banniere article

Les 5 choses que vous ne savez probablement pas sur les placements retraite

En résumé ...

Anticiper votre retraite, la fiscalité, la gestion à horizon, le levier du crédit et le levier du démembrement, autant de solutions qui vous assurerons une retraite confortable.

L’article « Les 5 choses que vous ne savez probablement pas sur les placements retraite » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

  • Avis de nos lecteurs :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • 10/10 pour 1 avis

Ecrit par : Pierre-Laurent Sartres

Conseiller en gestion de patrimoine

499 vues

par nos lecteurs

4 min

de temps de lecture

Votre simulation

gratuite et personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*
Podcast

Introduction

En investissement, nous avons tous un objectif commun : préparer notre retraite !

Mettons tout de suite les pieds dans le plat : le système par répartition est un pilier de notre fonctionnement. Cependant, il est vital pour tout un chacun de se dire qu’il ne suffira plus à l’avenir pour avoir un train de vie équivalent à celui de notre vie active. Cette grande étape de la vie qu’est la retraite se prépare donc sur trois niveaux.

Le premier est la retraite de base par répartition que nous avons tous en tant que salariés, fonctionnaires, profession indépendantes, etc… même si des disparités sont constatées.

Ensuite, la retraite complémentaire prend le relais via l’AGIRC -ARCCO. Ici, il s’agit de cotiser par secteur d’activité. Pour certains, cela peut représenter une part non négligeable de la rente retraite et d’autres ne seront pas concernés.

Ces deux premiers niveaux vont vous permettre de survivre ! Car la baisse de salaire associée à la hausse des prix (l’inflation) fera fondre votre pouvoir d’achat au moment même où vous souhaiterez en profiter pleinement !

Maintenant que nous sommes d’accord sur le constat, intéressons-nous aux moyens de contribuer à vos vieux jours. Il existe de nombreux produits retraite en épargne : PERIN, assurance vie, SCPI, LMNP, etc. A ce titre, vous avez d’ailleurs de nombreux guides sur le site : à consommer sans modération !

Tout d’abord, avez-vous conscience de cet étage manquant dans votre fusée retraite ? Alors comment combler le trou ? Quels peuvent être les solutions et leviers pour garder votre pouvoir d’achat et profiter sereinement de vos vieux jours ?

Nous allons voir comment vous pourrez augmenter votre retraite de manière la plus sécure et facilitante possible. En effet, sans parler de produit miracle (désolé !), nous verrons les bonnes pratiques pour s’assurer un complément de revenus pérenne et conséquent.

1. Anticiper : le temps est votre meilleur allié !

Nous allons commencer par enfoncer une porte ouverte ! La préparation du lancement de la fusée retraite ne se décrète pas au dernier moment ! Nous sommes trop souvent face à des foyers dans l’urgence suite notamment à un bilan retraite déceptif voire plus encore. Dans ce cadre, la prise de conscience pousse à prendre des risques ou « tenter des coups » alors qu’il ne reste que quelques années avant la fin de la vie active.

Commencer votre phase d’épargne au plus tôt est LA meilleure stratégie ! Et tout ce que nous développons dans ce guide marche d’autant mieux que vous le faites au plus tôt.

Tout d’abord, cela vous permet d’adapter vos versements en fonction de votre situation. Vous avez ainsi le choix de faire un premier versement unique : il travaille plus longtemps et donc vous augmentez mécaniquement la performance. En complément, vous pouvez adapter des versements périodiques selon vos capacités et vous constituer un capital retraite à votre rythme.

La flexibilité des versements en phase d’épargne doit s’entendre également avec celle des rachats (le fait de sortir l’argent de vos contrats) possibles en phase de rente. En l’occurrence, un produit tel que l’assurance vie est particulièrement approprié. En effet, vous disposez des sommes placées et des intérêts à tout moment. Car même si votre objectif retraite est clair, la vie peut réserver des surprises (et parfois mauvaises) auxquelles il faut faire face. Et quand vous serez en phase de rente, vous choisirez vous-même le montant des rachats, leur périodicité (mois, trimestre, semestre, etc.) et vous pourrez les stopper à tout moment et les reprendre au besoin.

En tout état de cause, l’assurance vie vous offre la liberté nécessaire quand pour ceux qui ont du temps. Ce produit est souvent connu mais mal maitrisé. L’assurance vie vous offre, pour les meilleurs contrats, un choix non négligeable de supports qui permettent à vos chefs de projet patrimoniaux de choisir ce qui correspond le mieux à votre tolérance au risque et à vos attentes en matière de capital retraite à termes.

netinvestissement vous recommande :

Préparer sa retraite

50% de revenus en moins à la retraite ... Agissez dès aujourd'hui !

Découvrez cette offre

2. La fiscalité

La retraite est un sujet actuel. L’Etat incite les français à se constituer ce dernier étage de la fusée pour reprendre ma métaphore. Il a simplifié les contrats trop nombreux et difficilement compréhensibles (Madelin, art 83, PERP, PREFON, etc.) pour un compartiment unique individuel et un autre collectif.

Mais soyez rassuré, l’avantage fiscal de déduction de vos versements volontaires sur vos revenus est conservé. C’est toujours et encore le cas avec les PERIN (Plan d’Epargne Retraite INdividuel).

Et cet avantage n’est pas négligeable. Pour les foyers fiscaux dont le taux marginal d’imposition est de 30% voire plus (41, 45%), cela permet d’avoir une efficacité fiscale conséquente.

Toutefois, vous ne pouvez pas dépasser un plafond de versements déductibles. Il est de 10% de vos revenus tout en sachant que vous êtes soumis à un maximum de 32 419€ (10% de 8 fois le PAS). Pour autant, vous pouvez profiter de l’enveloppe non déduite des années précédentes ainsi que celles de votre conjoint.

N’oubliez pas toutefois que cette « carotte fiscale » ne peut être la seule raison de verser sur un PERIN. Les contrats sont nombreux et une analyse de votre situation forcément particulière est nécessaire pour trouver un contrat rémunérateur et adapté.

netinvestissement vous recommande :

Qu'est-ce que le PERP ?

Net Academy | Suivez le cursus : PERP

3. La gestion à horizon

En 2018, la loi Pacte a modifié l’architecture globale des placements retraite.

Plus particulièrement, la gestion à horizon a été mise en avant comme un mode de gestion hyper pertinent. Celui-ci concerne les produits d’épargne retraite type PERIN (Plan d’Epargne Retraite INdividuel).

Comment cela fonctionne ?

Très simplement, votre contrat étant « tunnelisé » vers la retraite, vous allez avoir le choix entre plusieurs types de gestion :

  • La gestion libre où vous piochez dans les fonds disponibles par vous-même et aménagez votre allocation financière
  • La gestion sous mandat : ici c’est une société de gestion qui s’occupe d’arbitrer les lignes selon ses convictions et les potentielles opportunités de marché
  • La gestion à horizon.

Cette dernière procède à une sécurisation progressive de votre capital. Il s’agit d’intégrer des fonds euros (garantis en capital) au fur et à mesure que l’échéance de la fin d’activité approche.

Cela vous permet d’éviter la chute de votre capital quelques mois ou années avant la phase de rente. Et c’est le pire scénario envisageable !

Vos plus-values sont donc sécurisées car si vous décidez de placer sur le long terme pour votre retraite, vous pouvez aller chercher les opportunités de marché sur le début de votre phase d’épargne. Ainsi, cette sécurisation se fera automatiquement dans le temps et vous pourrez être serein jusqu’à la fin de votre vie active.

Comment la choisir :

Dans ce choix, votre attention devra porter sur la qualité des supports et leur variété au sein des contrats. Des contrats vous permettent d’accéder à des fonds d’investissement bien sûr, mais aussi à de l’immobilier professionnel et du private equity. Votre sérénité dans ce domaine sera optimale !

4. Le levier du crédit (SCPI, LMNP)

Depuis quelques années, l’argent n’est pas cher pour se constituer un patrimoine et notamment immobilier. A ce titre, l’effet de levier crédit est maximisé.

A partir du moment où vous avez la capacité d’endettement appropriée, il est vraiment dommage de ne pas en profiter. Outre l’immobilier à travers des lois de défiscalisation ou des résidences services, vous pouvez également vous faire prêter un capital pour l’achat de SCPI (Société Civile de Placement Immobilier).

Cela implique une participation mensuelle (effort d’épargne) durant le temps du crédit que votre conseiller va adapter à votre gestion financière. Mais n’oubliez pas une chose : le coût de votre crédit va vous permettre des économies d’impôt sur les loyers perçus des SCPI. Finalement, en fonction de votre taux marginal d’imposition, cet emprunt peur être bien moins couteux que facialement !

De plus, si vous n’injectez pas tous vos deniers personnels dans le projet, vous pouvez les faire travailler en parallèle. Et c’est là que le levier crédit prend tout son sens !

Que ce soit sur une assurance vie, un PEA, du crowdfunding immobilier ou tout autre support susceptible de dégager un rendement supérieur votre taux d’intérêt, vous serez forcément gagnant à terme.

Exemple :

un crédit pour 100 000€ de SCPI sur 20 ans à 2,3% vous coutera 30 851€ avec l’assurance du prêt. Il suffit de placer 40 000€ à 3,5% / an (raisonnable sur la période avec un accompagnement) pour dégager 40 000€ de plus-value.

5. Le levier du démembrement temporaire

Ici, nous allons aborder une manière d’investir plus particulièrement dans des supports immobiliers. Cela peut être de l’immobilier traditionnel ou également des SCPI. Eh oui, ces dernières profitent de leur sous-jacent immobilier pour vous permettre de réaliser votre investissement sur mesure.

Comment cela marche ?

L’achat de la nue-propriété temporaire de parts de SCPI va vous permettre d’acheter de l’immobilier professionnel à prix décoté. Plus la durée choisie du démembrement est longue, plus votre quotte part est réduite. Attention, pendant ce laps de temps, c’est l’usufruitier qui perçoit les loyers. Ensuite, à la fin du démembrement, vous récupérez l’entièreté des parts et la perception des loyers à plein.

Finalement, le démembrement fonctionne comme la retraite, en deux phases. La première (la nue-propriété) peut être calibrée sur votre activité professionnelle. S’il vous reste dix ans de travail, vous pouvez choisir un démembrement sur 10 ans, tout simplement ! C’est plus souple que dans l’immobilier classique car la durée du démembrement se fait de 3 à 20 ans ! La seconde (la perception des loyers) est optimisée au regard du prix d’achat. La encore, le temps permet le rendement !

Prenons un exemple. Vous avez 50 ans et vous souhaitez placer 100 000€. En SCPI, vous achèterez les parts avec une décote de 38% de la pleine propriété sur une durée connue de 15 ans. A votre retraite, vous récupérez 161 290€ d’actifs immobiliers qui vous génèreront 600€/mois selon le rendement moyen des SCPI en 2019 (4,5%).

Cette plus-value mécanique se fait sans fiscalité sur la plus-value, ce qui n’est pas négligeable non plus.

Et qu’en est-il du financement ? Eh oui, vous pouvez mixer démembrement et financement en SCPI !

Certes, il faut considérer votre endettement à venir et ce « mélange » correspond à des profils avec une marge d’endettement (fin de remboursement de la résidence principale, revenus aisés, etc.). Pour cela, les SCPI vous permettent de choisir précisément le montant que vous souhaitez grâce à l’acquisition de parts.

C’est particulièrement intéressant pour les foyers qui détiennent déjà des revenus fonciers car vous pourrez déduire les intérêts d’emprunt de vos loyers issus des autres biens.

Pour aller plus loin :

Pour les chefs d’entreprise qui lisent ces lignes, vous pouvez mixer la nue-propriété à titre personnel et l’usufruit pour la gestion de la trésorerie de votre société. Comparé aux comptes à termes bancaires et grâce à l’amortissement que l’impôt sur les sociétés permet, c’est un moyen de jouer sur les deux tableaux !

Conclusion

En matière de préparation à la retraite, il n’est pas question de se prononcer sur un produit meilleur qu’un autre. Le but est finalement que chacun d’entre vous trouve une tactique à mettre en place au regard de ses besoins. Pour préparer de vieux jours sereins, il faut l’être également dans les solutions mises en place.

C’est pour cela que la complémentarité prime ! Avoir un placement plus rentable notamment avec l’effet de levier crédit, peut se mixer avec une solution purement disponible !

Traiter sa fiscalité peut aussi être entendu par le fait de ne pas en rajouter voire même la traiter, le PERIN voire le démembrement prend tout son sens !

En tout cas une chose est sure, une partie de vos salaires doit être orientée vers cet objectif ! Nous sommes quasiment tous concernés, et ce guide se veut positif car il y a forcément une technique (ou plusieurs) qui vous convient !

Pour le savoir, nos conseillers patrimoniaux sont à votre écoute pour comprendre vos besoins en la matière. Que ce soit sur l’outil ou son utilisation, ils sont à même de vous accompagner sur le long chemin menant à votre retraite bien méritée !

Ne ratez rien de nos conseils !

Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note !

10/10 pour 1 lecteur

A propos de l'auteur

Pierre-Laurent Sartres, Conseiller en gestion de patrimoine

Avis des clients de Pierre-Laurent :

Après l’obtention d’une Licence et d’un diplôme d’Etat, Pierre-Laurent a obtenu l’ensemble des accréditations pour exercer le métier de conseiller en gestion de patrimoine en 2015 : MIOBSP, MIA et CIF. Il intègre alors un réseau national indépendant de conseil en investissement la même année.

D’origine aveyronnaise, Pierre-Laurent a vu dans ce métier une formidable opportunité professionnelle aux vues des enjeux de demain.

Pendant 4 ans, il a fait de la culture financière son cheval de bataille en proposant des conférences, des réunions ou animer des débats à travers son activité de conseil. Souhaitant évoluer dans une structure plus importante il décide de rejoindre netinvestissement mi-2019 fort de sa volonté farouche de proposer une offre produit globale, qualitative et disruptive.

Lire la suite

Dernier commentaire client

"Très bon contact avec Mr Sartres"

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2020-10-23 22:40:12 par Stephanie R.

Comment ça marche ?
C'est simple comme 1,2,3

1-Vous choisissez

Parmi l'ensemble des placements financiers et immobiliers sur le marché français.

2-Prise de contact

Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.

3-Vous souscrivez

Finalisez votre projet facilement en suivant les étapes de souscription.

Ils nous ont fait confiance
Des centaines de netinvestisseurs heureux !

/10

sur 419 avis clients