Pourquoi et comment investir dans un fonds 123 IM ?

Visa expert
Chauncey Schmitt
Par Chauncey Schmitt
Vu 348 fois

L’article « Pourquoi et comment investir dans un fonds 123 IM ? » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Découvrez le Patrimoine Center, un espace entièrement gratuit créé pour vous : les netinvestisseurs.


En résumé :

Investir dans un fonds 123 IM c’est dynamiser son épargne grâce à l’expérience et l’expertise d’une société de gestion spécialisée dans le capital investissement et l’immobilier depuis plus de 18 ans.

A travers ce guide, je vous invite à découvrir un univers d’investissement en pleine expansion ces dernières années mais qui reste toutefois assez méconnu du grand public et des épargnants français. Je parle ici du capital investissement, plus connu sous son terme anglo-saxon : le « Private-equity ».

Alternative intéressante aux SCPI, actif tangible souvent investi dans l’immobilier non côté, le private equity est à présent accessible dès quelques milliers d’euros et vise un potentiel de rendement intéressant.

Sommaire



1. Qu’est-ce-que le private-equity ?

Longtemps réservées aux très gros patrimoines ou au « family office », les solutions de private equity ce sont depuis démocratisées et grâce notamment à 123 IM, deviennent à présent accessibles. En plein essor depuis quelques années, cette classe d’actif devrait ainsi prochainement s’imposer comme une alternative incontournable pour les épargnants en quête de rendement.

En effet, face à la baisse de rendement des actifs peu risqués et la fiscalité confiscatoire des investissements immobiliers traditionnels, de plus en plus d’épargnants nous font part de leur souhait de réorganiser une partie de leur épargne vers des supports d’investissements plus performants.

Selon une étude de France Invest, la performance moyenne annuelle servie par le capital investissement sur 15 ans était de 10,8% contre 7,1% pour le CAC 40, dividendes réinvestis.

Maintenant que je vous ai fait saliver avec les performances potentielles générées par le Private Equity, intéressons-nous à présent à son fonctionnement.

Le private equity consiste à prendre des participations financières (souvent minoritaires) dans des actifs non cotés. Ces actifs sont généralement des entreprises de petites tailles ou de tailles intermédiaires mais peuvent aussi dans certains cas être de l’immobilier. Ces investissements se font généralement sur des durées comprises entre 3 ans et 8 ans durant lesquelles, les investisseurs vont chercher à dégager des plus-values importantes.

Ces prises de participations financières peuvent prendre 4 formes :

  • Le capital risque :

    Le capital risque ou en anglais venture capital est la branche du capital investissement qui consiste à prendre des participations de jeunes sociétés en phase de création ou de démarrage. Ces dernières n’ayant ni les ressources financières suffisantes, ni le soutien des établissements bancaires qui les jugent trop risquées, elles se voient dans l’obligation de faire appel à des investisseurs privés pour collecter les fonds nécessaires à la mise en place de leurs projets. Les gains sur ce type d’opérations peuvent être extrêmement élevés (imaginez si vous aviez investi ne serait-ce que quelques centaines d’euros lors de la création de Facebook).

    En revanche, le risque que l’activité ne décolle pas ou pire que la société soit dissoute est bien réel. Il est donc fortement conseillé d’avoir recourt à un expert qualifié si l’on veut se lancer et investir dans le capital risque et de manière générale de diversifier vos investissements de ce type.

  • Le capital développement :

    Le capital développement est le segment du capital investissement qui consiste à prendre des participations dans des sociétés plus matures, souvent déjà rentables et ayant surtout de belles perspectives de croissance.

    Ces sociétés se tournent vers les acteurs du capital investissement pour financer leur croissance interne et/ou externe. Cette branche du private equity a l’avantage d’être beaucoup plus lisible pour les investisseurs car ils peuvent se baser sur les historiques de profitabilité des sociétés sélectionnées.

  • Le capital transmission :

    Le capital transmission concerne les sociétés déjà bien matures ayant franchi les nombreuses et difficiles étapes de la vie d’une entreprise. Elles sont souvent mures sur leur marché mais ne possèdent pas de repreneur ou successeur.

