banniere article

Comment obtenir une rente de 500€ par mois (cas pratique) ?

En résumé ...

Vous souhaitez anticiper la baisse de vos revenus à la retraite ou financer un projet de vie et vous vous demandez comment vous pourriez vous constituer un complément de revenus pour y parvenir ? Alors ce guide est fait pour vous !

L’article « Comment obtenir une rente de 500€ par mois (cas pratique) ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

  • Avis de nos lecteurs :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • 7/10 pour 5 avis

Ecrit par : Chauncey Schmitt

Chef de projet Patrimonial

2219 vues

par nos lecteurs

18 min

de temps de lecture

Votre simulation

gratuite et personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*
Podcast

Introduction

Chez NETINVESTISSEMENT, nous avons la chance d’avoir conseillé des milliers de clients depuis notre création en 2006. Chaque entrée en relation avec nos clients débute par un entretien physique ou téléphonique qui présente deux principaux objectifs.

En effet, après vous avoir présenté notre modèle, nos accréditations professionnelles et notre méthodologie de travail, nous veillons, premièrement, à recueillir les informations afférentes à votre situation patrimoniale, fiscale et financière afin de pouvoir par la suite analyser votre situation de manière globale ; puis nous cherchons à bien comprendre vos besoins, vos motivations et/ou vos problématiques.

Ces deux étapes sont pour nous un temps d’écoute indispensable à l’établissement d’un diagnostic précis qui nous permettra de vous orienter vers LA stratégie d’investissement la plus efficace en réponse à VOS besoins.

Parmi les besoins de nos clients fréquemment cités, la recherche de revenus complémentaires tient une place de tout premier ordre.

Quoi de plus logique lorsque l’on sait que cette motivation est souvent citée dans une perspective « retraite ».

A travers ce guide, nous commencerons par vous transmettre les bonnes pratiques à suivre et nous vous présenterons différents cas pratiques permettant de percevoir 500 € de revenus complémentaires chaque mois.

Les bonnes pratiques

Définissez vos objectifs

Premièrement, vous devez déterminer le montant mensuel complémentaire que vous ciblez. En d’autres termes le montant que vous jugez nécessaire pour faire face à vos dépenses courantes ou vos futurs projets.

Cette somme variera en fonction de votre situation personnelle et familiale (Age, nombre de personnes à charge etc.).

La rente mensuelle ciblée peut également dépendre de vos autres entrées et / ou sorties d’argent (mensualité de crédit, revenus locatifs, salaires, retraites etc.).

Dès lors que vous avez déterminé le montant des revenus mensuels complémentaires que vous visez, il faut ensuite déterminer la durée pendant laquelle vous souhaitez percevoir ce complément de revenus. Par exemple celle-ci peut être de deux ans pour un couple ayant pour projet de faire un tour du monde ou plus de 30 ans pour un foyer souhaitant se constituer un revenu complémentaire pour la retraite.

Naturellement, plus la période souhaitée est longue et plus la somme nécessaire pour générer ce complément de revenu doit être importante.

Autre élément à prendre en considération, le rendement de vos supports d’épargne.

En effet, la somme nécessaire n’est pas la même si votre épargne « travaille » sur un mauvais fonds en euro ou si celle-ci travaille sur des solutions de placement à 4% ou plus.

Pour vous en rendre compte, vous pouvez visualiser les tableaux ci-dessous. Nous retenons dans ces tableaux un besoin de 500 € de revenus complémentaires par mois.

Calculer le capital nécessaire en vue de percevoir une rente mensuelle de 500 € :

En consommant le capital

1 an 2 ans 3 ans 5 ans 10 ans 20 ans 30 ans 40 ans
1% 5 968 € 11 877 € 17 727 € 29 254 € 57 088 € 108 770 € 155 556 € 197 911 €
2% 5 936 € 11 756 € 17 462 € 28 540 € 54 390 € 99 008 € 135 611 € 165 637 €
3% 5 905 € 11 639 € 17 205 € 27 856 € 51 885 € 90 492 € 119 220 € 140 596 €
4% 5 875 € 11 524 € 16 956 € 27 201 € 49 558 € 83 037 € 105 654 € 120 934 €
5% 5 845 € 11 412 € 16 714 € 26 572 € 47 392 € 76 487 € 94 348 € 105 314 €

Sans consommer le capital (en consommant uniquement les intérêts)

Rendement de votre épargne Capital nécessaire pour servir 6 000 € d’intérêts par an (500 € x 12)
1% 600 000 €
2% 300 000 €
3% 200 000 €
4% 150 000 €
5% 120 000 €

Maintenant que vous connaissez la somme nécessaire à capitaliser pour percevoir votre rente complémentaire de 500 € par mois, attardons-nous maintenant sur la méthode à appliquer pour réussir à épargner cette somme.

Déterminer votre horizon d’investissement

La première chose à faire est de déterminer votre horizon d’investissement. Si vous prenez l’exemple d’un Netinvestisseur de 35 ans souhaitant anticiper une baisse de revenus à la retraite, l’horizon d’investissement sera de 30 ans si vous partez du principe que ce même individu prendra sa retraite à 65 ans.

Il est donc important de bien calibrer votre horizon d’investissement car il sera un élément déterminant pour évaluer l’effort d’épargne que vous devrez assumer pour atteindre votre objectif.

Déterminer votre profil de risque

Il s’agit là aussi d’un élément fondamental en vue de déterminer LA bonne stratégie d’investissement en réponse à VOS besoins et VOTRE profil d’investisseur.

En effet nous sommes tous différents concernant notre capacité à supporter les risques de nos investissements.

Afin de déterminer ce profil de risque, le mieux est de prendre contact avec votre chef de projet patrimonial qui est formé pour vous accompagner dans cette étape cruciale.

Ce profil d’investisseur est déterminé à la fois par votre psychologie d’investisseur mais également par votre horizon d’investissement. En effet, plus ce dernier sera long, plus le champ des possibilités pour votre investissement sera grand.

Déterminer votre effort d’épargne

L’effort d’épargne nécessaire à la réalisation de votre projet dépend des composantes de que nous venons de lister et détailler ci-dessus.

En effet, ce dernier doit être en adéquation avec votre projet mais il doit surtout être adapté à vos revenus.

S’il peut sembler difficile de capitaliser une somme supérieure à 100 000 ou 200 000 euros, sachez qu’en pratique, si vous parvenez à épargner méthodiquement, régulièrement et le plus tôt possible une ou plusieurs centaines d’euros, cet objectif peut s’avérer accessible.

Pour vous le prouver, voici un tableau récapitulatif basé sur un objectif de capitalisation de 100 000 euros.

Capitaliser 100 000 € 1% 2% 3% 4% 5%
5 ans 1 625 € 1 584 € 1 545 € 1 506 € 1 469 €
10 ans 792 € 753 € 715 € 680 € 645 €
15 ans 515 € 477 € 441 € 408 € 376 €
20 ans 376 € 274 € 305 € 274 € 245 €
30 ans 238 € 203 € 172 € 145 € 122 €

En fonction du capital que vous souhaitez capitaliser en vue d’atteindre votre objectif, vous pouvez adapter un coefficient multiplicateur à l’ensemble des montants présents dans le tableau ci-dessus. Par exemple, si le capital à atteindre s’élève à 200 000 euros, il vous suffit de multiplier chaque montant par deux pour obtenir l’effort d’épargne mensuel correspondant.

Comme vous pouvez le constater, il est important d’anticiper vos futurs besoins de revenus complémentaires.

En effet, l’effort d’épargne mensuel est presque 7 fois moins élevé pour un investisseur qui se prépare 30 ans avant l’échéance de son besoin comparativement à un autre investisseur qui débute sa stratégie seulement 5 ans avant.

Outre l’anticipation de votre projet, la qualité des supports d’épargne sélectionnés a elle aussi une incidence très importante sur la somme qu’il vous sera demandée d’épargner chaque mois.

En effet, l’épargne mensuelle est par exemple 48 % moins onéreuse si vous épargnez pendant 30 ans sur une solution d’investissement à 5 % de rendement comparativement à une autre solution à 1 %.

C’est pourquoi, je vous conseille de vous orienter vers votre chef de projet patrimonial qui saura vous orienter vers les meilleurs placements pour atteindre vos objectifs.

netinvestissement vous recommande :

Qu'est-ce qu’une SCPI de rendement ? Risques, frais…

Le tuto placement Net Academy (EPISODE 1)

Cas Pratique 1 : SCPI

Rappel sur les SCPI

Les Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) sont aujourd’hui très souvent plébiscitées par les investisseurs. Il s’agit en effet d’une solution de placement extrêmement intuitive puisque les SCPI vous permettent de percevoir des revenus locatifs nets de charges en contrepartie d’un investissement financier qui sera utilisé par la SCPI pour acquérir de nouveaux biens immobiliers et ainsi accroître son parc immobilier locatif.

Contrairement à un investissement traditionnel dans l’immobilier d’habitation, l’investissement dans des parts de SCPI vous donne accès à des biens initialement inaccessibles pour le commun des mortels (difficile de s’imaginer pouvoir un jour acheter une tour à la Défense...). Les acquisitions immobilières des SCPI vous permettent de percevoir des rendements nets de charges et de frais d’environ 4,5%.

Rappelons toutefois que ces revenus sont imposés dans la catégorie des Revenus Fonciers, et sont donc soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu (Entre 0% et 45% selon vos revenus et votre situation familiale) ainsi qu’aux prélèvements sociaux (17,2% quelques soit votre situation).

Exemple

Vous disposez d’un capital de 200 000 € et vous souhaitez investir dans l’immobilier afin de percevoir des revenus complémentaires sans vous soucier des contraintes de gestion.

Après avoir consulté votre conseiller, vous suivez ses conseils et vous faites le choix de diversifier votre investissement sur trois SCPI ayant des stratégies d’investissement complémentaires.

Résultat (en retenant une rentabilité locative moyenne de 4,5% et le taux des prélèvements sociaux actuellement en vigueur de 17,2%) :

Tranche d'imposition 0% 11% 30% 41% 45%
Revenus locatifs 9 000 € 9 000 € 9 000 € 9 000 € 9 000 €
Prélèvement sociaux 1 548 € 1 548 € 1 548 € 1 548 € 1 548 €
Imposition sur le revenu 0 € 990 € 2 700 € 3 690 € 4 050 €
Revenus annuels nets 7 452 € 6 462 € 4 752 € 3 762 € 3 402 €
Revenus mensuels nets 621 € 539 € 396 € 314 € 284 €

Comme vous pouvez le constater, l’impact de la fiscalité peut, selon votre situation, impacter de manière significative votre rente mensuelle. C’est pourquoi, il est conseillé aux individus les plus lourdement taxés de se tourner vers les SCPI étrangères qui ont l’avantage d’être dotées d’un traitement fiscal plus avantageux.

Cas Pratique 2 : LMNP

Rappel sur le LMNP

La Location Meublée Non Professionnelle (LMNP) est le statut qui régit les investissements immobiliers réalisés en France dans les résidences de services (Logement étudiant, EHPAD etc.).

Contrairement à un investissement dans l’immobilier d’habitation traditionnelle, vous signez un bail commercial avec la société qui exploite la résidence. Cette différence de taille permet de sécuriser votre investissement.

En effet, que votre bien immobilier soit loué ou pas ou que l’occupant paye ou non son loyer, vos loyers vous sont versés par le gestionnaire quoi qu’il arrive.

De plus, contrairement au SCPI, le LMNP est un dispositif qui vous permet de générer des revenus complémentaires fiscalisés au titre des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC). Il s’agit là d’une différence fondamentale car vos revenus pourront être non imposables pendant de longues années. En effet, s’agissant de BIC, il vous est permis, au même titre qu’une société, d’amortir comptablement votre bien immobilier. Vous profitez ainsi d’une charge artificielle (correspondant à la dépréciation de la valeur de votre bien) à déduire de vos revenus.

Exemple

Vous disposez d’un capital de 200 000 € et vous souhaitez investir dans l’immobilier afin de percevoir des revenus complémentaires défiscalisés sans vous soucier des contraintes de gestion. Vous êtes séduit par la profondeur de marché du secteur de la dépendance des personnes âgées et c’est donc naturellement que vous investissez dans un EHPAD géré par un exploitant fiable et sérieux.

Résultat (en retenant une rentabilité locative de 3,5% nette de charges, hors frais de notaires et sans revalorisation des loyers) :

N N+1 N+2 N+...
Réserve d'amortissement restante 200 000 € 193 000 € 186 000 € (Réserve d’amortissement – amortissement N-1)
Revenus annuels perçus 7 000 € 7 000 € 7 000 € 7 000 €
Amortissement imputable 7 000 € 7 000 € 7 000 € 7 000 €
Imposition sur le revenu 0 € 0 € 0 € 0 €
Prélèvements sociaux 0 € 0 € 0 € 0 €
Revenus annuels nets 7 000 € 7 000 € 7 000 € 7 000 €
Revenus mensuels nets 583 € 583 € 583 € 583 €

Comme l’illustre le tableau ci-dessus, le LMNP permet de percevoir des revenus complémentaires non-imposables pendant de nombreuses années (durée de l’amortissement). En effet, tant que votre réserve d’amortissement permet de compenser 100% de vos revenus, vous n’êtes ni redevable de l’impôt sur le revenu, ni des prélèvements sociaux

Cas Pratique 3 : ASSURANCE-VIE

Rappel sur l'assurance-vie

A l’heure actuelle, les Français détiennent environ 54 millions de contrats et près de 1 900 milliards d’encours en assurance-vie. Voici les chiffres qui confirment que cette enveloppe d’investissement est bel et bien le placement préféré des Français.

Parmi les principales raisons qui sont à l’origine de cet engouement, nous pouvons citer :

  • La flexibilité du support (facilité des versements et des retraits) ;
  • La fiscalité (en cas de vie et sur la transmission en cas de décès) ;
  • L’accès à un univers d’investissement sans limite (actions, obligations, immobilier, matières premières etc.).

Exemple

Vous détenez 200 000 € placés sur un contrat d’assurance-vie ouvert il y a 10 ans. A l’origine, vous aviez placé 135 000 € lors de l’ouverture du contrat sur des supports d’investissements diversifiés.

Nous pouvons ainsi scinder votre contrat en deux sous-catégories :

  • Le capital : 135 000 € (67,5%)
  • Les intérêts : 65 000 € (32,5%)

Aujourd’hui vous souhaitez retirer 6 000 € sur votre contrat afin de vous assurer un revenu complémentaire de 500 € par mois.

Déterminons ensemble l’imposition que pourrait occasionner ce rachat :

Rappelons tout d’abord que lors d’un retrait, seule une partie du montant est taxé. En effet, seule la part correspondant aux gains est fiscalisée, le capital initialement investi est quant à lui épargné. Pour déterminer la base taxable d’un retrait, vous pouvez suivre la formule suivante :

Base taxable = montant du rachat – montant du rachat x (versements / valeur du contrat)

Si l’on applique la formule à notre exemple, cela donne le calcul suivant :

Base taxable = 6 000 – 6 000 x (135 000 / 200 000)

Base taxable = 6 000 – 4 050 = 1 950 €

Étant donné que votre contrat a plus de 8 ans, vous bénéficiez d’un abattement de 4 600 € par ans (9 200 € pour un couple).

Dans ce cas, le montant de l’abattement étant supérieur à la base taxable vous n’êtes pas redevable de l’impôt sur le revenu.

Vous ne serez redevable que des prélèvements sociaux qui s'appliquent uniquement sur la base taxable, à savoir :

Prélèvements sociaux = 1 950 x 17,2% = 335 €

Ce cas pratique nous a permis de mettre en lumière l'attractivité de l'assurance-vie en réponse à un objectif de perception de revenus complémentaires.

Conclusion

Nous venons de voir à travers ce guide plusieurs exemples permettant de générer une rente complémentaire de 500 € par mois. Il apparaît clairement que plus vous anticiperez votre besoin et votre projet plus vous aurez de chances de parvenir à vos fins sans trop de surprises.

Toutefois, il est important de rappeler que la préparation de votre projet constitue la clé de sa réussite. C'est pourquoi, nous vous recommandons de vous faire accompagner d'un professionnel indépendant qui saura vous orienter au mieux dans chacune des étapes de votre projet.

A ce titre, toute les équipes de NETINVESTISSEMENT se tiennent à votre entière disposition.

Ne ratez rien de nos conseils !

Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note !

7/10 pour 5 lecteurs

A propos de l'auteur

Chauncey Schmitt, Chef de projet Patrimonial

Avis des clients de Chauncey :

Chauncey Schmitt débute son cursus universitaire à Bordeaux où il obtient une licence immobilière. Acquise au grès d'une formation en alternance au sein d'une agence immobilière locale, celle-ci lui donne l'opportunité de se familiariser à l'ensemble des rouages de l'immobilier d'habitation. Désireux d'accroître ses connaissances en lien à la sphère patrimoniale, il se prend d'intérêt pour les marchés financiers et s'oriente naturellement vers un Master en gestion de patrimoine, qu'il obtient à l'INSEEC Paris après de multiples stages en banques de détail et cabinets indépendants. C'est d'ailleurs à la suite de son stage de fin d'études qu'il débute sa carrière au sein du cabinet CO-INVEST à Paris. Passionné par toutes les aspérités de son métier, il s'y épanouira durant quatre années à conseiller et fidéliser une clientèle de particuliers et chefs d'entreprises. Véritablement conquis par l'approche, les valeurs et les ambitions disruptives de Netinvestissement, il nous rejoindra en Janvier 2019. 

Lire la suite

Dernier commentaire client

"Toujours des données claires et la qualité du contact en direct et personnel qui a été opérer me satisfait pleinement."

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2020-03-05 11:46:47 par Richard P.

Comment ça marche ?
C'est simple comme 1,2,3

1-Vous choisissez

Parmi l'ensemble des placements financiers et immobiliers sur le marché français.

2-Prise de contact

Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.

3-Vous souscrivez

Finalisez votre projet facilement en suivant les étapes de souscription.

Ils nous ont fait confiance
Des centaines de netinvestisseurs heureux !

/10

sur 418 avis clients