banniere article

SCPI : différences entre valeur de retrait et réalisation

Placement Guides SCPI

L’article « SCPI : différences entre valeur de retrait et réalisation » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des informations communiquées.

  • Avis de nos lecteurs :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • 8,7/10 pour 13 avis
Ecrit par : Christelle Agogué

Conseillère en gestion de patrimoine

41516 vues

par nos lecteurs

3 min

de temps de lecture

Votre simulation

gratuite et personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

L’investissement en SCPI est l’une des classes d’actifs la plus plébiscitée par les épargnants français. Véritable rempart contre l’inflation, c’est l’équilibre parfait entre rendement et sécurité patrimoniale.

Si les investisseurs semblent assez à l’aise avec la thématique de l’immobilier locatif traditionnel, nous constatons que certains d’entre vous méconnaissent l’investissement au travers d’immobilier géré tel que proposé par des SCPI.

Il est vrai que si vous êtes à l’aise avec l’immobilier locatif en direct, l’investissement en SCPI peut sembler parfois un peu complexe notamment au travers de tout un tas de données financières et comptables : Report à nouveau, taux d’occupation, prix de retrait, valeur de reconstitution … De quoi en perdre son latin !

Afin de vous faciliter un peu la tâche, nous vous proposons au travers de ce guide des éléments d’explication pour bien faire le distinguo entre deux notions fondamentales que sont les valeurs de retrait et valeurs de réalisation.

Cette distinction est particulièrement importante dans le cas particulier des SCPI acquises dans un contrat d’assurance-vie.

Si vous désirez plus d’informations, vous pouvez contacter un conseiller Netinvestissement en cliquant ici.

Image cas client
En-tête cas client

Mathilde F., a reçu une donation et cherchait à investir une partie de cet argent.

Sed ut perspiciatis unde omnis iste natus error sit voluptatem accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto beatae vitae dicta sunt explicabo. Nemo enim ipsam voluptatem quia voluptas sit aspernatur aut odit aut fugit, sed quia consequuntur magni dolores. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum. Ut enim ad minima veniam, quis nostrum exercitationem ullam corporis suscipit laboriosam, nisi ut aliquid ex ea commodi consequatur? Quis autem vel eum.

Le conseil de l'expert

Autre critère fondamental à prendre en compte lorsque vous souhaitez évaluer ou déterminer un bon rendement locatif, c’est le potentiel de revalorisation du prix du bien dans le temps. En d’autres termes, est-ce que je suis déjà au plafond du marché ou celui-ci en a-t-il encore « sous le pied » ?

Vous avez des questions ?

Un de nos conseillers vous recontactera dans les 24h pour répondre à vos demandes.

mon alt

Quelques définitions

Le prix de souscription

Le prix de souscription c’est le prix de la part pleine à payer lorsque vous achetez les parts de SCPI directement ; c’est-à-dire sans passer par un contrat d’assurance-vie.

C’est une notion exclusivement utilisée par les SCPI « ouvertes », c’est-à-dire à capital variable. Cette valeur de souscription est déterminée chaque année par la société de gestion en se basant sur la valeur réelle du patrimoine immobilier de la SCPI.

À noter que ce prix de souscription ne peut varier au-delà d’une fourchette -10% à +10% de cette valeur de reconstitution. Au delà donc de cette tolérance, la société de gestion est dans l’obligation d’impacter l’évolution (positive ou négative) sur son prix de part.

La valeur de retrait

Elle correspond au prix de souscription – les frais de souscription (ou frais d’entrée). Cette terminologie est surtout utilisée par les SCPI à capital variable. La valeur de retrait sera la valeur de la part que vous paierez au sein d’un contrat d’assurance-vie.

Précisions concernant les frais dits de souscription

Lors d’un investissement en SCPI, vous êtes principalement concernés par deux types de frais : les frais de gestion (% prélevés par les sociétés de gestion sur les loyers encaissés avant redistribution aux porteurs de parts) et les frais de souscription qui varient en moyenne de 8% à 12% du montant investi.

Ces frais dits de souscription s’appliquent en réalité lors de la cession de vos parts, et non au moment de l’investissement (contrairement à un versement sur un contrat d’assurance-vie par exemple). Concrètement, vous achetez aujourd’hui pour 10 000 euros de parts de SCPI :

  • Votre rendement est bien calculé sur la base de ces 10 000 euros investis (et non 10 000 euros diminués d’éventuels frais)
  • Si vous procéder à la revente de vos parts demain, vous percevez 9 000 euros

L’investissement en SCPI étant judicieusement attendu sur une échéance long terme, et la part se revalorisant en moyenne de 1% / an sur la durée, la question de ces frais de souscription et donc un non-enjeu.

À noter que certaines SCPI proposent actuellement sur le marché des frais de souscription à 0% (la contrepartie se trouvant bien évidement ailleurs).

La valeur de réalisation

C’est la valeur « vénale » de la part. En d’autres termes c’est la valeur du parc immobilier (l’actif) qui compose la SCPI majorée éventuellement du cash dont disposerait en plus la SCPI. Cette terminologie, si elle est finalement très proche de la valeur de réalisation, est plus souvent utilisée par les SCPI à capital fixe.

La valeur de reconstitution

La valeur de reconstitution correspond au prix qu’il faudrait payer pour racheter tous les actifs immobiliers de la SCPI. Concrètement, cela représente la valeur de cession de tous les immeubles, à laquelle on ajoute d’autres frais comme ceux liés aux actes notariés ou les commissions payées à certains intermédiaires.

Bon à savoir : le rapport entre le prix de souscription et cette valeur de reconstitution permet de juger avec fiabilité l’attractivité de l’investissement.

  • Si le ratio est inférieur à 100% : le prix de souscription est intéressant car inférieur au prix réel des actifs détenus
  • Si le ratio est supérieur à 100% : le prix de souscription est probablement surévalué par rapport à la valeur des actifs immobiliers

Rappelons toutefois que d’autres indicateurs sont également fondamentaux dans la sélection des supports SCPI. Il s’agit par exemple du report à nouveau, du taux d’occupation financier ou physique, du TDVM (taux de distribution sur valeur de marché).

La valeur IFI

L’impôt sur la Fortune a laissé place en 2018 à l’IFI : Impôt sur la Fortune Immobilière, sortant ainsi de son champ de taxation certaines classes d’actifs afin de se recentrer exclusivement sur l’imposition du patrimoine immobilier.

L’assiette de taxation est en effet composée de l’intégralité des actifs immobiliers mais également des droits immobiliers, en détention directe ou indirecte. Concrètement, cela concerne aussi bien votre résidence principale que vos parts de sociétés immobilières type SCPI.

La valeur à déclarer est transmise annuellement par les sociétés de gestion lors de l’envoi des documents fiscaux nécessaires aux déclarations d’impôts. Il vous suffit par la suite de multiplier cette valeur communiquée par le nombre de parts détenues, vous obtenez alors le montant à reporter dans votre déclaration au titre de l’IFI.

Les SCPI au sein d’un contrat d’assurance vie

Lorsque vous souscrivez à des parts de SCPI de rendement dans un contrat d’assurance-vie, vous allez donc payer la part à sa valeur de retrait (pour une SCPI à capital variable donc) ou de réalisation s’il s’agit d’une SCPI à capital fixe. Généralement le prix de la part sera donc diminué de 10 à 15%. En contre partie de cette décôte vous aurez à payer des frais liés au contrat d’assurance-vie en lui-même (généralement de l’ordre de 6%).

Sur le papier, et à ce stade, on peut donc considérer que vous êtes financièrement « gagnant » à acheter vos parts de SCPI au sein d’une assurance-vie car les frais payés in fine seront moins élevés ; mais c’est sans compter un paramètre important.

Les loyers de la SCPI au sein d’une assurance-vie sont souvent versés à hauteur de 85% (et non pas à 100% comme dans le cadre d’une souscription en direct). Pourquoi ? Tout simplement car l’assureur a aussi besoin de gagner quelque chose et c’est sur cette « part du gâteau » qu’il va le faire.

Alors bien évidemment, la question que vous allez légitimement vous poser est : « vaut-il mieux acheter ses parts de SCPI en direct ou dans un contrat d’assurance-vie ? ».

La réponse va dépendre finalement à la fois de votre situation, mais surtout de vos objectifs.

De nombreux CGP et autres professionnels de l’ingénierie préfèrent les SCPI logés au sein d’une assurance-vie justement pour tous les avantages notamment fiscaux et successoraux qu’offre l’assurance-vie. Car il y a là un point important qui pour l’instant n’a pas encore été abordé : c’est la fiscalité.

En effet, dans le cas où vous souscririez à des parts de SCPI en direct, vous êtes soumis « de plein fouet » à la fiscalité IR + CSG alors qu’au travers de l’assurance-vie, et surtout si vous la conservez 8 ans et plus, vous bénéficiez d’une fiscalité réduite (pour rappel : seulement 7,5% d’impôt + contributions sociales).

Donc, et pour en revenir au point négatif qui est que vous ne percevez qu’une partie des loyers, c’est qu’en contre partie justement, vous bénéficiez de fiscalité réduite.

Au final, le rendement comparé en direct ou dans le contrat d’assurance sera donc sensiblement le même si vous gardez les supports plusieurs années.

La SCPI en direct sera à privilégier si vous cherchez à obtenir des revenus réguliers (loyers). En revanche, vous privilégierez les SCPI dans l’assurance-vie si vous cherchez à valoriser un capital.

SCPI dans l’assurance-vie : capitalisation ou distribution ?

De nombreux clients nous demandent ce qu’il advient des loyers générés par les SCPI lorsque celles-ci sont logées dans une assurance-vie.

Vous avez le choix entre deux options :

  • Les loyers sont convertis en nouvelles parts de SCPI au sein du contrat. Nous sommes là dans une véritable logique de capitalisation. L’investisseur ne cherche pas à obtenir des revenus complémentaires ou des rentes mais à valoriser un capital.
  • Les loyers sont versés sur une poche généralement de type fonds euro, logée au sein du contrat. C’est alors souvent à partir de cette poche que des rachats ou des arbitrages sur de nouveaux supports peuvent alors être effectués.
En résumé...

En conclusion, vous paierez 10 à 15% moins chères vos parts de SCPI si vous les logez dans une assurance-vie (valeur de retrait ou de réalisation) mais devrez supporter des frais d’environ 6% liés au contrat en lui-même. Toujours dans le cadre du contrat d’assurance-vie, vous ne percevrez « que » 85% des loyers, mais bénéficierez des avantages fiscaux de l’assurance-vie au-delà de 8 ans de détention.

Les parts de SCPI seront acquises à leur prix de souscription si vous les achetez en direct et vous toucherez 100% des loyers. En contrepartie, vous devrez supporter une fiscalité pleine liée aux revenus fonciers. Pour savoir quelle option choisir, le mieux est encore de vous rapprocher d’un conseiller en investissement financier agréé CIF ou auprès d’un CGP tel que Netinvestissement.

Ne ratez rien de nos conseils !
Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note !

8,7/10 pour 13 lecteurs

A propos de l'auteur Christelle Agogué, Conseillère en gestion de patrimoine | 70 articles en ligne

Avis des clients de Christelle :

  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris

Titulaire d’un Master II spécialisé « Expertise en Ingénierie Patrimoniale » à l’École Supérieure de Gestion et de Finance (Pôle ESG Paris), Christelle débute sa carrière professionnelle au sein de cabinets indépendants parisiens et bordelais en tant que conseillère en gestion de patrimoine.

Son expérience lui confère une réelle expertise auprès d’une clientèle de particuliers et de chefs d’entreprise, lui permettant de répondre à l’ensemble de leurs problématiques fiscales et patrimoniales au travers d’un suivi personnalisé. Partageant les valeurs d’intégrité et d’efficacité avec Netinvestissement, elle rejoint le cabinet en 2018 en tant que chef de projet patrimonial.

Lire la suite
Dernier commentaire client

"Excellent service et un accompagnement "sur mesure" avec Christelle. Le choix des SCPI proposé correspondait parfaitement à mes attentes et mes besoins."

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2022-11-23 17:00:23 par Sas Kabaravic S.
Voir son profil Contactez Christelle
Comment ça marche ?
C'est simple comme 1,2,3
1-Vous vous informez Découvrez les différentes solutions de placements proposées en fonction de vos besoins
2-Prise de contact Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.
3-Vous souscrivez Finalisez votre projet facilement à l'aide de votre chef de projets patrimoniaux Netinvestissement.
Ils nous ont fait confiance Des centaines de netinvestisseurs heureux !
simulation gratuite Netinvestissement
Votre simulation

gratuite & personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Réponse en 24h !