    Cette branche du capital investissement a pour objet de trouver les solutions permettant de faciliter la transmission d’une entreprise à une autre société ou à un tiers. Généralement, le capital transmission se fait au travers d’opération à effet de levier tel que le LBO (leverage buy out).

    Cette technique repose sur un crédit bancaire qui sera par la suite remboursé à l’aide des profits financiers générés par la société. Cet endettement permet aux investisseurs de limiter leur apport en liquidités et d’optimiser le rendement de l’opération en profitant des taux bas.

  • Le capital retournement :

    Le capital retournement est la branche du capital investissement qui vise à accompagner des entreprises en difficulté dans leur restructuration. Généralement il s’agit de sociétés déficitaires qui ne peuvent pas obtenir de financement bancaire. Dans ce contexte, les investisseurs en capital retournement vont entrer au capital de l’entreprise pour assainir les comptes et financer une nouvelle stratégie permettant de renouer avec le profit.

    Généralement, les investisseurs ne se limitent pas à apporter de l’argent frais dans l’entreprise en difficulté. Ils vont également participer activement à élaborer et mettre en place la stratégie à suivre pour transformer l’entreprise soutenue en société rentable.

J'en profite



2. Pourquoi investir dans le private equity ?

Pour plus de rendement

L’engouement pour le private equity est en grande partie dû à sa décorrélation avec les marchés boursiers mais aussi à ses performances. Le capital investissement a progressé de 10,8%/an en moyenne au cours des quinze dernières années. Dans le même temps, le CAC 40 progressait de seulement 7,1%/an dividendes réinvestis.

Autre chiffre parlant, sur les six premiers mois de 2018, le private equity americain a dégagé un rendement de 14% selon les chiffres de Burgiss Private Equity Research. Et pour les dix prochaines années, ce même institut table sur une performance de plus de 10% par an, un rendement légèrement en baisse mais supérieur à ce qu’il anticipe pour les autres classes d’actifs.

En résumé, des performances passées qui surclassent les marchés financiers et des perspectives futures intéressantes sont les deux plus importants moteurs de cet engouement autour des solutions de private equity.

A noter :

Les rendements, au même titre que le capital investi, ne sont pas garantis. Aussi, bien que les couloirs de performances visés soient souvent connus au départ, ils ne peuvent pas pour autant vous être garantis. Il en est de même pour le capital investi. Les produits d’investissement en Private Equity comportent un risque de perte en capital… comme lorsque vous achetez votre résidence principale (sauf que dans ce cas ici, nous sommes tenus de vous le rappeler).

Pour diversifier son patrimoine

Nous ne le répèterons jamais assez, il est primordial voire indispensable de diversifier ses investissements et donc son patrimoine. Répartir ses actifs sur différentes classes d’actifs permet en effet de diluer son risque. Si de nombreux épargnants français détiennent de l’immobilier et des actifs financiers plus traditionnels comme des actions, des obligations ou encore des fonds en euros au sein de leur contrat d’assurance-vie, peu d’entre eux détiennent encore du private-equity  dans leurs actifs patrimoniaux.

Dans ce contexte, s’intéresser au private equity pour placer une partie de ses actifs financiers nous semble être une excellente idée d’autant que le ticket d’entrée reste accessible. En effet certains produits sont accessibles dès 5 000 €.

Pour devenir acteur de l’économie

Nous avons vu précédemment les 4 branches d’intervention du capital investissement. Qu’il s’agisse d’accompagner une jeune entreprise innovante (capital risque), de suivre une entreprise dans ses besoins de développements (capital développement), de contribuer au rachat d’une entreprise en vente (capital transmission) ou encore d’injecter des fonds dans une société en difficulté (capital retournement), le dénominateur commun de ces 4 segments, vous l’aurez compris c’est la participation active au cycle économique.

En effet, en soutenant des entreprises, vous contribuez indirectement à la croissance. Cette même croissance permet aux sociétés de recruter et donc de diminuer le taux de chômage. Moins il y a de chômage, plus il y a de pouvoir d’achat et plus la consommation des ménages s’intensifie… ce qui provoque une accélération de la croissance.

En bref, vous contribuez à un cercle vertueux extrêmement positif !


3. Pourquoi choisir 123 IM (Investment Manager) ?

123 IM : la structure

Agréée par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) depuis 2001, 123 IM est un acteur incontournable du financement des PME (Petite et Moyenne Entreprises) françaises. Cette société gère à ce jour 1,1 milliard d’euros pour le compte d’investisseurs privés et institutionnels.

Depuis sa création en 2001, 123 IM s’est fixé comme objectif de mettre à disposition des investisseurs des solutions innovantes, avec des horizons de placement et des objectifs de performance adaptés aux différents environnements de marché.

Ainsi, 123 IM permet aux investisseurs personnes physiques et personnes morales d’avoir une exposition à l’ensemble des métiers du capital-investissement et de l’immobilier.

Entre 2001 et 2019 et après 18 années de croissance, 123 IM a investi 2 milliards d’euros dans près de 400 entreprises.

123 IM collabore avec des entrepreneurs et partenaires opérationnels spécialisés aux côtés desquels elle déploie des capitaux sur plusieurs années pour contribuer à leur développement dans une logique d’alignement d’intérêts.

Cette société se positionne comme un investisseur multi-spécialiste en France avec une forte expertise dans les secteurs du tourisme (hôtels, restauration, loisirs, campings), de la silver économie (EHPAD, résidences de services), de la santé (laboratoires, pharmacies,…) et de l’immobilier (promotion, marchand de biens,)

Intéressons-nous à présent à l’offre de solutions d’investissements mise à disposition par 123 IM

Découvrez 123 IM

FCPR (Fonds Commun de Placement à Risque) France Promotion 2019


Souscription minimum : 5000€
Objectif de rendement : 7% net annuel (rendement et capital non garantis)
Durée d’investissement : 6-7 ans

France Promotion 2019 est un fonds d’investissement dédié au financement d’opérations de promotion immobilière et de marchands de biens en France, avec une approche défensive. Le fonds va investir dans plusieurs projets portés par des partenaires expérimentés et disposant d’une solide expertise sur leur marché.

Le FCPR France Promotion 2019 investira dans un projet de promotion immobilière lorsque celui-ci est satisfaisant sur 3 plans :

  • Administratif : permis de construire purgé de tout recours, terrain sous promesse de vente, études préliminaires, consultations des entreprises et appels d’offres achevés.

  • Financier : crédits bancaires obtenus et accord sur la délivrance d’une GFA (Garantie Financière d’Achèvement)

  • Commercial : l’opération affiche un taux de pré-commercialisation satisfaisant (entre 40% et 60%).

FCPR (Fonds Commun de Placement à Risque) 123 Corporate 2019


Souscription minimum : 5000€
Objectif de rendement : 7% net annuel (rendement et capital non garantis)
Durée d’investissement : 5-8 ans

123 Corporate 2019 est un Fonds qui vise à investir essentiellement dans un portefeuille diversifié (minimum 10 Entreprises différentes) d’obligations convertibles de sociétés de capital investissement.

Pour rappel :

Pour rappel, une obligation convertible est un titre de dette d’une société qui à l’échéance de cette dernière peut se convertir en une ou plusieurs actions de cette même société.

Le Fonds privilégiera les obligations de sociétés de capital investissement exerçant leurs activités dans des secteurs identifiés comme porteurs et stratégiques pour l’avenir. C’est le cas de l’hôtellerie, des campings, des EHPAD, des résidences pour séniors, des écoles privées, des pharmacies, des crèches ou encore de l’immobilier.

123 Corporate 2019 a pour objectif d’offrir aux investisseurs un rendement annuel net des frais supportés par le Fonds supérieur à 7% à son échéance.

Les obligations que détiendra le Fonds auront toutes une échéance ciblée à 2026. Par conséquent les investisseurs souhaitant investir dans ce fonds et bénéficier de l’expertise de la société de gestion 123 IM devront accepter un manque de liquidité de leur placement jusqu’à 2026 au minimum.

A lire aussi :

FCPR 123 Corporate


FPS (Fonds Professionnel Spécialisé) FINAPROM 2019


Souscription minimum : 100 000€
Objectif de rendement : 8% net annuel (rendement et capital non garantis)
Durée d’investissement : 4 ans

Finaprom 2019 est un fonds d’investissement dédié au financement d’opérations de promotion immobilière et de marchands de biens en France, avec une approche défensive (opérations maîtrisées sécurisées sur les plans administratif, financier et commercial).

Le fonds va investir dans plusieurs projets portés par des partenaires expérimentés et disposant d’une solide expertise sur leur marché. L’objectif est de constituer un portefeuille diversifié de projets offrant un rendement annuel net investisseur cible de l’ordre de 8% à horizon 4 ans

À ce titre, la Société investira selon deux modèles, avec deux niveaux de risques différents :

  • D’une part sous forme de financement obligataire des promoteurs ou marchands de biens pour accompagner leur développement

  • D’autre part en capital (actions) et compte courant en direct dans des opérations de promotion immobilière et de marchands de biens aux côtés d’acteurs sélectionnés par 123 IM

Enfin, Finaprom 2019 co-investira aux côtés de promoteurs et de marchands de biens reconnus, disposant d’un historique solide et d’un savoir-faire prouvé et ayant pour la plupart déjà réalisé des opérations de co-investissement avec 123 IM.

A lire aussi :

FINAPROM


FPS (Fonds Professionnel Spécialisé) Unipharma


Souscription minimum : 100 000€
Objectif de rendement : 6,5% net annuel (rendement et capital non garantis)
Durée d’investissement : 3-5 ans

L'objectif d'Unipharma est de constituer un portefeuille d'une dizaine de financements obligataires d'officines de pharmacies en France.

Fondamentaux solides notamment le vieillissement de la population et le taux de natalité élevé.


Conclusion

Face à la baisse des rendements des actifs peu ou faiblement risqués, à l’incertitude qui plane sur les marchés boursiers et la fiscalité confiscatoire de certains investissements immobiliers, le capital investissement propose une alternative crédible, solide pour faire fructifier et/ou diversifier une partie de son patrimoine.

Si cette typologie d’investissement séduit de plus en plus d’investisseurs depuis quelques années, elle n’en demeure pas moins risquée et n’est pas faite pour tous. Le private equity s’adresse en priorité aux investisseurs ayant conscience que le temps ou les actifs garantis étaient attractifs est révolu.  

Pour maîtriser le risque inhérent à cette classe d’actif, il est indispensable de se faire accompagner par un professionnel ayant l’expérience et les connaissances nécessaires pour faire en sorte que votre investissement soit une réussite.

Toute l’équipe de NETINVESTISSMENT se tient à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet et vous témoigner notre confiance à l’égard de la société 123 IM.

À propos de l'auteur

Chauncey Schmitt , Chef de projet Patrimonial

Chauncey Schmitt débute son cursus universitaire à Bordeaux où il obtient une licence immobilière. Acquise au grès d'une formation en alternance au sein d'une agence immobilière locale, celle-ci lui donne l'opportunité de se familiariser à l'ensemble des rouages de l'immobilier d'habitation. Désireux d'accroître ses connaissances en lien à la sphère patrimoniale, il se prend d'intérêt pour les marchés financiers et s'oriente naturellement vers un Master en gestion de patrimoine, qu'il obtient à l'INSEEC Paris après de multiples stages en banques de détail et cabinets indépendants. C'est d'ailleurs à la suite de son stage de fin d'études qu'il débute sa carrière au sein du cabinet CO-INVEST à Paris. Passionné par toutes les aspérités de son métier, il s'y épanouira durant quatre années à conseiller et fidéliser une clientèle de particuliers et chefs d'entreprises. Véritablement conquis par l'approche, les valeurs et les ambitions disruptives de Netinvestissement, il nous rejoindra en Janvier 2019. 

Découvrir son profil

Sur le même sujet

  • Qu’est-ce que le Private Equity (ou Capital Investissement) ?
  • Private equity : pourquoi et comment investir dans un FPS (Fonds Professionnel Spécialisé) ?
Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

  • Private equity : pourquoi et comment investir dans un FPS (Fonds Professionnel Spécialisé) ?
  • Qu’est-ce que le Private Equity (ou Capital Investissement) ?
Voir tous nos guides