Mis à jour le 29/05/2024

Les risques d’un investissement locatif et comment les éviter

Avis des lecteurs :

10/10 pour 1 lecteur

5/5
pour 1
Nombre de vues : 12 076
Écrit par Chauncey Schmitt, Conseiller en gestion de patrimoine, rédacteur chez Netinvestissement
banniere article
Ajouter ce guide à mes favoris

Que vous soyez sur le point d’investir dans votre premier bien immobilier ou que vous ayez déjà plusieurs placements à votre actif, vous n’êtes pas sans savoir que l’investissement locatif n’est pas sans risque.

Qu'il s'agisse des risques liés directement à l’exploitation du bien, ou relatifs à sa construction (lors d’un achat en VEFA), vous n’êtes pas à l’abri d’une déconvenue financière si vous ne prenez pas quelques précautions.

Avec ce guide nous allons, de manière très pragmatique, vous apporter une grille d’évaluation de votre investissement immobilier. Cela vous évitera de tomber dans les travers de conseils extérieurs qui peuvent s’avérer catastrophiques pour vous. Comme nous le répétons souvent, chaque investissement est différent et doit être adapté à la problématique de chacun.

Pour plus de clarté, nous étudierons d’abord les risques à évaluer avant votre investissement pour ensuite s’attarder sur les risques liés à l’exploitation de votre bien dans le temps. Nous vous rappelons également que votre conseiller en gestion de patrimoine peut vous accompagner dans l'arrangement de ce projet, tant au niveau du choix du bien que du montage financier de l’opération.

Écrit par Chauncey Schmitt, Conseiller en gestion de patrimoine, rédacteur chez Netinvestissement

Article rédigé par un professionnel expérimenté. Nous apportons une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des informations communiquées.

banniere article
Ajouter ce guide à mes favoris

Les risques à étudier avant votre achat

► Les risques liés au bien

L’un des principaux risques portant sur le bien est son emplacement. Même si vous investissez dans le plus bel appartement du secteur, si il est mal situé, vous aurez toutes les peines à le louer ou à le revendre. Mais l’étude de la localisation ne se limite pas à la visite du terrain et des lieux environnant à votre investissement. Il faut toujours penser votre projet avec une vision à moyen/long terme. Pour cela, il est utile de connaître les projets d’urbanisation du secteur où vous allez investir. La construction, par exemple, d’un tram à proximité de votre logement sera un plus au jour de la revente.

Le type de bien peut également représenter un risque non négligeable. Si, par exemple, vous investissez dans un T2 sur une zone où la demande est très faible, vous pouvez être confronté à un risque locatif important. Il faut que l’offre de logement que vous proposez soit en adéquation avec la demande locative du secteur où vous allez investir.

Notre conseil : Prenez le temps d’étudier les zones les plus tendues d’un point de vue locatif. Privilégiez les petits ensembles à proximités des écoles, commerce et transports en commun (ou voies de circulation). Renseignez-vous pour connaître les besoins du quartier en typologie de logement, quitte à contacter des professionnel de la location sur place.

Ne ratez rien de nos conseils !

► Les risques liés aux promoteurs

Les risques liés aux promoteurs sont de plusieurs sortes. Le premier, et sûrement le plus important, c'est le risque de non livraison du bien. Pour vous prémunir contre cet aléa, la garantie financière d’achèvement (GFA) est imposée aux promoteurs. Mais attention, il existe deux types de GFA : la GFA intrinsèque, fournie sur les fonds propres du promoteur, et la GFA extrinsèque, qui est distribuée par un assureur ou une banque. Pour plus de sécurité, mieux vaut travailler avec des promoteurs qui proposent une GFA extrinsèque. Cette GFA vous donne la certitude que, même si votre promoteur a des difficultés financières et ne peut plus payer les intervenants sur votre chantier, les travaux seront honorés par l’assureur, et que votre bien sera livré conformément à la notice descriptive.

L’autre type de risque auquel vous pouvez être confronté est la qualité de fabrication du bien. Cette qualité se présente sous plusieurs facettes. Il y a le niveau de finition de votre bien, que vous pouvez observer à la livraison, mais également la tenue dans le temps de celui-ci. Pour éviter d’être confronté à ce type de contrainte, n’hésitez pas à visiter des biens récemment livrés par votre promoteur ou des programmes plus anciens pour observer le vieillissement dans le temps.

Notre conseil : Soyez toujours vigilant à la super affaire immobilière dans le neuf (VEFA) avec un « petit promoteur » qui n’offre pas toutes les garanties. Prenez le temps de décortiquer la notice descriptive des travaux et prestations qui vous est obligatoirement remise avant signature.

► Le montage financier de l’opération

Point trop souvent négligé dans une opération immobilière, le montage financier de votre projet peut véritablement modifier toute sa rentabilité. Ainsi, en fonction du mode de financement et de sa durée, l’optimisation financière de votre investissement sera différente. En effet, les investisseurs calculent souvent la rentabilité de leur projet en ne prenant en compte que la valorisation du loyer par rapport au prix du bien. Mais ils négligent souvent l’impact fiscal de l’opération. Or lorsque vous vous situez dans des tranches marginales d’imposition à plus de 30%, la création d’un revenu complémentaire peut faire fortement augmenter votre niveau d’imposition ce qui, mécaniquement, ampute la rentabilité de votre investissement.

Notre conseil : ne vous fiez pas forcément aux expériences de votre entourage en la matière, chaque situation étant spécifique, ni aux conseils du banquier dont ce n’est pas le métier.

netinvestissement vous recommande :

Qu'est-ce que le dispositif Pinel ?

