banniere article

Pourquoi et comment investir pour sa retraite quand on est jeune ?

L’article « Pourquoi et comment investir pour sa retraite quand on est jeune ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des informations communiquées.

  • Avis de nos lecteurs :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • 9,5/10 pour 2 avis
Ecrit par : Chauncey Schmitt

Chef de projet Patrimonial

66 vues

par nos lecteurs

3 min

de temps de lecture

Votre simulation

gratuite et personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Introduction

La retraite est, pour les jeunes, un sujet souvent bien trop lointain pour que ceux-ci s’y intéresse. Cependant, de nombreux jeunes actifs déclarent pourtant, paradoxalement, être inquiets concernant leur future pension de retraite. En effet, l’équilibre des retraites est menacé et les actualités sur le sujet de la réforme des retraites montre que des changements sont nécessaires pour continuer à utiliser ce système par répartition.

Les jeunes ont donc conscience de la fragilité du système des retraites et devraient dès à présent investir pour se préparer un capital ou une rente complémentaire pour leur fin d’activité professionnelle. En effet, la menace qui pèse sur l’équilibre des retraites n’est pas temporaire : c’est un problème démographique. D’un côté, la population vit de plus en plus longtemps, et de l’autre le taux de natalité diminue. Le nombre de cotisant pour chaque retraité ne fait donc que de diminuer. Dans ce cas de figure, il n’est pas sûr qu’au moment de leur départ à la retraite, les jeunes d’aujourd’hui touchent une pension qui serai alors payé par les actifs de demain.

Si vous désirez plus d’informations sur comment préparer votre retraite, vous pouvez contacter un conseiller netinvestissement en cliquant ici.

1. Le PER, un mécanisme d’incitation

Le Plan d’Épargne Retraite (PER) a été créé avec la Loi Pacte, dans le but de flécher l’épargne des français vers un support de long terme, et d’obtenir un complément de pension au moment de l’âge de la retraite.

Concrètement, ce plan offre la possibilité au contribuable de se constituer un capital tout en réduisant son imposition à travers la déduction des versements de son revenu imposable.

Ce plan est déblocable au moment du départ à la retraite ou bien avant dans le cas d’une cause de sortie anticipée.

Quelle intérêt d’investir le plus tôt possible dans ce plan ? Le PER étant un placement de très long terme, l’impact des intérêts composés peut être considérable.

Dans ce cas, plus le contribuable investira tôt au sein de son PER, plus le capital au moment du départ à la retraite sera important, toute chose égale par ailleurs. De plus, l’effort d’épargne dans le temps sera d’autant plus faible que le contribuable investi tôt.

Prenons l’exemple d’un contribuable dont le salaire net est de 40.000 €, il est imposé à la tranche marginale d’imposition de 30% et verse 10% de son salaire annuel sur un PER, soit 4000 €. Nous supposons que son âge de départ à la retraite est de 65 ans.

netinvestissement vous recommande :

Préparer sa retraite

50% de revenus en moins à la retraite ... Agissez dès aujourd'hui !

Découvrez cette offre

Effort d’épargne réel annuel

4000 - (4000 x 30%) = 2800€

Âge 25 ans 35 ans 45 ans 55 ans
Versements cumulés 160 000 € 120 000 € 80 000 € 40 000 €
Taux de rendement annuel moyen 4% 4% 4% 4%
Intérêts cumulés 216 000 € 100 000 € 35 000 € 4 000 €
Capital final 376 000 € 220 000 € 115 000 € 44 000 €

De plus, avec un horizon de placement de 40 ans, il est tout à fait possible de s’exposer davantage aux marchés actions afin de capter une performance supérieure au fil du temps.

Dans ce cas, nous pouvons supposer pour une personne de 25 ans :

  • Versements cumulés : 160 000 €
  • Effort réel d’épargne : 112 000 €
  • Taux de rendement annuel moyen : 7%
  • Intérêts cumulés : 635 000 €

Ces simulations s’entendent brutes de fiscalité.

Nous observons donc avec cet exemple que d’investir tôt pour sa retraite offre un double avantage : Cela permet de viser une performance moyenne annuelle plus élevée en allant chercher davantage de risques sur les marchés, l’horizon de placement le permettant, et cela conduisant à un capital plus élevé au terme grâce notamment aux intérêts composés.

Vous pouvez faire le choix de sortir en rente au moment de la retraite. Si vous faites le choix de de la sortie en capital au moment de la retraite, la fiscalité sera la suivante : imposition au barème de l’impôt sur le revenu sur les sommes versées, ainsi que l’imposition au prélèvement forfaitaire unique (PFU) pour les intérêts, soit 12,8% d’impôt sur le revenu et 17,2% de prélèvements sociaux.

Dans notre exemple :

Sortie en capital 65 ans
Versements cumulés 160 000 €
Imposition sur les sommes versées (30% par simplification) - 48 000 €
Intérêts cumulés 635 000 €
PFU sur intérêts cumulés (30%) - 190 500 €
Capital final 795 000 €
Capital final 556 500 €

À terme, vous pouvez alors jouir d’un capital de 550.000 € ou alors utiliser ce capital pour vous créer des revenus complémentaires.

Si vous souhaitez profiter de revenus complémentaires sans toucher au capital, vous pouvez raisonnablement, avec votre capital et un rendement de 4%, percevoir 1 800 € par mois.

2. L’investissement immobilier, une solution profitant de l’effet de levier

L’immobilier est le placement préféré des français. C’est par ailleurs une excellente solution afin de préparer sa retraite. L’atout principal de cette solution réside dans le fait qu’il est possible d’emprunter pour financer l’acquisition d’un bien immobilier et donc de profiter d’un effet de levier plus ou moins important.

De même qu’avec le Plan d’Épargne Retraite, investir dans l’immobilier le plus tôt possible est très intéressant, que ce soit pour se créer du patrimoine dans la durée ou bien préparer sa retraite. La création de patrimoine par le biais de l’effet de levier du crédit immobilier est d’autant plus importante que votre horizon de placement est important.

L’achat de la résidence principale étant lui aussi un point pour lequel les français sont eux aussi très attachés, il peut être opportun d’en premier lieu financer sa résidence principale puis procéder à un investissement immobilier locatif par la suite. Dans cette hypothèse, nous pouvons suggérer qu’un investissement locatif s’effectuera vers l’âge de 45 ans. Dans ce cas, nous avons donc 20 ans devant nous pour créer du patrimoine dans l’optique d’une création de revenus complémentaires pour la retraite.

Supposons alors l’achat d’un bien immobilier à crédit sur 20 ans, et la location en LMNP de celui-ci (nous évitons alors l’imposition des loyers grâce à l’amortissement comptable du bien pendant la durée de simulation).

Exemple

Un contribuable dont le salaire net est de 40.000 €. Nous supposons que son âge de départ à la retraite est de 65 ans. Avec un salaire net de 40.000 € (et supposons un futur loyer net de charges du bien immobilier de 1.000 € par mois), le contribuable peut emprunter 250.000 € sur 20 ans au taux de 1,5%.

  • Prix du bien : 250 000 €
  • Frais de notaire : 18 750 €
  • Apport : 18 750 €
  • Crédit : 250 000 €
  • Mensualité (assurance comprise) : 1 270 €
  • Loyers net de charges diverses : 1 000 €
  • Effort réel d’épargne : 270 €

Avec un apport de 18 750 € et un effort d’épargne de 270 € par mois, le contribuable se créer un patrimoine immobilier de 250.000 € (hors revalorisation du bien) et perçoit un loyer de 1 000 € par mois net de charges (hors revalorisation du loyer, et hors imposition).

Soit en synthèse :

  • Apport : 18 750 €
  • Effort d’épargne cumulé : 64 800 €
  • Total investi : 83 550 €
  • Patrimoine à terme (hors revalorisation) : 250 000 €
  • Loyers mensuel perçus (hors revalorisation) : 1 000 €

Évidemment, cette situation est juste un exemple parmi tant d’autres possibles en immobilier. En effet, en fonction de la situation fiscale du contribuable, il est également possible d’investir en immobilier à travers le dispositif Pinel qui va permettre au contribuable, en plus de la perception de loyer, de prétendre à une réduction d’impôt dont le montant dépendra du prix du bien et de la durée de location.

Combinaison des deux stratégies :

Afin de préparer de façon sereine sa retraite, il est intéressant, et même vivement recommandé de mélanger les plusieurs stratégies. En effet, un mélange de plusieurs stratégies d’investissements offrent une diversification qui est indispensable pour la préparation d’une épargne retraite.

Nous pouvons par exemple nous appuyer sur les deux axes vus précédemment, à savoir l’investissement au sein d’un Plan d’Épargne Retraite conjointement à un investissement immobilier locatif.

Quels seraient les impacts de de cette combinaison avec les simulations effectuées précédemment ? (hors prise en compte de la résidence principale supposée déjà financée).

Investissement total :

PER
Capital final net 555 000 €
Rendement du capital (net) 4%
Revenu complémentaire mensuel 1 850 €

Nous aurions alors :

IMMOBILIER
Bien immobilier (revalorisation 1%/an) 305 000 €
Rendement du capital (net) 4%
Revenu complémentaire mensuel 1 150 €

Soit un total de :

Capital (PER) 555 000 €
Capital (immobilier) 305 000 €
Capital total 860 000 €
Revenu complémentaire PER 1 855 €
Revenu complémentaire immobilier 1 150 €
Revenus complémentaires mensuel 3 000 €

En résumé, en investissant dès le plus jeune âge, vous vous créez un patrimoine dans le temps qui grossit d’autant plus que votre horizon de placement est important.

Dans l’exemple apporté précédemment, et sans une prise de risque démesurée, par le biais d’un investissement total de 195 550 € lissé sur 40 ans, vous obtenez un capital total de 860.000 € net de fiscalité (hors fiscalité des plus-values immobilières). En prenant une hypothèse modéré de rendement de 4% net de fiscalité, cela vous octroi un montant de revenus complémentaires de 3 000 € par mois !

À titre de comparaison, et pour se rendre compte de l’intérêt d’investir pour sa retraite quand on est jeune, le même investissement (195 550 €) lissé sur 10 ans, avec un taux de rendement annuel de 7% produit un capital total de 252.000 € net à terme (PFU de 30% sur les intérêts), ce qui pourrait amener à une rente de 840 € net par mois si l’on garde les mêmes caractéristiques que dans l’exemple précédent.

Découvrez l'univers : PER

Tout savoir sur le PER

Conclusion

Investir pour sa retraite lorsqu’on est jeune est d’une part nécessaire vis-à-vis des complications liés à l’équilibre des retraites aujourd’hui, mais également pour compenser la perte de revenus liée à la fin de l’activité professionnelle.

Comme nous l’avons vu, non seulement investir dès le début de votre activité professionnelle permet de lisser l’investissement dans le temps et pouvoir aller chercher davantage de risques sur les marchés, mais vous aller également pouvoir profiter des intérêts composés qui vous permettront d’obtenir un capital conséquent au moment de votre départ à la retraite. L’investissement combiné que nous avons vu précédemment permet d’avoir une gestion sereine de son capital au fil des années et des revenus complémentaires substantiels à terme.

Pour mettre une place une stratégie patrimoniale cohérente avec votre situation afin de préparer sereinement votre retraite, vous pouvez faire appel à un conseiller Netinvestissement et être accompagné dans la mise en place de celle-ci.

Ne ratez rien de nos conseils !

Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note !

9,5/10 pour 2 lecteurs

A propos de l'auteur Chauncey Schmitt, Chef de projet Patrimonial | 29 articles en ligne

Avis des clients de Chauncey :

  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris

Chauncey Schmitt débute son cursus universitaire à Bordeaux où il obtient une licence immobilière. Acquise au grès d'une formation en alternance au sein d'une agence immobilière locale, celle-ci lui donne l'opportunité de se familiariser à l'ensemble des rouages de l'immobilier d'habitation. Désireux d'accroître ses connaissances en lien à la sphère patrimoniale, il se prend d'intérêt pour les marchés financiers et s'oriente naturellement vers un Master en gestion de patrimoine, qu'il obtient à l'INSEEC Paris après de multiples stages en banques de détail et cabinets indépendants. C'est d'ailleurs à la suite de son stage de fin d'études qu'il débute sa carrière au sein du cabinet CO-INVEST à Paris. Passionné par toutes les aspérités de son métier, il s'y épanouira durant quatre années à conseiller et fidéliser une clientèle de particuliers et chefs d'entreprises. Véritablement conquis par l'approche, les valeurs et les ambitions disruptives de Netinvestissement, il nous rejoindra en Janvier 2019. 

Lire la suite
Dernier commentaire client

"Réactifs, toujours disponibles, de bon conseil."

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2022-03-29 17:25:08 par Jean-paul M.
Voir son profil Contactez Chauncey

Comment ça marche ?
C'est simple comme 1,2,3

1-Vous choisissez

Parmi l'ensemble des placements financiers et immobiliers sur le marché français.

2-Prise de contact

Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.

3-Vous souscrivez

Finalisez votre projet facilement en suivant les étapes de souscription.

Ils nous ont fait confiance
Des centaines de netinvestisseurs heureux !

/10

sur 510 avis clients

simulation gratuite Netinvestissement

Votre simulation

gratuite & personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Réponse en 24h !