banniere article

Pourquoi et comment investir dans un fonds indiciel (tracker, ETF) ?

L’article « Pourquoi et comment investir dans un fonds indiciel (tracker, ETF) ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des informations communiquées.

  • Avis de nos lecteurs :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • 10/10 pour 1 avis
Ecrit par : Chauncey Schmitt

Chef de projet Patrimonial

10 vues

par nos lecteurs

6 min

de temps de lecture

Votre simulation

gratuite et personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Introduction

Les fonds indiciels ou tracker ou Exchange traded funds (ETF) sont des outils ayant pour objectif de faciliter votre stratégie d’investissement patrimoniale de manière passive sur les marchés financiers. Aujourd’hui de plus en plus prisés, ce type de fonds représente une partie plus importante que les fonds communs de placement comme aux Etats-Unis. Mais dans le fond, qu’est-ce donc exactement ? Après la lecture de ce guide, vous serez un expert sur le sujet.

Crée en 1975, ces fonds sont une véritable innovation, certains, comme les EFT ou trackers sont des fonds cotés en bourse. Ce type de fonds a pour projets de répliquer les performances d’un indice boursier (par exemple le CAC 40), l’ETF va donc imiter de manière exacte les évolutions de ce dernier, c’est une des solutions appréciables lorsque l’on souhaite avoir une gestion de portefeuille passive.

Plus en détail, cet indice prend donc comme reflet les performances, à la hausse mais aussi à la baisse de cet indice. Un ETF, ayant comme indice de référence le CAC 40 aura donc pour mission d’investir dans toutes les entreprises du CAC 40 de manière instantanée et simultanée. Il s’agit donc d’un premier avantage de taille puisqu’il permet d’investir au sein de nombreux indices boursiers, de recopier leurs performances et de diversifier son investissement instantanément sans forcément adopter une gestion active. En effet, les différentes sociétés de gestion qui dirigent et gèrent ce type de fonds indiciels permettent donc d’investir votre capital d’investissement. L’intérêt majeur est de ne plus avoir à vous occuper vous-même de sélectionner un portefeuille d’actifs et de sélectionner des actions individuelles mais bien de posséder un portefeuille varié qui va répondre à vos objectifs d’épargne avec une importante diversification du secteur d’investissement.

Les ETF et trackers diffèrent des autres investissements ou plus exactement des autres fonds d’investissement tel que les SICAV ou les FCP car ils auront ici pour objectif de composer et créer un panier d’actifs avec la volonté de rechercher à « battre le marché » et donc l’indice cible. C’est à dire en clair d’obtenir constamment des meilleurs rendements et performances que la moyenne des autres investisseurs. Cela prend un temps considérable car ça nécessite pour la société de portefeuille l’acquisition de ressources importantes (analyses, recherches, investissement au moment le plus opportun), qui entrainement des frais pour les investisseurs et de ce fait un impact sur le rendement final.

Si vous désirez plus d’informations sur les fonds financiers, vous pouvez contacter un conseiller netinvestissement en cliquant ici.

1. Dans quoi investit-on vraiment lorsque l’on est acquéreur d’un ETF ?

Un des leaders en Europe de la gestion d’ETF est Lyxor, une filiale de la Société Générale. Il faudra suivre l’actualité des prochaines semaines car une cession est en cours auprès d’Amundi, une autre société de gestion d’actifs, filiale du Crédit Agricole.

Vous l’aurez compris : le fonds indiciel a pour objectif de performer selon un indice donné. En reprenant certains indices, il est possible d’investir au sein des plus grandes entreprises d’un pays, d’un secteur d’activité ou bien au sein d’un secteur en fort développement. Cette réplique est donc aussi un reflet des performances d’une marché ou secteur économique. Ce fonds indiciel est aussi un moyen pour observer les conséquences d’un facteur ex-nihilo sur le marché.

Attention toutefois, ces indices ne se limitent pas à la bourse puisqu’il existe plusieurs sortes d’ETF qui imitent également les bons du trésor (réunissant la dette obligataire de plusieurs Etats) ou encore les ETF eco-responsables.

Le secteur d’investissement des tracker est très variés et dans la liste il y’en a forcément un qui répondra à vos objectifs d’épargne financière. Depuis 2006, il est également possible de faire l’acquisition de private equity via un ETF. La gestion alternative regroupe ces fonds qui investissent dans des entreprises non-côtés.

Il existe aussi des ETF spécialisés dans l’immobilier qui viennent compléter l’offre d’investissement immobilier avec l’achat physique et les SCPI.

2. Fonds indiciels - classification

Les fonds indiciels sont nombreux et faciles d’accès. Il est possible de les classer en différentes catégories pour comprendre leur fonctionnement mais aussi afin de voir les multiples possibilités d’investissements :

  • Les ETF des grands indices d’actions : comme le nom l’indique, il s’agit ici de la possibilité d’investir au sein des plus grands indices boursiers tels que le S&P 500 pour le marché américain, le Stoxx Europe 600 pour l’Europe ou le CAC 40 en France notamment. Ces indices sont globaux, mondialisés et reprennent les plus grandes entreprises.
  • Les ETF référencés sur les indices secondaires : cet indice est centré sur les petites capitalisations, ou ce que l’on nomme les petites et moyennes capitalisations. Il s’agit des entreprises à fortes valeurs potentielles.
  • Les ETF obligataires : ils font partie des ETF monétaires, ces derniers sont basés et indexés sur les indices d’obligations. Ce marché est cette fois plus vaste puisqu’il prend en considération les sous-catégories et prend en considération la nature des obligations d’une part mais aussi leur maturité.
  • Les ETF or et matières premières : ces indices, indexés sur les métaux, les énergies fossiles, inclut également les produits agricoles. Une diversification rare avec l’or ou encore l’argent.
  • Les ETF sectoriels : ils sont plutôt axés sur un secteur d’activité tels que l’industrie, les nouvelles technologies ou encore les entreprises pharmaceutiques. Elles visent surtout à se centrer autour d’un thème unique, d’un secteur d’activité ciblé en sélectionnant les meilleures entreprises dans ce domaine.
  • Les ETF à exclusion : les ETF sont particulièrement demandées aujourd’hui puisqu’il s’agit pour une bonne partie d’entre elles des ETF ayant pour objectif de reproduire un indice boursier mondial en ajoutant un critère supplémentaire pour exclure certaines actions. Il s’agit notamment des « green bonds » demandant des critères environnementaux, sociaux ou encore éthiques. Les entreprises qui sont alors sélectionnées disposent d’un label ou font parties des critères recommandés.
  • Les ETF smart BETA : ces derniers visent à réduire leurs volatiles en s’exposant à des facteurs précis comme la taille ou la qualité afin d’optimiser la performance et le rendement.

Quels types de gestion adopter pour gérer son portefeuille ? Gestion collective ? Gestion alternative ? Active ? Passive ?

Le deuxième aspect à présenter ici est l’investissement passif : en effet, l’objectif premier du fonds indiciel est de suivre fidèlement et de manière parfaite les performances de l’indice boursier. N’ayant que très peu d’effort à produire pour la société de gestion, ce type d’investissement n’occasionne que très peu de frais pour une diversification complète.

En d’autres termes, l’investissement au sein d’un ETF ou d’un tracker permet de cumuler les avantages à la fois de suivre un fond traditionnel, de diversifier son portefeuille de manière instantanée et d’avoir des frais réduis. Cela permet notamment de tirer profit des performances communes de l’ensemble de l’indice ou de la zone ciblée et d’éviter le piège d’avoir investi sur une entreprise isolée pouvant connaitre des difficultés. En réduisant les frais, les performances sont ainsi optimisées au maximum et permettent de booster l’investissement à son paroxysme.

Un dernier point doit être fait sur le fait que les fonds indiciels sont également cotés en continue et sont par conséquent, négociables à tout instant (en respectant les heures des places boursières)

La gestion collective permet de détenir une partie d’un portefeuille financier. Les investisseurs peuvent obtenir des OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) diversifiés, plus ou moins spécialisés sur un marché. Dérivé de la gestion active, la gestion alternative recherche la performance absolue : toujours supérieur à 0.

Le types de gestion adopter dépendra de votre capital d’investissement et de vos connaissances en gestion de portefeuille, le mixte est également possible. Faites-vous accompagner d’un expert pour choisir ce qui vous convient le mieux.

netinvestissement vous recommande :

Investir en Bourse

L'essentiel et les fondamentaux pour investir en Bourse - Net Academy - Épisode 1 Net Academy | Suivez le cursus : SCPI

3. Pourquoi investir dans des fonds indiciels ?

Tout d’abord il convient de bien comprendre que ces ETF sont des moyens simples et efficaces pour de jeunes investisseurs qui souhaitent effectuer une première introduction en bourse. Sélectionner une seule action ou une poignée d’action peut s’avérer risqué et parfois peu payant. Les ETF représentent des frais très faibles, bien inférieurs à ceux des FCP (fonds commun de placement). En prenant plusieurs sociétés de gestion d’actions, on peut retrouver des frais à hauteur de 0,3% annuel. Il s’agit d’une diversification à moindre coup avec un gestionnaire capable de piloter et optimiser le portefeuille pour vous.

Le deuxième élément à prendre en considération est évidemment le ratio du rendement avec les frais. Les fonds communs de placement peuvent prendre plusieurs pourcentages sur vos investissements diminuant drastiquement l’intérêt et les performances de ces fonds. A contrario, selon plusieurs études, plus de 90% des FCP sont battus par les indices boursiers sur 15ans, ce qui signifie que les ETF, imitant les performances, sont donc plus performants et vont générer de meilleur revenu. Il s’agit également dans un sens plus large d’un investissement alternatifs, plus complet, ayant pour vocation de suivre les cycles économiques et de fixer un point de références. Lorsque certaines valeurs pourront diminuer et impacter d’autres actions, les ETF gardent une vision plus globale et générale, ce que ne propose pas les FCP ou les actions individuelles.

Dans un second temps un tel investissement présente un avantage significatif sur la gestion et sur le cœur de l’investissement en lui-même. En effet, lorsque vous investissez sur un FCP, il s’agit de sélectionner plusieurs valeurs, vous pouvez donc questionner vos choix constamment et effectuer de nombreux avantages sans succès. En cas de contreperformance, il sera difficile de se demander comment choisir les nouvelles valeurs de demain. Les ETF sont quant à elles, plus lisibles puisqu’en suivant l’indice, il suffit de regarder la performance globale. Si certains investisseurs cherchent la valeur de demain allant exploser, la performance globale est un formidable moyen de s’assurer que le bon choix est toujours fait. Cela permet donc de créer une stabilité et de ne pas questionner les choix effectués par le passé.

Cette stratégie présente par ailleurs, un troisième avantage significatif. Au-delà de la diversification ou des performances à moindre frais, il s’agit également d’un moyen de réduire les risques : lorsque l’on sélectionne un indice boursier, la performance globale est primordiale. Mais elle inclut également le fait que si une entreprise fait faillite ou que les performances ne sont plus à la hauteur, une autre entreprise connaissant une croissance supérieure sera choisie et remplacera l’entreprise défaillante. L’exemple type est celui de l’entreprise Enron, alors 7ème capitalisation lors de sa faillite financière. Si l’impact en passant de 90$ à 0$ a été visible sur les portefeuilles durant quelques mois, rien n’indiquait sur le S&P500 que le numéro 7 a disparu. De plus le remplacement a eu des effets bénéfiques rapides pour les portefeuilles.

Enfin et à la grande différence du FCP ou des actions seules qui demandent une véritable réflexion sur le choix, qui demandent donc un temps considérable d’analyse et de connaissances sur le domaine, le ETF investissent de manière équitable ce qui implique que l’investisseur n’a pas besoin de s’impliquer sur cet investissement. Comme ils suivent le cours de l’indice boursier ou d’un secteur d’activité cela permet même de sélectionner et d’optimiser, en fonction de vos valeurs de choisir un secteur en développement ou en forte croissance afin d’être sûr d’investir sur toutes les entreprises performantes du moment. Si pour les fonds communs de placement il n’est pas pertinent de regarder les performances passées puisque ces derniers changent de gestion, les ETF, basés sur les indices, montrent une performance à long terme et permettent d’avoir des estimations, approximations mais aussi attentes sur les rendements moyens attendus.

Quelques risques sont à prendre en considération : il est effectivement possible de voir les ETF exploser, en représentant des milliards d’euros d’investissement, ce qui pourrait, à terme, conduire à une uniformisation des indices boursier, puisque quelques soit les résultats ou encore les bénéfices, chaque action sera traitée et investie de manière équitable et constante. Il se crée alors un phénomène de réduction d’efficience, et les actions seraient moins représentative des réelles valeurs du marché. Mais nous sommes encore extrêmement loin de ce résultat des 100% ETF et donc d’une égalité sur les indices boursiers. Cela ne représente que 10% des investissements sur le marché européen, les actions continuent d’être sélectionnées sur le volet ou en FCP qui conservent une très large partie sur le marché. Il est donc important de comptabiliser sur ces deux alternatives, d’une part des FCP qui avec un marketing agressif continuent d’être en majorité sur le marché boursier mais aussi avec des investisseurs qui souhaitent superformes de manière autonome.

Cela peut toutefois entrainer un deuxième risque également présent, celui de liquidité. En effet les entreprises des indices boursiers ne disposent pas des mêmes réserves mais aussi des mêmes trésoreries. En cas de retrait massif donc, il est donc possible que l’ensemble de ces entreprises éprouvent pour certaines, des difficultés à parvenir l’ensemble des fonds vendus à un moment T. Ce désinvestissement pourrait donc entrainer un problème de liquidité. Là encore le phénomène semble loin de la réalité d’une vente mondiale et commune qui mettrait l’ensemble des cours et des très grandes entreprises en difficultés. De plus, un second argument vient protéger le marché puisqu’il ne s’agit que des ETF sur les actions d’un même indice (eurostoxx 50, CAC 40) puisque pour les autres, ciblant par exemple les meilleures entreprises d’un secteur d’activité, cela concernera différents marchés qui seront moins impactés individuellement par ce phénomène de vente globale. Les risques sont donc très limités.

Pour ce qui est de l’impôt sur l’investissement en ETF : c’est le régime des plus-values mobilières qui s’applique.

4. Comment investir dans un fonds indiciel

Pour investir au sein d’un fond indiciel, deux options sont possibles aujourd’hui : la première option consiste à passer par un courtier ou par votre banquier. Attention toutefois de regarder les frais et les fonds qui sont disponibles.

Il est également possible d’investir sur les différentes enveloppes fiscales françaises tel que le PEA, l’assurance-vie ou encore le compte-titres. Si l’assurance-vie est particulièrement intéressante du fait de sa souplesse et sa fiscalité, les autres enveloppes sont également avantageuses. Enfin une dernière option permet de passer par une plateforme. Cette fois cela demandera plus d’investissement avant de choisir le fonds qui vous correspond.

Concernant la transmission de votre portefeuille, elle est tout à fait possible. L’avantage est que les plus-values latentes disparaissent le jour de la donation. Pour ce type de transmission, il n’est pas nécessaire de faire appel à un notaire.

Bonus sur les FCPI : Fonds communs de placement dans l’innovation.

Ce fond permet d’investir dans le financement de PME innovantes. Cette formule permet aux partenaires une réduction d’impôts en contrepartie de la participation de leurs fonds, d’un risque de perte en capital et d’une immobilisation des sommes. Elle permet aux entrepreneurs de levées des fonds propres grâce aux partenaires qui croient en leurs projets.

Pour conclure ce guide, je dirai que les fonds indiciels représentent donc une diversification et un atout pour les investisseurs cherchant à optimiser, diversifier et bonifier leurs investissements. Au-delà des performances qui expliquent leur popularité, la liberté de choix selon le secteur, le marché ou bien le pays permet de sélectionner les meilleures entreprises dans le domaine désiré et ainsi de pouvoir bénéficier d’une meilleure diversification. Si le choix en tant qu’individuel peut s’avérer payant, le cout en temps, énergie et connaissances ne permet pas toujours d’obtenir la rentabilité espérée.

Savoir identifier les entreprises performantes demande de l’expérience et de l’investissement personnel. En diversifiant son portefeuille, la logique de la performance devient globale et en respectant l’indice, une entreprise peu performante ou faisant faillite ne détruira pas l’ensemble de l’indice. Ces fonds représentent donc un investissement permettant d’allier performances et diversifications dans votre stratégie d’investissement patrimoniale et est accessibles pour tous les portefeuilles.

Ne ratez rien de nos conseils !

Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note !

10/10 pour 1 lecteur

A propos de l'auteur Chauncey Schmitt, Chef de projet Patrimonial | 21 articles en ligne

Avis des clients de Chauncey :

  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris

Chauncey Schmitt débute son cursus universitaire à Bordeaux où il obtient une licence immobilière. Acquise au grès d'une formation en alternance au sein d'une agence immobilière locale, celle-ci lui donne l'opportunité de se familiariser à l'ensemble des rouages de l'immobilier d'habitation. Désireux d'accroître ses connaissances en lien à la sphère patrimoniale, il se prend d'intérêt pour les marchés financiers et s'oriente naturellement vers un Master en gestion de patrimoine, qu'il obtient à l'INSEEC Paris après de multiples stages en banques de détail et cabinets indépendants. C'est d'ailleurs à la suite de son stage de fin d'études qu'il débute sa carrière au sein du cabinet CO-INVEST à Paris. Passionné par toutes les aspérités de son métier, il s'y épanouira durant quatre années à conseiller et fidéliser une clientèle de particuliers et chefs d'entreprises. Véritablement conquis par l'approche, les valeurs et les ambitions disruptives de Netinvestissement, il nous rejoindra en Janvier 2019. 

Lire la suite
Dernier commentaire client

"Le site est très informatif .Tres Intéressant . Mon contact Mr Schmitt Chauncey a été professionnel du début à la fin ; de super conseils ; un accompagnement de qualité !"

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2021-02-14 23:19:23 par Jonathan G.

Comment ça marche ?
C'est simple comme 1,2,3

1-Vous choisissez

Parmi l'ensemble des placements financiers et immobiliers sur le marché français.

2-Prise de contact

Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.

3-Vous souscrivez

Finalisez votre projet facilement en suivant les étapes de souscription.

Ils nous ont fait confiance
Des centaines de netinvestisseurs heureux !

/10

sur 498 avis clients

simulation gratuite Netinvestissement

Votre simulation

gratuite & personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Réponse en 24h !