L'essentiel des marchés (25/06/2019)

Visa expert
paul busy
Par Paul Buzy
Le 25/06/2019

L’article « L'essentiel des marchés (25/06/2019) » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

En résumé :

À quelques jours du meeting entre Xi Jinping et Donald Trump, les principaux négociateurs Américains et Chinois laissent paraître un assouplissement des tensions de la guerre commerciale. En matière d’immigration, Donald Trump a très rapidement obtenu de probantes réponses de la part du gouvernement mexicain. Pour les Etats-Unis, se dessine d’ailleurs le cycle d’expansion économique le plus long. Du côté de la dette, les banques centrales annoncent une nouvelle baisse des taux très probable.

Une baisse de taux, encore

En Europe comme aux Etats-Unis, la Fed (Réserve fédérale des États-Unis) et la BCE (Banque Centrale Européenne) ont tous les deux validé une baisse prochaine des taux. En fait, ces deux banques centrales craignent une déstabilisation économique et une prise en compte de multiples incertitudes. Et pourtant, l’économie Américaine évolue bien au-dessus de son potentiel et se rapproche encore en peu plus du plein-emploi. N’ayant d’autre choix que d’acheter des obligations à rendement très faible pour de nombreuses années, le système de répartition et les gestionnaires de fonds de pension ne pourrons possiblement plus assurer le paiement des retraites futures.

Si la baisse des taux fait le bonheur des emprunteurs, elle n’est plus un bon indicateur à long terme pour l’économie.

Une guerre commerciale, mais pourquoi ?

Depuis plusieurs années déjà, l’ensemble des pays européens et américains sont effrayés par le redoutable plan de bataille chinois dévolu à dominer l’économie mondiale. Pour le moment, les Américains sont pour le moment les seuls à réagir et à prendre des décisions étouffantes et contraignantes contre la Chine.

De manière plus précise, à travers son plan « Made in China 2025 », la Chine avait pour ambition de développer en profondeur le secteur industriel. Ainsi, elle pourrait étouffer le leadership technologique américain et dominer économiquement le monde.

Alors, si cette guerre commerciale menée par Donald Trump prévoit de nombreuses contraintes économiques pour la Chine et bouleverse la structure même de l’économie mondiale, elle trouve ses racines sur les terres Chinoises.

Etats-Unis, un cycle record

Alors que le cœur du système économique mondial entame tout juste sa 10ème année d’expansion consécutive, la croissance est brillante : 3,1 % en rythme annuel. Cette croissance demeure bien supérieure à celle de l’Europe et du Japon.

D’un côté, les consommateurs américains bénéficient de conditions de financement proche de 0 %, de l’autre, les entreprises s’équipent aisément de nouvelles machines les rendant plus compétitives pour l’avenir. Ne dépendant majoritairement pas des exportations, les Etats-Unis restent prospères au détriment des autres.

À propos de l'auteur

Paul Buzy , Chef de projet patrimonial

Diplômé d’un Master en Gestion de Patrimoine et Immobilier à l’INSEEC, Paul BUZY rejoint l’équipe de Netinvestissement en 2018, après y avoir effectué son stage de fin d’études. Les différents postes qu’il a occupés précédemment dans des établissements bancaires le pousse finalement à opter pour l’indépendance et il fait le choix d’exercer le métier de chef de projet patrimonial au sein du cabinet le plus disruptif de la place.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides