PEA : 10 conseils pour gagner sur le long terme

Visa expert

L’article « PEA : 10 conseils pour gagner sur le long terme » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Adrien Dumarty - Vu 536 fois

Comment réussir son investissement boursier
netinvestissement media

[Video] Nos conseils pour préparer au mieux votre investissement en bourse

Face à un contexte macro-économique favorable caractérisé par un rebond marqué des principaux indices boursiers mondiaux sous fonds d’une consolidation généralisée de la croissance mondiale, les particuliers français sont nombreux à privilégier l’investissement via des fonds financiers en vue d’optimiser la rentabilité de leur capital existant.

Parmi les supports d’investissement privilégiés, le PEA séduit de plus en plus les investisseurs français comme en témoignent les 4 millions de PEA ouverts en France représentant plus de 80 milliards d’encours.

Si le PEA se présente comme un véritable outil de diversification patrimoniale, avec pour particularité d’être uniquement investi sur les marchés boursiers européens, il est primordial de bien comprendre les tenants et aboutissants de cette enveloppe fiscale et de respecter certaines règles afin d’accroître le potentiel de gain qui y est attaché.

Sommaire


1. Définir préalablement son profil d’investisseur

Avant de débuter son investissement, il est impératif d’identifier en amont les objectifs et attentes poursuivis de manière précise, et ce afin de définir son profil d’investisseur. Cette étape est incontournable puisque elle permet de s’assurer de la parfaite adéquation entre le support d’investissement sélectionné et sa situation, tant professionnelle que personnelle et patrimoniale. Cela vous permettra notamment d’éviter les mauvaises surprises.

Une fois votre profil d’investisseur défini, il va falloir se focaliser sur votre niveau d’appétence pour le risque. En effet, l’investissement via un PEA exige que vous ayez une vision long-termiste de votre placement, une bonne connaissance de son mécanisme et que vous soyez prêt à accepter des phases de fortes fluctuations financières.

2. Sélectionner le mode d’investissement adéquate

Contrairement aux investissements classiques, tels que l’investissement en contrat d’assurance vie ou en contrat de capitalisation où il est possible de loger différentes classes d’actifs (Fonds en euros, Produits structurés, Fonds immobiliers, SCPI, SCI), le PEA a pour particularité d’avoir un champ d’investissement limité.

Plus précisément, peuvent uniquement être logés au sein d’un PEA :

  • Des titres vifs de sociétés européennes,
  • Des fonds financiers investis en actions européennes.

Cette phase de sélection va venir subordonner la réussite de votre investissement puisqu’elle va déterminer le temps et l’implication que vous souhaitez y accorder. L’investissement en titres vifs demandant une forte assiduité dans le suivi, contrairement à l’investissement via des fonds financiers où l’essentiel de la gestion va être réalisée par des sociétés de gestion expérimentées.

3. Privilégier la diversification de ses actifs

Une fois votre profil et votre véhicule d’investissement définis, il est important de vous focaliser sur la composition de votre PEA, c’est à dire sur les fonds financiers sur lesquels vous décidez d’investir vos actifs. Plus précisément, le potentiel de performance attaché à votre investissement va essentiellement dépendre de la bonne définition de son allocation d’actifs.

Même si le PEA est uniquement investi sur les marchés boursiers européens, il est primordial de combiner des fonds financiers ayant des politiques et des champs d’investissement différents et complémentaires en vue d’accroître son potentiel de performance et de venir générer de la plus value indépendamment du cycle de marché dans lequel nous nous trouvons.

Par exemple, il peut être judicieux de venir combiner des fonds actions européennes investis dans des sociétés de grandes capitalisations à des fonds actions européennes investis dans des sociétés de petites et moyennes capitalisations, dans la mesure où ces dernières sont décorrelées des indices boursiers et sont par conséquent susceptibles d’évoluer indépendamment de ces derniers.



Ne ratez rien de nos conseils
Inscrivez-vous à la newsletter

OK

4. Garder une parfaite maîtrise de votre niveau de risque

La bonne connaissance des supports d’investissement présents au sein de votre PEA vous permettra d’avoir pleinement conscience du niveau de risque revêtu par votre investissement. Plus précisément, par la compréhension des différents fonds financiers sélectionnés et tout particulièrement des stratégies et politiques d’investissement poursuivies par ces derniers, vous serez en capacité d’optimiser votre potentiel de rendement en adaptant votre allocation aux mutations de l’environnement macro-économique.

Cette maîtrise du risque passera également par une bonne connaissance des marchés boursiers et une bonne identification des évènements économiques et politiques susceptibles d’impacter les marchés boursiers européens.

5. Identifier les cycles de marché

L’ensemble des marchés boursiers mondiaux ont pour particularité de s’inscrire dans ce qu’on appelle des cycles économiques qui sont à même de se répéter avec plus ou moins d’intensité au fil des années.

Par conséquent, il est important de savoir identifier le cycle dans lequel vous vous trouvez en vue d’optimiser de manière significative le rendement de vos actifs financiers. Plus précisément, il conviendra de privilégier l’investissement lors de phases dite « d’opportunités » qui se caractérisent notamment par des niveaux d’indices bas accompagnés d’un potentiel de rebond marqué grâce notamment à une bonne visibilité et une absence de risques politiques et/ou économiques à moyen/long terme.

6. Suivre l’évolution de son portefeuille

Étant investi à 100% sur les marchés actions européennes, qui sont soumis à une très forte volatilité, il est important de suivre de manière régulière l’évolution de votre portefeuille financier.

Comme nous l’avons évoqué précédemment, face à un environnement économique en perpétuelle évolution, il est nécessaire d’adapter votre allocation d’actifs à ces évolutions. Cette adaptation prend souvent la forme d’opérations d’arbitrage visant à remplacer un fonds par un autre jugé plus adapté au comportement des marchés boursiers et à même de saisir les nouvelles opportunités présentes, soit visant à sécuriser d’importantes plus-values réalisées.

J'en profite


7. Savoir sécuriser ses actifs

En dépit du très fort potentiel de performance revêtu par les marchés boursiers européens comme en témoigne la performance enregistré par l’EURSTOXX 50 (Indice représentatif des 50 plus grandes capitalisations européennes) au cours de l’année 2017, il demeure judicieux de mettre en place des objectifs de gains pour chacun des fonds présents au sein de votre allocation.

Ces objectifs, pouvant prendre la forme d’alertes générées automatiquement, vous permettront de venir régulièrement sécuriser une partie de vos plus values et ainsi continuer de faire fructifier votre capital tout en conservant une exposition encadrée de vos actifs.

8. Conserver une part de liquidité

Il est également primordial de conserver au sein de votre portefeuille financier une part de liquidité afin de pouvoir rapidement sécuriser ces actifs en cas de fort revirement de tendance sur les marchés boursiers, et ainsi venir limiter le risque de perte en capital.

En effet, il vous est possible de mettre en place au sein de votre PEA des options visant à sécuriser automatiquement vos actifs, dans l’hypothèse où ils atteindraient, que ce soit à la hausse ou à la baisse un niveau prédéterminé à l’avance.

Cette poche de liquidité vous permettra également de faire face aux frais de tenus annuels inhérents à l’investissement en PEA.

9. Conserver une vision long termiste

Comme nous l’avons évoqué, les marchés boursiers européens mais également internationaux sont soumis à d’importantes périodes de fluctuations financières pouvant être plus ou moins violentes. Si l’entrée dans une période d’instabilité boursière va notamment se traduire par une évolution à la baisse de certains fonds financiers présents au sein de votre allocation d’actifs, il est important de conserver son calme et de ne pas agir trop vite.

En effet, dès lors qu’un ou plusieurs fonds financiers rentrent en phase baissière et commencent par conséquent à générer des moins values, il est primordial de ne pas venir concrétiser immédiatement ces moins values par la réalisation d’un arbitrage mais d’abord d’essayer d’identifier l’origine de cette instabilité boursière et de déterminer son importance.

Il est important de se rappeler que la majorité des phases baissières enregistrées par les marchés boursiers sont de courte durée et que les pertes générées lors de ces périodes sont effacées progressivement. Ainsi, il convient de toujours conserver une approche à long terme de son investissement, et savoir faire preuve de patience lors de périodes économiquement difficiles.

10. Conserver une vision long termiste

Si le PEA revêt, comme nous avons pu le voir précédemment, un important potentiel de performance, cet investissement n’en demeure pas moins risqué et un certain nombre de règles se doivent d’être respectées pour faire de cet investissement une réussite.

À cette fin, nous vous conseillons de vous rapprocher de l’un de nos conseillers en gestion de patrimoine, seul à même de vous accompagner dans la définition de votre stratégie patrimoniale et dans l’optimisation et le suivi de votre PEA.

En effet, cette enveloppe réunit de nombreux aspects à maîtriser afin de s’assurer au maximum contre les incertitudes de marché tout en maintenant un bon niveau de performance, tant sur le plan de technique financière, de macroéconomie que de fiscalité.


Conclusion

Avec sa fiscalitaé attractive après 5 ans de détention et sa possibilité de liquidation en rentes viagères défiscalisées après 8 ans, le PEA reste l’une des enveloppes patrimoniales les plus appréciées des professionnels du secteur.

Et de nombreux épargnants détenteurs de ce support d’investissement en sont satisfaits, à condition qu’ils aient intégré les notions importantes à maîtriser avant de se lancer. Et en particulier la notion de temps qui est primordiale en matière de gestion financière.

Alors, n’hésitez pas à vous intéresser au PEA, ainsi qu’au PEA PME, sans pour autant y investir la totalité de vos actifs, car votre capital et son rendement ne sont pas garantis. En revanche, ces enveloppes restent de très bonnes solutions patrimoniales à long terme.

J'en profite

À propos de l'auteur

Adrien Dumarty , Responsable Allocation financière

Diplômé d’une licence de droit et d’un master de gestion de patrimoine de l’université de Bordeaux, Adrien Dumarty rejoint dès la fin de ses études le cabinet Bordelais du groupe Wast and Van. La formation qu’il reçoit et son sens de l’entreprenariat le conduisent rapidement à prolonger sa collaboration avec le groupe en qualité d’analyste financier. La qualité de son travail et de son expertise l’amène à évoluer rapidement vers le poste de responsable Middle Office de la division Finance du Groupe pour les cabinets et pour le site Netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides