 1130 fois

Dans notre métier de conseiller en gestion de patrimoine, nous sommes confrontés régulièrement à de nombreux apriori sur les placements en bourse de la part de nos clients. Et certains ont la peau dure. Découvrez un florilège des idées reçues les plus tenaces.

Les 10 idées reçues sur les placements boursiers

1. La bourse, c’est comme le casino : si on a de la chance on gagne sinon on perd

FAUX

Les marchés boursiers ont des avantages et des inconvénients, mais ils ne ressemblent en rien au casino. Trop d’investisseurs « jouent en bourse » comme on joue au casino. c’est l’une des erreurs la plus fréquemment commise. Quand on se positionne sur les marchés financiers, on investi. Comme tout investissement, il y a des règles à respecter, des stratégies à mettre en place. Plusieurs règles sont à suivre, pour les définir il faut se poser ces 3 questions essentielles :

  • Quelles disponibilités ai-je besoin ?
  • Quel rendement je souhaite obtenir ?
  • Quelle part de risque je suis prêt à accepter ?

2. Il faut avoir des connaissances financières très développées, c’est très compliqué ?

FAUX

Vous n’êtes pas obligés d’avoir des connaissances financières développées. En effet, votre conseiller financier qui doit avoir le statut de CIF (conseiller en investissement financier) sera là pour vous accompagner dans les différentes étapes de votre processus d’investissement. Il existe aujourd’hui une palette de solutions qui vont vous permettre d’aborder les marchés financiers de manière simple. Vous pourrez également avoir des informations sur des supports plus complexes, si votre conseiller est compétent. Mais une règle d’or existe, il ne faut pas investir sur une solution que l’on n’a pas comprise.

grosse somme d’argent pour investir en bourse ?

3. Il faut une grosse somme d’argent pour investir en bourse

FAUX

Il existe aujourd’hui des contrats sur lesquels vous pouvez investir sur les marchés financiers dès 50€ par mois. Vous pouvez ainsi profiter du dynamisme des marchés pour des sommes réduites. Par contre, avant d’investir sur les marchés financiers, il est préférable d’avoir constitué une réserve financière suffisante en cas de coup dur.

4. Il faut un compte titre ou un PEA pour investir en bourse

FAUX

Le compte titre et le PEA sont en effet deux des supports les plus connus pour investir sur les marchés financiers. Mais ils ne sont pas les seuls. Vous pouvez notamment passer par le biais d’un contrat d’assurance vie multi support. Celui-ci vous permettra de profiter du cadre fiscal de l’assurance vie ainsi que d’une grande variété de fonds financiers. Et enfin, les plans épargnent entreprise(PEE) ou PERCO donnent la possibilité d’être présent sur les marchés.

5. Il faut suivre en permanence le cours des marchés

FAUX

Cela va dépendre des supports sur lesquels vous investissez. En effet, si vous êtes sur des titres vifs, vous avez un intérêt à observer très régulièrement vos actions. Par contre, si vous êtes sur des supports types OPCVM, vous vous positionnez sur des supports qui doivent être exploités sur du moyen ou long terme et qui ne demandent pas un suivi quotidien. En effet, ces supports reflètent de grandes tendances économiques ou sectorielles.

6. L’argent est bloqué quand on est en bourse

FAUX

Même si il est conseillé d’investir sur les marchés financiers avec un horizon d’investissement à moyen long terme, rien ne vous empêche de réduire votre durée d’investissement. Ainsi vous pourrez vendre vos supports à tout moment et récupérer vos fonds de manière très rapide.

7. La bourse : on ne gagne jamais d’argent, ce sont les financiers qui gagnent

FAUX

Il est vrai que les marchés financiers peuvent être très fluctuants. Si l’investissement est fait de manière rationnelle et répond à une stratégie d’ensemble prenant en compte des critères micro et macro économiques, le résultat peut être très positif. Si par exemple vous observez les variations de l’immobilier et l’indice CAC 40 sur des périodes de 15 à 20 ans, vous pourrez observer qu’il est plus performant que l’indice du prix de l’immobilier. Il faut cependant bien souligner que ce type d’investissement nécessite du temps. Cela étant dit, il faut également savoir sortir et encaisser son gain. La cupidité est un vilain défaut lorsque l’on investit en Bourse.

les financiers qui gagnent ?

8. Il vaut mieux investir dans la pierre c’est plus sûr que la bourse

FAUX

Que ce soit la pierre ou la bourse, ils subissent tous les deux des variations qui peuvent être plus ou moins impressionnantes. La seule vraie différence est de savoir si ce type d’investissement correspond à vos attentes. Certains investisseurs préfèrent avoir un support palpable comme l’immobilier. Ils se sentent rassurés étant donner, qu’ils peuvent toucher et voir le bien sur lequel ils ont décidé d’investir.

9. Il faut du temps pour investir en bourse

VRAI

L’époque où l’on pouvait espérer faire un gain potentiel rapide important avec par exemple les startups est révolue. Nous sommes revenus aujourd’hui sur les fondamentaux de la finance. En effet, aujourd’hui vouloir faire un gain à très court terme (quelques jours) peut se révéler très risqué. D’autant plus sur cette période, où les marchés sont très volatiles.

10. Il y a tellement d’actions, je ne serais jamais laquelle choisir

VRAI

Les marchés financiers sont en effet très vastes. Entre le fait que nous avons aujourd’hui une économie mondiale et des prestataires de services très nombreux, il peut être compliqué pour un investisseur de s’y retrouver. Nous serions trop vous conseiller de vous rapprocher d’un conseiller en gestion de patrimoine indépendant qui lui, pourra adapter une solution à votre projet.

Conclusion

Nous avons pu observer ici, que de nombreuses croyances sont véhiculées par un grand nombre d’investisseurs. Pour vous aider dans vos choix et ne pas passer à côté d’opportunités, nous vous conseillons de vous rapprocher d’un gestionnaire en patrimoine indépendant. Celui-ci par son objectivité et ses compétences sera vous orienter au mieux dans les solutions que vous souhaitez mettre en place.

À propos de l'auteur

Guilhem Garcia , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Après l’obtention d’un Master en gestion de patrimoine, Guilhem débute sa carrière au sein d’une grande banque régionale. Après 10 ans de carrière dans différents groupes bancaires, où il a occupé des postes de conseiller clientèle professionnel à gestionnaire en patrimoine, il décide d’ouvrir son cabinet spécialisé en prévoyance et patrimoine auprès d’un des grands assureurs de la place. Son désir d’indépendance et d’évolution professionnelle, le pousse naturellement à rejoindre début 2014 le groupe WAST AND VAN en tant que consultant en gestion de patrimoine sénior.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides