Immobilier : un nouveau Pinel écologique en vue ?

Ecrit par : Anais Couraud

Conseillère en gestion de patrimoine

Vu 1538

fois

1 min

de temps de lecture

Parmi les secteurs victimes de la crise sanitaire du Covid-19, l’immobilier neuf fait partie des plus lésés. En effet, bien avant l’arrivée de la pandémie, le secteur commençait déjà à battre de l’aile et voyait son nombre de transactions chuter. En cause, le recul de nombre de permis de construire octroyés et donc le nombre de mises en chantier ont fait défaut à la vente de biens neufs. C’est pour cette raison que la Fédération des Promoteurs Immobiliers (FPI) a exposé son idée pour relancer la construction neuve. L’objectif est de créer un dispositif Pinel spécifique aux logements les plus écologiques et les moins énergivores. A contrario, l’immobilier ancien garde la tête en dehors de l’eau et réussi à sortir de cette période avec des chiffres convenables.

Des chiffres en berne

Selon les professionnels du secteur de la construction, l’immobilier neuf, collectif ou individuel traverse difficilement la crise sanitaire depuis le 2ème trimestre 2020. Globalement, les ventes d’appartements neufs pourraient chuter de plus de 40% cette année. Parallèlement, le nombre de ventes de maisons pourrait ne pas dépasser les 100 000 lots au cours de ces deux prochaines années. Rien d’étonnant lorsque l’on analyse les motivations de certains investisseurs dans le neuf. En effet, les revenus de certains ménages sont susceptibles de diminuer durant les prochains mois, entrainant une perte de moyen pour acquérir un bien à crédit.

De plus, le resserrement des conditions d’octroi de crédit par les banques n’a pas aidé les investisseurs pour financer leur projet d’achat. A fortiori, leur capacité d’endettement a souvent été rogné par la baisse de revenus engendrée par la crise. En outre, cela rend le neuf moins facilement accessible. Pour cet ensemble de raisons, la Fédération des Promoteurs Immobiliers s’inquiète et attend fermement un soutien de la part de l’Etat pour relancer leur économie.

Les nouvelles conditions de réduction d’impôts

Déjà garni d’un certain nombre d’avantages vis à vis de l’ancien, le neuf bénéficie d’exonération de la taxe foncière les premières années, de frais de notaire réduits et de carotte fiscale pour attirer les investisseurs. Le dispositif en cours, le plus fréquemment utilisé par les contribuables pour réduire leurs impôts est le Pinel. Celui-ci offre une réduction allant jusqu’à 21% sur 12 ans contre un investissement dans un bien en VEFA (Vente en Etat Futur d’Achèvement). Pour autant, la gravité de la situation nécessite d’ouvrir de nouvelles conditions pour mais à n’importe quel prix. Les promoteurs appellent à une mutation du dispositif Pinel pour inciter de nouveau particulier à investir. « Le Pinel Croissance Verte », c’est le nom donné à cette idée de dispositif écologique.

Il s’agirait de pouvoir investir dans un bien neuf aux performances environnementales plus favorables que les biens actuels. Un terrain de jeu sur lequel le secteur de l’immobilier compte bien appuyer lorsque la vague « Europe Ecologie Les Verts » ne fait que se propager sur l’Hexagone. Les changements climatiques sont inexorablement au centre des discussions pour neutraliser les émissions de carbone à l’horizon 2050. La FPI demande à l’Etat d’accorder une réduction allant jusqu’à 33% sur une durée de 15 ans. Ajouté à cela, ce dispositif devrait sortir des niches fiscales pour lui assurer le plus fort engouement et relancer le secteur.

Conclusion

La balle est aujourd’hui dans le camp du gouvernement et plus particulièrement celui de la Ministre du Logement. Découvrirons-nous prochainement un dispositif Wargon ? Vous avez un objectif d’optimisation fiscale ? Contactez Netinvestissement pour être accompagné par un conseiller spécialisé en immobilier défi.

Ne ratez rien de nos conseils !

A propos de l'auteur

Anais Couraud, Conseillère en gestion de patrimoine

Avis des clients de Anais :

Diplômée d’un Master II en Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers à l’INSEEC Bordeaux, Anaïs débute sa carrière au sein d’un groupe d’assurance. Forte de son expérience en back-office sur les produits d’assurance-vie, de retraite et de prévoyance, elle décide d’orienter son avenir professionnel vers le conseil et l’expertise patrimoniale tant financière qu'immobilière. Conquise par la vision du métier de Chef de Projet Patrimonial et par les valeurs humaines de Netinvestissement, elle rejoint le cabinet de Bordeaux en 2017.

Lire la suite

Dernier commentaire client

"Ma conseillère est disponible efficace et me comprends parfaitement"

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2021-08-30 19:30:28 par Alexandre D.
+ -
simulation gratuite Netinvestissement

Votre simulation

gratuite & personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Réponse en 24h !