Qu'est-ce que le dispositif Pinel ? tuto immobilier Net Academy (EP 1) | Netinvestissement Le tuto placement Net Academy (EPISODE 1)

Les risques à étudier après votre achat

► Le risque de vacances locatives

C’est sûrement le risque qui inquiète le plus les investisseurs. En effet, retrouver votre investissement locatif vide pendant plusieurs mois peut mettre en péril votre situation financière. Afin d'éviter cette situation, il faut déjà que votre logement soit situé dans une zone ou la tension locative est importante. Pour connaître ces zones, il suffit, dans un premier temps, de vous reporter aux zones éligibles au dispositif Pinel. Dans un deuxième temps, il faudra affiner le zonage en vue de cibler un secteur attractif où la densité en logements n’est pas trop importante. Pour vous protéger, des assureurs ou des cabinets de gestion locative proposent des contrats qui vous couvrent contre ce risque.

Notre conseil : L’assurance n’est pas tout. Un actif immobilier bien situé, avec de belles prestations et au prix avantageux se loue sans problèmes. N’hésitez pas, en cas de vacance prolongée, à réviser votre loyer.

► Le risque d’impayé

Il s'agit, selon nous,  du risque le plus rencontré par les investisseurs, et de celui qui peut avoir les plus lourdes conséquences. Il n’y a pas de solutions particulières pour l’éviter, si ce n’est de vérifier la solvabilité de votre locataire en vous assurant que ses revenus soient au moins égal à 2.5 à 3 fois le montant du loyer.

Vous pouvez également demander différents types de cautions : caution personnelle d’un tiers, caution bancaire, etc. Il existe là aussi plusieurs sortes de contrats d’assurances qui vous protègent contre le risque d’impayés, avec des périodes de couverture et de franchise plus ou moins longues. C’est primordial de vous couvrir contre ce risque.

Notre conseil : Soyez plus que vigilant sur ce sujet. Un bien habité par un locataire mauvais payeur peut devenir un cauchemar pour l’investisseur. Tournez-vous vers des professionnels de la gestion locative si vous ne vous jugez pas en mesure de bien sélectionner vos locataires.

► Le risque de requalification fiscale

La requalification fiscale est très souvent négligée, mais peut vous coûter relativement cher. Il s’agit là d'un risque notamment lié à votre futur locataire. Si vous intégrez un locataire qui ne correspond pas aux critères d’attribution d’un logement Pinel par exemple, ou si vous déduisez des travaux n’ouvrant pas droit à incitation fiscale, vous pouvez être requalifié par le fisc. N’hésitez donc pas à vous faire aider par un professionnel. Il pourra vous accompagner dans cette démarche pour prévenir toute erreur sur l’année fiscale à prendre en compte.

En résumé...

Nous avons vu dans ce guide que l’investissement immobilier peut être associé à certains risques. Néanmoins, il ne faut pas s’effrayer : même si le risque zéro n’existe pas, il y a toujours des solutions pour les réduire et les encadrer.

Mais encore une fois, un projet d’investissement immobilier ne s’improvise pas. Il demande une analyse globale d’un ensemble d’éléments. Cette analyse doit se faire de manière très pragmatique et ne doit pas laisser la place aux sentiments. Un professionnel de la gestion patrimoniale indépendant saura vous accompagner dans cette démarche par son expertise, sa connaissance des secteurs d’investissement et des partenaires avec qui vous réaliserez votre projet.

Investir dans l'immobilier
Générez des revenus complémentaires et préparez votre retraite : c'est le moment d'investir dans l'immobilier ! Découvrez cette offre
Crayon auteurÀ propos de l'auteur
Chauncey Schmitt, Conseiller en gestion de patrimoine, rédacteur chez Netinvestissement

Chauncey Schmitt débute son cursus universitaire à Bordeaux où il obtient une licence immobilière. Acquise au grès d'une formation en alternance au sein d'une agence immobilière locale, celle-ci lui donne l'opportunité de se familiariser à l'ensemble des rouages de l'immobilier d'habitation. Désireux d'accroître ses connaissances en lien à la sphère patrimoniale, il se prend d'intérêt pour les marchés financiers et s'oriente naturellement vers un Master en gestion de patrimoine, qu'il obtient à l'INSEEC Paris après de multiples stages en banques de détail et cabinets indépendants. C'est d'ailleurs à la suite de son stage de fin d'études qu'il débute sa carrière au sein du cabinet CO-INVEST à Paris. Passionné par toutes les aspérités de son métier, il s'y épanouira durant quatre années à conseiller et fidéliser une clientèle de particuliers et chefs d'entreprises. Véritablement conquis par l'approche, les valeurs et les ambitions disruptives de Netinvestissement, il nous rejoindra en Janvier 2019. 

Lire la suite
Contacter Chauncey
Dernier commentaire client
"Réactifs, toujours disponibles, de bon conseil."
Le 2022-03-29 17:25:08 par Jean-paul M.
mon alt Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note :

10/10 pour 1 lecteur

Comment investir avec Netinvestissement ?
On vous accompagne dans les étapes de votre projet !
1-Vous vous informez Découvrez les différentes solutions de placements proposées en fonction de vos besoins
2-Prise de contact Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.
3-Vous souscrivez Finalisez votre projet facilement à l'aide de votre chef de projets patrimoniaux Netinvestissement.
Ils nous ont fait confiance Des centaines de netinvestisseurs heureux !
+ -
simulation gratuite Netinvestissement
Votre simulation

gratuite & personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Réponse en 24h !