OPCVM : bien choisir son fonds d’investissement

Avis des lecteurs :

10/10 pour 1 lecteur

5/5
pour 1
Nombre de vues : 10 169
Écrit par Stéphane van Huffel, Directeur général, conseiller en gestion de patrimoine, rédacteur chez Netinvestissement
banniere article
Ajouter ce guide à mes favoris

Avec une collecte nette de plus de 11.4 milliards de dollars enregistrée au cours de la deuxième semaine de juin, les fonds d’investissement de l’ensemble de la planète atteignent le plus haut niveau enregistré depuis le mois de février dernier. Attirant chaque jour de nouveaux investisseurs, les fonds d’investissement sont plus que jamais des outils de diversification et d’optimisation patrimoniale incontournables.

Comptant aujourd’hui par milliers, il peut cependant s’avérer difficile de s’y retrouver, ce guide vous propose quelques pistes à suivre afin de choisir le ou les fonds qui sauront satisfaire à vos attentes et à vos objectifs.

Écrit par Stéphane van Huffel, Directeur général, conseiller en gestion de patrimoine, rédacteur chez Netinvestissement

Article rédigé par un professionnel expérimenté. Nous apportons une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des informations communiquées.

banniere article
Ajouter ce guide à mes favoris

Avant de se pencher sur les différents fonds existants et de sélectionner ceux qui semblent le plus vous convenir, il est nécessaire de déterminer votre profil en matière d’investissement. Plus précisément, il s’agit ici d’identifier votre appétence pour le risque, c'est-à-dire le risque que vous êtes prêt à accepter, ainsi que la durée et le but de votre investissement.

En effet, chaque fonds d’investissement va répondre à des besoins spécifiques, par exemple si votre objectif est de vous constituer un capital sur le long terme, vous opterez davantage pour une gestion par capitalisation et inversement si vous souhaiter vous constituer un complément de revenu, il faudra vous orienter plutôt vers un fonds de distribution.

1. S’intéresser à la notice AMF du fonds

Toute société de gestion souhaitant obtenir une autorisation de commercialisation d’un fonds d’investissement en France doit préalablement déposer une notice auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF). Cette notice devra notamment contenir les principales caractéristiques du fonds, comme par exemple :

  • L’objectif du fonds ;
  • La stratégie d’investissement ;
  • Le risque ;
  • La durée de placement recommandée, etc..

Toutes ces données vous permettront de terminer avec précisions quelles sont les attentes du fonds et les investisseurs visés. Par exemple, certains fonds recherchant une performance sur le long terme s’adresseront uniquement aux investisseurs souhaitant investir sur une période supérieure à 5 ans.

Appelé également prospectus, ce document se retrouve facilement sur le site de la société de gestion. Souvent complexe, sa prise de connaissance n’en demeure pas moins primordiale dans la mesure où cela vous permettra de connaître avec précision le fonds dans lequel vous envisagez d’investir et de savoir s’il saura vous convenir.

A savoir : au sein de ce prospectus, il sera important de prêter la plus grande attention à l’univers d’investissement, c'est-à-dire aux zones géographiques, aux pays, aux secteurs d’investissement et aux valeurs sur lesquels le fonds a fait le choix de concentrer son investissement. Il sera un très bon indicateur du profil de risque du fonds.

Par exemple, un fonds ayant fait le choix de privilégier l’investissement dans des obligations ou encore des valeurs dites défensives (c'est-à-dire détachées des aléas de l’économie) sera généralement moins risqué et saura convenir aux investisseurs ayant une appétence pour le risque moins prononcée.

A l’inverse, un fonds investi principalement dans des secteurs cycliques à fort potentiel de rendement connaîtra un risque de pertes potentielles plus élevé mais en contre partie ce dernier affichera une performance souvent plus significative qu’un fonds obligataire classique.

A savoir : en matière d’investissement, il ne s’agit pas de concentrer uniquement son investissement sur un seul fonds, en effet un bon portefeuille est avant tout un portefeuille diversifié. Seule le recours à une diversification vous permettra d’optimiser votre patrimoine de manière effective et judicieuse tout en gardant une maîtrise du risque.

Par exemple, il est tout à fait possible de procéder à un investissement dans un fonds ayant un très fort rendement associé à un risque de pertes potentielles relativement élevé à condition de compenser ce risque par un investissement dans un fonds plus prudent, de style obligataire.

A côté de l’univers d’investissement, le style de gestion est également une donnée incontournable dans le choix de son fonds d’investissement. Active ou passive, elle aura une incidence capitale sur le rendement et le profil de risque du fonds.

Par exemple, parmi les grands styles de gestion, le style growth consistant à repérer les sociétés qui semblent en mesure de profiter au mieux de la conjoncture économique des prochaines années va permettre de profiter pleinement des phases d’euphorie du marché. A l’inverse, le style value consistant à repérer les valeurs sous évaluées va davantage être axé sur la valeur intrinsèque d’une valeur et par conséquent privilégie une performance croissante sur le long terme.

Comment réussir son investissement boursier ?

investissement Bourse: 10 erreurs à éviter | Netinvestissement

Ne ratez rien de nos conseils !

2. Prendre connaissance des performances passées

Même si les performances passées ne peuvent préjuger des performances futures elles en sont un bon souvent un bon indicateur. Ainsi pour savoir si un fonds est performant ou encore s’il connaît actuellement une phase qui lui est profitable s’intéresser aux performances passées est primordiale.

Si la performance des fonds est pour l’essentiel due aux choix que ces derniers opèrent en matière d’univers d’investissement et de style de gestion, ces derniers restent néanmoins soumis aux aléas du marché et peuvent part conséquent connaître des périodes plus ou moins fructueuses en termes de performances

A savoir : même si un fonds connaît une période « creuse », cela ne va pas dire pour autant qu’il ne peut pas être un bon investissement. En effet, il convient de s’intéresser aux performances sur le long terme (souvent plus de 5 ans) dans la mesure où seul le temps permettra de lisser les possibles périodes de baisse.

3. Ne pas oublier les frais de gestion

La performance d’un fonds étant toujours donnée nette de frais de gestion, ces frais doivent être regardés avec la plus grande attention. En effet, les frais d’entrée et de sortie peuvent dans certains cas venir affecter de manière considérable la performance attendu du fonds.

Ainsi, veillez à ce que ces frais soient raisonnables compte tenu de votre horizon d’investissement (2. 3. 5 ou 10 ans par exemple) et des perspectives de gains du fonds sélectionné.

4. Se référer aux notations

Les notations sont également un très bon moyen de savoir s’il est bon d’investir à l’heure actuelle dans tel ou tel fonds, il en existe notamment deux catégories :

► La notation qualitative

A côte de l’analyse quantitative, l’analyse qualitative permettra aux investisseurs de connaître avec plus de précisions les faiblesses et les atouts de chaque fonds. Cela donnera également une idée précise de la stratégie utilisée par le fonds.

► La notation quantitative

Cette notation va notamment permettre d’identifier au sein d’une catégorie, les meilleurs fonds, c'est-à-dire ce qui affichent des performances croissantes au sein des dernières années.

Attention : la classification des fonds étant réalisée par référence à leurs performances passées, il est primordial de s’intéresser également au profil pour le futur du fonds, cela va notamment se faire par une notation qualitative.

En résumé...

Disposant de nombreux avantages (gestion assurée par des professionnels, meilleure répartition des risques, fiscalité optimisée et souplesse de fonctionnement), les fonds communs de placement et les SICAV sont des solutions simples pour investir sur les marchés financiers tout en bénéficiant de l’expérience de professionnels. Cependant, comme vous pouvez le voir les critères de sélection à prendre en compte peuvent être parfois complexe, ainsi il est conseillé de faire appel à des professionnels indépendants qui seront en mesure de construire avec vous un portefeuille qui saura répondre à vos attentes et à votre profil.

mon alt Questions fréquentes :

Le but d'un fonds d'investissement est de regrouper les capitaux de plusieurs investisseurs pour les investir collectivement dans divers actifs, tels que des actions, des obligations ou des biens immobiliers, en vue de maximiser les rendements pour les investisseurs. Ce regroupement permet de diversifier les risques et de bénéficier de l'expertise de gestionnaires professionnels.

Pour gagner de l'argent avec un fonds d'investissement, vous pouvez bénéficier des distributions régulières de dividendes et des plus-values réalisées sur les actifs détenus par le fonds. L'augmentation de la valeur des parts du fonds d'investissement sur le marché permet également de réaliser un gain en capital lors de la vente de ces parts. Il est important de choisir des fonds avec une stratégie et une gestion de risque qui correspondent à vos objectifs financiers.

Pour entrer dans un fonds d'investissement, il vous faut d'abord choisir le fonds qui correspond à vos objectifs financiers et à votre tolérance au risque. Ensuite, vous pouvez souscrire à des parts du fonds via une banque, un courtier en ligne, ou directement auprès de la société de gestion qui administre le fonds. Il est également nécessaire de remplir des formulaires de souscription et potentiellement de fournir des documents justificatifs de votre identité et de votre situation financière.

Les fonds d'investissement sont gérés par des gestionnaires de fonds professionnels ou des sociétés de gestion de portefeuille. Ces experts sont responsables de la sélection des investissements, de la surveillance des performances et de l'ajustement des stratégies pour maximiser les retours tout en contrôlant les risques selon les objectifs du fonds. Ils s'assurent également de la conformité avec les réglementations financières en vigueur.

Les différents types de fonds d'investissement incluent les fonds mutuels, les fonds indiciels, les fonds négociés en bourse (ETF), les fonds de placement immobilier (REIT), les fonds de capital-risque, et les fonds de couverture (hedge funds). Chacun de ces fonds possède une stratégie et des objectifs spécifiques, offrant ainsi divers niveaux de risque et de potentiel de rendement adaptés aux différents profils d'investisseurs.

Crayon auteurÀ propos de l'auteur

Stéphane van Huffel, Directeur général, conseiller en gestion de patrimoine, rédacteur chez Netinvestissement

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France.

Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast & Van en 2005 puis fonde netinvestissement avec son associé Karl Toussaint du Wast. Il est également co-fondateur du tour de France de l’immobilier et du baromètre des placements. Stéphane intervient régulièrement en tant qu’expert auprès de nombreux média français.

Lire la suite
Contacter Stéphane
Dernier commentaire client
"Très bon contact avec mon conseiller et des propositions de placements en phase avec ma stratégie d'investissement ainsi qu'au niveau de ma prise de risque acceptable. L'avenir me dira si les propositions étaient judicieuses"
Le 2022-07-25 15:00:39 par Philippe R.
mon alt Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note :

10/10 pour 1 lecteur

Comment ça marche ?
C'est simple comme 1,2,3
1-Vous vous informez Découvrez les différentes solutions de placements proposées en fonction de vos besoins
2-Prise de contact Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.
3-Vous souscrivez Finalisez votre projet facilement à l'aide de votre chef de projets patrimoniaux Netinvestissement.
Ils nous ont fait confiance Des centaines de netinvestisseurs heureux !
+ -
simulation gratuite Netinvestissement
Votre simulation

gratuite & personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Réponse en 24h !