Comment placer son argent de manière plus durable ?

Ecrit par : Stéphane van Huffel

Directeur général, conseiller en gestion de patrimoine

Vu 1641

fois

1 min

de temps de lecture

Introduction : vers une finance plus durable

C’est officiel, l’assurance-vie devient l’enveloppe de placement à long terme la plus adaptée face aux enjeux sociaux et environnementaux. Loin d’être anodin, le contexte de marché 2020 a joué un rôle important puisqu’il a valorisé les solutions d’investissements dites responsables. Qualifiées de « green » et d’investissements solidaires face au changement climatique, ces fonds donnent même du sens à l’épargne des investisseurs et c’est là toute la différence : l’investissement durable au cœur de votre portefeuille. Bonne nouvelle pour les assureurs, ce mouvement favorise les unités de compte au détriment des contraintes financières imposées sur les fonds en euro.

Le saviez-vous ?

Depuis le premier janvier 2020, tout contrat d’assurance-vie se doit de proposer au moins une unité de compte labelisée ISR (investissement socialement responsable). D’ici deux ans, ce seuil minimum sera même multiplié par trois. Pour les contrats les mieux référencés ou les mieux avancés, la gamme de fonds ISR est déjà notable comptant parfois jusqu’à plusieurs dizaines de fonds proposés. Pour les aider, les fonds eux-mêmes se labélisent de plus en plus et se tournent vers cette solution environnementale, sociale et de gouvernance (ESG). Cette nouvelle tendance explique pourquoi le stock géré sur cette catégorie d’UC est passé de 6,2 milliards d’euros en 2018 à 25 milliards en 2019. Le potentiel demeure toutefois exponentielle face aux 391 milliards d’euros que représentent la totalité des unités de compte dans l’assurance-vie.

Pourquoi investir dans la finance responsable ?

Comme introduit précédemment, la finance responsable rassemble au sens large l’ensemble des formes d'investissements basées sur des critères extra-financiers (les fameux critères ESG pour Environnement, Social et Gouvernance). En répondant à ces exigences environnementales liées aux migrations, au climat, à l’utilisation des ressources naturelles etc. cette forme d’investissement soutient les besoins internationaux actuels sans mener à mal l’enjeux des générations futures.

En se mettant au service du développement durable et en soutenant les grands enjeux de société, la finance responsable permet de soutenir l’économie sans pour autant renoncer à la performance financière. Le Market Timing est bien souvent favorable dans la mesure où les risques des entreprises sont mieux maitrisés par l’approche ISR.

C’est donc pour donner du sens à son épargne et satisfaire à ses objectifs de performance qu’un investissement responsable doit être envisagé. En diminuant les risques d’image liés à l’environnement et à la gouvernance, cette forme d’investissement garde tout son sens et permet de s’investir dans son placement.

Comment investir dans la finance responsable ?

Pour concrétiser la mise en place d’un investissement responsable, il est d’abord essentiel de choisir un contrat bien référencé, qui vous laisse du choix dans la composition de votre allocation et dans son suivi. Il est aussi essentiel d’étudier les gammes proposées par chacune des sociétés de gestion (géographie, secteur, conviction, nature du fonds) puis de construire son allocation en fonction de ses convictions. En optant pour des fonds sous forme d’OPCVM (Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières), le contenu de votre portefeuille sera mieux optimisé et les fonds toujours en phase avec les marchés financiers, selon les contraintes de gestion de chacune des lignes. Pour bien choisir son contrat et opter pour des fonds diversifiés, l’accompagnement d’un professionnel de la gestion de patrimoine est préconisé voir même parfois décisif en fonction de vos propres compétences.

Ne ratez rien de nos conseils !

Crayon auteurÀ propos de l'auteur

Stéphane van Huffel, Directeur général, conseiller en gestion de patrimoine

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France.

Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast & Van en 2005 puis fonde netinvestissement avec son associé Karl Toussaint du Wast. Il est également co-fondateur du tour de France de l’immobilier et du baromètre des placements. Stéphane intervient régulièrement en tant qu’expert auprès de nombreux média français.

Lire la suite
Contacter Stéphane
Pour aller plus loin ...
+ -
simulation gratuite Netinvestissement
Votre simulation

gratuite & personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Réponse en 24h !