banniere article

Que faire d'une succession d'un million d'euros ?

L’article « Que faire d'une succession d'un million d'euros ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

  • Avis de nos lecteurs :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • 8,5/10 pour 2 avis

Ecrit par : Karl Toussaint du Wast

Conseiller en gestion de patrimoine

115 vues

par nos lecteurs

6 min

de temps de lecture

Votre simulation

gratuite et personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Introduction

Recevoir un million d’euros dans le cadre succession n’est pas une chose anodine. Le premier conseil judicieux à suivre : Ne pas se précipiter. Effectivement, il ne faut pas oublier que lorsque l’on reçoit une succession, nous recevons l’argent de toute une vie de travail de la personne décédée. Le dépenser sans réfléchir ne semblerait pas forcément être la meilleure idée. Le laisser dormir sur un livret bancaire non plus. Alors, que faire ? comment faire les bons choix ?

Rassurez-vous il existe de bonnes solutions, concrètes et performantes. Vous êtes au bon endroit. C’est donc ce que nous allons voir ensemble au travers de quelques conseils pratiques et pragmatiques. Bonne lecture.

Si vous désirez plus d’informations sur les possibilités qui s'offrent à vous dans le cadre d'une succession, vous pouvez contacter un conseiller netinvestissement en cliquant ici.

Solder ses prêts immobiliers en cours

Dans certains cas, il peut s’avérer judicieux de rembourser ses crédits immobiliers, que ce soit un crédit immobilier pour sa résidence principale ou secondaire. Cela peut être une bonne idée en soit. Cela étant dit, le niveau actuel des taux et donc des prêts immobiliers en cours est tellement bas qu’il pourrait en fait être plus judicieux de garder sa dette bancaire et de faire fructifier votre argent à côté.

Exemple : vous avez emprunté à 1,5% pour votre prêt et vous allez placer vos liquidités à disons 5%. Je vous laisse « faire les maths » et voir la différence. D’un côté le prêt vous coute 1,5% d’intérêts et de l’autre, votre argent vous rapportera 5%.

netinvestissement vous recommande :

Objectif 10%

de rendement par an*

Capital et rendement
non garantis
Placer son argent

Vous recherchez un placement sécurisé et performant ? Découvrez les solutions ...

Découvrez cette offre

Il est en effet possible de placer ou de se servir du fruit de cette succession pour les placer dans des opérations à court terme, à moyen terme mais aussi à long terme.

1. Investir à court terme

Le Crowdfunding

Avez-vous déjà pensé à investir à travers le Crowdfunding ? Le crowdfunding est une solution d’investissement intéressante à court terme. Soyez mesuré(e) dans la proportion que vous placerez : 10 à 15% de vos avoirs financiers. La durée pour les projets d’investissement en crowdfunding immobilier varie entre 12 et 24 mois en général.

Mais, qu’est-ce que le crowdfunding ? Du terme anglais « crowd » signifiant la foule, et funding signifiant financement, le crowdfunding est un mode de financement participatif, c’est-à-dire un financement de projet par le public. Des fonds sont récoltés via des plateformes web auprès de particuliers ou d’entreprises afin de financer différents projets associatifs, entrepreneuriaux, immobiliers ou encore créatifs.

Des plateformes internet dédiées permettent de mettre en relation, d’une part, les porteurs de projet en recherche de financement en dehors des circuits financiers traditionnels, et d’autre part, des particuliers qui peuvent financer les projets en tant que préteurs. Les particuliers sont des personnes comme vous et moi.

Le crowdfunding est accessible dès 1000€, il n’y a pas de frais d’entrée, de gestion ni de sortie. Le rendement prévisionnel se situe généralement entre 8 et 10% par an.

Attention, comme chaque produit financier, il existe un risque de perte en capital. Afin de diminuer le risque, mieux vaut se renseigner sur la qualité du projet et la qualité du porteur qui le propose.

netinvestissement vous recommande :

Qu'est-ce que le financement participatif (crowdfunding) ?

Net Academy | Suivez le cursus : Crowdfunding immobilier

2. Investir à moyen terme

Qu’est-ce qu’un FCPR ? Pourquoi investir une partie de son héritage dans un tel produit ?

Un fonds commun de placement à risque (FCPR) a pour vocation de prendre des participations en capital dans des PME européennes non cotées sur un marché européen, avec pour objectif de réaliser des plus-values lors de la cession de leurs participations. En d’autres termes, un FCPR permet d’investir en private equity, c’est-à-dire d’investir au capital de sociétés non cotées en bourse.

L’intérêt d’investir dans un FCPR est de diversifier son portefeuille de placement. En effet, comme il a été écrit auparavant, cela permet d’avoir un placement décorrélé des marchés financiers.

Cet investissement est un placement à moyen terme car la durée de vie du fonds ne doit pas dépasser 10 ans. En général, la durée de vie de ces fonds est d’environ 6 ans.

Il n’existe généralement aucun frais d’entrée dans ce type de fonds. En effet, l’accessibilité sans frais d’entrée permet de démocratiser cette classe d’actifs aux yeux des épargnants.

Si vous souhaitez aller plus loin dans vos recherches sur le FCPR, découvrez un FCPR spécialisé sur l’hôtellerie en Europe.

Les fonds structurés

Le produit (ou fonds) structuré est un instrument financier dit complexe, car il est composé de 2 éléments : la première partie obligataire assure partiellement la garantie en capital et le second, est exposé à un risque plus important, permettant d’espérer un rendement lui aussi plus important. Il peut se détenir dans un compte-titre ou bien une assurance-vie. Lorsque l’on investit dans un produit structuré, on va se positionner sur les marchés au travers d’un sous-jacent. Ce sous-jacent peut être une action (comme LVMH, Total…), une obligation ou bien un indice boursier (CAC 40, Euronext…).

Le produit structuré va se positionner sur ce sous-jacent et va prendre une position à une date donnée que l’on appelle date du « strike ». La durée d’un produit structuré varie entre 1 et 10 ans, c’est pour cela qu’un investissement dans ce produit est sur du court ou moyen terme. Généralement, les produits structurés offrent une barrière de protection de -30% à -50% avec un rendement annuel de 7% par exemple. Toutefois, ces montants varient selon les produits et selon la banque ou la compagnie d’assurance qui l’émet. De plus, il est impossible de connaître la durée de ce placement puisque personne ne peut prédire le futur des marchés de manière sûre.

Il existe 3 scénarios possibles en plaçant un capital dans un produit structuré :

  • 1 an après l’investissement, la valeur du produit est supérieure d’au moins 1% à sa valeur d’achat. Dans ce cas, le produit structuré est rappelé et vous récupérez votre somme de départ plus le coupon annuel.
    Par exemple, imaginons que vous avez un rendement annuel de 7%, cela veut dire que même si la valeur du produit augmente de 1%, vous gagnez 7%. Au contraire si la valeur du produit est de +15%, vous gagnez toujours 7%.
  • 1 an après l’investissement, la valeur du produit est inférieure à la valeur d’achat mais reste supérieure à la barrière de protection (voir définition dans le lexique) prévue dans le contrat.
    Par exemple, votre barrière de protection est de -40% et la valeur du produit 1 an après a diminué de 20%,. Dans ce cas, votre capital est protégé par la barrière et vous repartez pour 1 an et ainsi de suite. Il suffit d’attendre le moment où la valeur sera supérieure à la valeur d’achat pour récupérer votre capital plus votre rendement annuel multiplié par le nombre d’années de détention du produit. Attention, la durée maximale de détention est de 10 ans !
  • Le dernier scénario est le cas où la valeur dépasse au cours des 10 ans la barrière de protection, le produit sera donc fermé et vous perdrez votre capital investi. Il est fortement conseillé d’investir au moment où le marché est le plus bas. En effet, en plaçant le capital lorsque la valeur est basse, vous avez potentiellement plus de chances que celle-ci augmente, que si vous investissez au plus haut. Il était très intéressant d’investir pendant la crise financière du Covid-19 car avec l’effondrement des marchés les cours étaient très bas.

Dans un produit structuré on retrouve le même avantage principal que dans un fonds euros qui est la garantie en capital. Le produit vous permet de ne pas subir les fortes variations de marché. La barrière de protection est plus ou moins basse et va aussi déterminer le rendement de ce produit. Comme dans chaque support d’investissement, il y a une corrélation entre le risque pris par le client et la performance. Plus la barrière de protection se rapprochera de 100%, plus le rendement sera faible et vice-versa. Le produit structuré permet aussi de connaître à l’avance combien vous allez gagner. En effet, vous savez quel rendement annuel offre le produit.

De plus, ce placement a un avantage non négligeable : il est possible d’être rémunéré alors que l’indice est négatif. Lors de la première année, si la valeur a diminué mais est toujours dans la barrière de protection, vous gagnez quand même votre rendement annuel. Ce rendement vous sera payé lorsque la valeur aura dépassé votre valeur d’achat. Si la sortie anticipée n’est pas prévue, il faut être prêt à ne pas avoir cet argent avant 1 à 10 ans selon le marché.

4. Investir à long terme

L’assurance-vie

L’assurance-vie permet de répondre à différents objectifs d’investissement, valoriser l’épargne, transmettre un patrimoine ou encore diversifier ses placements.

Votre épargne peut être répartie sur 3 types de supports :

  • Fonds en euros : offre une sécurité du capital et un rendement régulier
  • Unités de compte : des supports plus dynamiques (actions, OPCVM, obligations par exemple) qui offrent sur le long terme un rendement plus élevé avec en contrepartie un risque plus important. Ce support peut aussi engendrer des moins-values pour le souscripteur en cas de baisse des marchés
  • Fonds eurocroissance : permet un équilibre en sécurité et croissance

Contrairement aux idées reçues, l’argent placée dans une assurance-vie n’est pas bloqué car vous pouvez récupérer votre capital partiellement ou en totalité (ce qui entrainera la clôture de votre contrat d’assurance-vie) quand vous le voulez. Ce placement peut donc être aussi à court ou moyen terme, mais comme chez Netinvestissement nous avons des assurances-vie performantes, vous avez tout intérêt à en profiter le plus longtemps possible !

Que vous retiriez votre argent partiellement ou en totalité, vous serez imposé sur les plus-values générées par votre épargne. Si vous retirez votre argent après 8 ans, vous bénéficiez d’un abattement de 4 600 € (célibataires, veufs ou divorcés) ou de 9 200 € (couples mariés ou pacsés soumis à imposition commune) quelle que soit la date des versements et quel que soit le régime d'imposition.

Il est possible de changer la répartition de votre épargne, on appelle cela l’arbitrage. Lorsque le conseiller en gestion de patrimoine pense qu’il faut changer cette répartition en raison des variations du marché, il contacte son client pour l’en informer. Il y a des frais sur les arbitrages qui sont différents selon les contrats. Certains offrent 1 ou 2 arbitrages gratuits par an puis ensuite c’est un montant forfaitaire, (généralement autour de 10€ à 20€) ou parfois un pourcentage de la somme arbitrée.

L’assurance-vie est aussi utile pour transmettre un patrimoine. En effet, lors de la souscription d’un contrat d’assurance-vie, il faut aussi désigner un ou plusieurs bénéficiaires qui percevront l’épargne constituée en cas de décès. Il est possible de changer les bénéficiaires pendant la durée du contrat. De plus, elle est souvent utilisée pour transmettre son patrimoine puisque vous êtes exonéré de droits de succession jusqu’à 152 500€ par parent et par enfant en cas de décès.

Le contrat d’assurance-vie est très utilisé et souvent conseillé par les gestionnaires de patrimoine en raison de sa souplesse. En effet, vous avez une grande liberté quant à la période d’approvisionnement de ce placement ainsi que les montants (versement initial et/ou programmé).

Si vous souhaitez aller plus loin dans vos recherches sur l’assurance-vie, n’hésitez pas à consulter notre catalogue de guides dédiées à l'assurance vie : https://www.net-investissement.fr/placement/assurance-vie.html

SCPI

La SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) détient et gère un portefeuille d’immeubles à usage locatif pour le compte de ses épargnants (appelés aussi associés). Chacun peut investir dans cette société, comptant ou à crédit, et devenir indirectement et collectivement propriétaire de biens immobiliers.

Investir dans une SCPI est un placement à long terme (en moyenne 10 ans). Les SCPI sont aussi appelées « pierre-papier » car c’est un investissement financier avec comme support l’immobilier. La société de gestion de la SCPI vous accompagne tout au long de votre investissement et en contrepartie de différents frais (entrée, gestion…) vous libère de toutes les démarches administratives. Grâce à l’argent investi par les épargnants, elle achète des biens immobiliers selon des convictions propres à chaque SCPI ou selon des secteurs d’activités par exemple.

De plus, elle gère les travaux, l’entretien du parc immobilier jusqu’à la vente du bien. Elle encaisse les loyers et distribue trimestriellement au prorata du nombre de parts détenues dans la société. Comme chaque investissement, la valeur des parts peut fluctuer à la hausse comme à la baisse en fonction de l’économie générale et du marché immobilier.

La SCPI permet d’investir dans l’immobilier à moindre coût. En effet, le montant minimum de souscription est le prix d’une part (qui est différent pour chaque SCPI) pouvant aller de quelques centaines d’euros à plus de 1000€. Pour un investissement dans l’immobilier, le ticket d’entrée est quand même considérablement réduit par rapport à l’achat seul d’un bien. De plus, la SCPI offre une tranquillité de gestion puisque vous n’avez pas à gérer les nouveaux locataires, les travaux, la partie administrative, les assurances et les nombreux aspects d’un investissement immobilier en direct.

La diversification et la mutualisation des risques sont aussi des points forts de la SCPI car vous investissez collectivement dans de nombreux biens immobiliers donc vous subissez moins de perte en cas de défaillance d’un locataire. Enfin, un dernier avantage est la souplesse d’investissement, vous pouvez placer un montant initial puis par la suite réaliser des versements programmés. Les frais des SCPI sont à payer à la sortie de l’investissement ce qui permet de faire travailler la totalité de votre investissement. Ces frais sont généralement autour de 10%, ce qui peut paraitre élevé, mais c’est pour cela que c’est un investissement sur le long terme. Le temps de détention des parts de SCPI va permettre de venir compenser ces frais et selon la durée va même largement (ou très largement) dépasser ces frais.

LMNP

Le LMNP (Loueur Meuble Non Professionnel) permet à un particulier d’acquérir un bien meublé dans une résidence qui fournit un certain nombre de services (restauration, accueil, blanchisserie, ménage…). En contrepartie, vous allez recevoir des revenus mensuels non imposés grâce à la mécanique d’amortissement comptable. Pour générer des revenus complémentaires, le LMNP est un des investissements les plus efficaces.

Pour que le logement soit qualifié de meublé, il faut un certain nombre d'équipements en état d'usage nécessaires à la vie courante (meubles, literie, plaques chauffantes, réfrigérateur, ustensiles de cuisines...) doivent figurer dans le logement afin de permettre au locataire d'user immédiatement du logement et d'y vivre avec un minimum de confort.

Il existe 4 types de LMNP :

  • Résidence étudiante
  • Résidence sénior
  • Résidence de tourisme
  • Résidence d’affaires

Grâce à la conclusion d’un bail commercial entre vous et le gestionnaire, vous avez la certitude de percevoir les loyers. Il est donc important de s’assurer de la pérennité du gestionnaire pendant toute la durée de votre investissement. Il faut aussi s’assurer que le marché sur lequel vous investissez (étudiant, sénior, tourisme et affaires) est stable dans le temps, et que les fluctuations de marché ne poseront pas de problèmes financiers à votre gestionnaire.

Avec un investissement en LMNP, vous avez de nombreux avantages comme la récupération de la TVA sur le bien acheté. En d’autres termes, vous achetez le bien hors taxes. Vous avez aussi la possibilité d’obtenir un abattement de 50% de vos revenus BIC s’ils sont inférieurs à 23 000€ dans le cadre du statut Micro BIC. Il est aussi possible de déduire l’ensemble des charges d’exploitation sur le revenu global (charges, intérêts d'emprunts, assurances…).

Conclusion

Comme nous l’avons vu ensemble dans ce guide, une succession d’un million d’euros permet permet d’envisager de nombreuses possibilités d’investissement. Selon votre vision plus ou moins à long terme, il existe de nombreux placements différents. Bien entendu ces produits ne sont pas réservés qu’aux successions d’un million d’euros, il est possible d’adapter les placements selon votre budget.

Chez Netinvestissement nous avons accès à l’ensemble du marché et pouvons donc vous proposer les produits cités dans ce guide et bien plus encore ! N’hésitez pas à prendre contact avec nous si vous avez besoin de vous faire accompagner avec objectivité et exhaustivité.

Ne ratez rien de nos conseils !

Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note !

8,5/10 pour 2 lecteurs

A propos de l'auteur

Karl Toussaint du Wast, Conseiller en gestion de patrimoine | 823 articles en ligne

Avis des clients de Karl :

  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris

Karl Toussaint du Wast débute sa carrière professionnelle à New York à l'âge de 20 ans où il fonde sa première entreprise dans la tour 1 du World Trade Center : une société de distribution de matériel informatique. Le 11 septembre 2001, les attentats du WTC le contraignent à rentrer en France où il se recentre sur sa formation initiale et devient consultant en recrutement dans les métiers de la finance, puis chasseur de têtes dans un grand cabinet parisien.

Après de nombreuses missions de recrutement pour le compte de banques, de sociétés de gestion et de promoteurs immobiliers, il s’associe à Stéphane van Huffel et créé le cabinet Wast & Van puis netinvestissement. Il est également le co-fondateur du tour de France de l’immobilier et du baromètre des placements. Il intervient régulièrement en tant expert immobilier auprès des média français. Karl Toussaint du Wast est notamment l’auteur des livres : "le Guide du CGP moderne" et "E-CGP, comment réussir sa transformation digitale".

Lire la suite

Dernier commentaire client

"Présentation du site très claire Articles de bonne facture"

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2020-10-27 10:58:29 par Eric F.

Comment ça marche ?
C'est simple comme 1,2,3

1-Vous choisissez

Parmi l'ensemble des placements financiers et immobiliers sur le marché français.

2-Prise de contact

Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.

3-Vous souscrivez

Finalisez votre projet facilement en suivant les étapes de souscription.

Ils nous ont fait confiance
Des centaines de netinvestisseurs heureux !

/10

sur 465 avis clients