Mis à jour le 01/07/2024

Pourquoi et comment préparer sa retraite aujourd’hui ?

Avis des lecteurs :

8,8/10 pour 4 lecteurs

4,4/5
pour 4
Nombre de vues : 31 801
Écrit par Laëtitia Kohut, Conseillère en gestion de patrimoine, rédactrice chez Netinvestissement
banniere article
Ajouter ce guide à mes favoris

Cela ne vous aura pas échappé : en France, l’âge légal du départ à la retraite est un grand sujet de débats et de controverses. Une chose est sûre, la majorité des Français souhaiterait partir à la retraite plus tôt. Pourquoi pas ? Mais encore faut-il pouvoir en profiter.

C’est la raison pour laquelle préparer sa retraite dès le début de votre carrière professionnelle est désormais indispensable. Or cela peut parfois s’avérer compliqué à mettre en place...

Avec Netinvestissement, découvrez comment préparer votre retraite dans les meilleures conditions ! Nous vous apporterons toutes les réponses afin d'anticiper cette grande période de votre vie.

Pour plus d’informations, contactez dès à présent un conseiller Netinvestissement en cliquant ici.

Écrit par Laëtitia Kohut, Conseillère en gestion de patrimoine, rédactrice chez Netinvestissement

Article rédigé par un professionnel expérimenté. Nous apportons une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des informations communiquées.

banniere article
Ajouter ce guide à mes favoris

Pourquoi préparer votre retraite dès aujourd’hui ?

L’état du système actuel de retraite

En France, le déséquilibre démographique entre la décroissance d’actifs et le nombre croissant de retraités fait craindre une irrémédiable baisse du niveau des pensions de retraite. Une chose est sûre, les cotisations retraite perçues ne suffisent plus à financer les retraites. D’autre part, l’Etat n’a plus les moyens de combler ce manque, car il doit avant tout couvrir son déficit et redresser l’économie générale du pays, touché de plein fouet par la crise.

L’actuel système de retraite par répartition, basé sur la solidarité intergénérationnelle et qui a longtemps su faire preuve d’efficacité, commence donc à s’essouffler. C’est notamment dû à l’évolution de la courbe démographique, provoquée par l’allongement de la durée de vie.

La pyramide des âges s’en retrouve chamboulée : la population active n’est plus assez importante pour financer les retraites de la population âgée, toujours plus nombreuse.

Le système par répartition étant mis à mal, il n’y a pas eu d’autre choix que de mener jusqu’au bout la fameuse réforme des retraites. Dans cette continuité, offrant davantage de flexibilité aux « solutions retraites » existantes sur le marché, la loi PACTE invite les Français à compléter par eux-mêmes leur retraite publique en se constituant une retraite privée. C'est la retraite par capitalisation. 

Adoptée en 2019, la loi PACTE a effectivement instauré un nouveau contrat retraite : le Plan Epargne Retraite (PER). Réunissant tous les anciens plans, le PER remplace, entre autres, le PERP, le Madelin et l’article 83. Contrairement à ses prédécesseurs, il donne également le choix, une fois la retraite venue, entre une sortie en rente et une sortie en capital. Au passage, l’épargnant conserve l’avantage fiscal (versements déductibles des impôts).

De plus, depuis la loi PACTE, vous pouvez librement transférer votre support retraite – quel qu’il soit – vers le PER. L’occasion, pour les Français, de reprendre la main sur les solutions retraite et de devenir pleinement acteur de leur futur. Cette reprise en main s'avère, comme vous l’avez compris, absolument nécessaire puisqu’en l’état, le système de retraite n’est plus en adéquation avec la situation du pays. C'est-à-dire qu'il ne suffit plus à couvrir nos besoins. Espérons que la nouvelle réforme permette un retour à l’équilibre via les nouvelles dispositions mises en place :

  • Une méthode de calcul plus juste, avec un taux de cotisation identique pour l’ensemble des actifs. Cette méthode implique la fin des régimes spéciaux (pour les futurs embauchés à partir du 01/09/2023) et l’établissement de la « Caisse nationale de retraite universelle », qui aura la charge du nouveau système universel par points.
  • L’instauration d’un âge équilibre à 64 ans, et d’un âge à taux plein à 67 ans. La durée de cotisation passera donc progressivement à 43 ans dès 2027.
  • Une pension de retraite de 1000€ minimum par mois (1200€ BRUT, soit à minima 85% du SMIC NET) pour une carrière complète cotisée à temps plein au SMIC.
  • L’application d’une majoration de 5% par enfant, puis 2% à compter du 3ème enfant.
  • La généralisation du système de réversion des pensions à hauteur de 70% de la fraction de pension.

Préserver votre niveau de vie le moment venu

Le fait que le système de retraite par répartition soit mis en péril implique d’anticiper une chute du niveau des pensions de retraite. Autrement dit, il faut prévoir une baisse de revenus encore plus importante qu’elle ne l’était déjà lorsque nous passions de la vie active à la retraite.

S’il était alors fortement recommandé de se constituer un complément de revenus pour conserver « train de vie », c’est maintenant devenu primordial. Et cela d’autant plus que nous sommes parfois enclins à nous montrer plus dépensier à la retraite, étant donné que nous avons davantage de temps.

Si vous voulez profiter sereinement de votre retraite sans compter chacune de vos dépenses, il est indispensable d’épargner le plus tôt possible. Ces efforts d’épargne seront récompensés car, en plus de vous offrir un futur paisible, ils vous permettront aussi de profiter d’une fiscalité souvent avantageuse (grâce aux performances attrayantes de certains placements immobiliers et financiers).

Cette échéance semble toujours lointaine, ce qui reste un bon point puisque ce sont des investissements à long terme qu’il faut privilégier. Pour cela, il existe un large panel de placements, immobiliers ou financiers, spécifiquement dédiés à la retraite. Ces solutions vous permettent en parallèle d’optimiser et de diversifier votre gestion de patrimoine. Toutefois, avant de choisir, il vous faudra commencer par faire le point sur votre situation : dans cet objectif, notre équipe de chefs de projet patrimonial se tient à votre entière disposition.

Netinvestissement vous recommande : Pourquoi et comment préparer sa retraite aujourd’hui ? | Netinvestissement

Comment préparer votre retraite le plus tôt possible ?

Commencer par faire le point sur votre situation

Si, pour une majorité de Français, la principale préoccupation en matière de retraite est l’âge où ils pourront en profiter pleinement, la plupart d’entre eux oublient aussi de se renseigner sur les montants de leurs droits.

Il est pourtant essentiel de s’en informer, afin de connaître ses pertes en matière de rentes et d'envisager les placements qui généreront des revenus complémentaires. Ces revenus permettront de combler le manque à gagner, une fois la retraite venue.

Pour évaluer votre situation personnelle, renseignez-vous sur le régime de retraite dont vous dépendez. Par exemple, vous pourriez faire partie des cas exceptionnels concernés par un possible départ anticipé à la retraite (avant l’âge légal de 64 ans). Ce serait dommage de passer à côté !

Il est aussi indispensable de connaître le nombre de trimestres déjà cotisés. Vous saurez ainsi combien de trimestres il vous reste à cotiser pour bénéficier de la retraite de base. Vous trouverez toutes les informations sur les documents administratifs suivants :

  • La feuille de paie,
  • Le relevé de carrière,
  • Le relevé de points,
  • Le relevé de situation professionnelle.

Après un état des lieux de votre situation, et un diagnostic établi d’après la législation en vigueur, il est temps de vous lancer !

Opter pour un placement retraite

Selon votre statut professionnel, vous pourrez accéder à différents types de placements retraite. 

Entre autres avantages, ces produits d’investissement offrent la garantie d’un revenu complémentaire – via une rente viagère ou des rachats lors de la retraite – tout en bénéficiant d’allégements fiscaux pendant la durée de vie du contrat.

Ces avantages fiscaux ont été mis en place afin de nous inciter nous, les épargnants, à investir dans notre retraite. Ils ouvrent droit à une déductibilité fiscale pour chaque versement volontaire effectué pendant la phase d’épargne, ce qui réduit notre impôt sur le revenu (soit une économie d’impôts à hauteur de sa tranche marginale d’imposition).

Deux axes stratégiques sont donc à prendre en compte : votre fiscalité actuelle et les revenus complémentaires attendus, destinés à combler le manque à gagner une fois votre retraite venue.

Le PER

L’un des placements retraite le plus connu, le plus populaire et ouvert à tous les contribuables est bien sûr le Plan Epargne Retraite, ou PER.

Depuis sa réforme et la loi PACTE en 2019, le PER propose désormais des conditions de sortie plus souples que ses prédécesseurs (choix entre la sortie en rentes ou la sortie en capital), tout en octroyant une réduction d’impôt pendant la période d’épargne.

Peu de Français le savent, mais sur la dernière page de votre avis d’imposition, vous avez votre disponible fiscal. Il s’agit du « plafond épargne retraite ». Il correspond à 10% de votre revenu de l’année N-1 ou à 10% du plafond annuel de la sécurité sociale (PASS) dans le cas où vos revenus sont inférieurs à ce plafond.

Le PASS 2023 ayant été fixé à 43 992 euros, le plafond d’épargne retraite pour les salariés en 2024 est de 35 194 euros (10% de 8 x 43 992), selon le montant des revenus imposables 2023. Vous trouverez ce montant sur votre déclaration fiscale 2024 (concernant les revenus perçus en 2023). Si vous êtes non-salarié, n’hésitez pas à solliciter notre équipe pour un calcul plus personnalisé.

À noter que si vous n’avez pas utilisé la totalité de l’enveloppe fiscale disponible, vous pouvez la reporter sur 3 ans. Il faut cependant rappeler qu’en tant que contribuable, vous devez déduire de ce plafond épargne retraite :

  • Les cotisations salariales et patronales aux régimes supplémentaires de retraite.
  • Les primes et cotisations des contrats retraite Madelin et des régimes facultatifs de retraite.

Le PER présente aussi l’avantage d’être exonéré de prélèvements sociaux pendant toute la période d’épargne. Seul inconvénient, sauf cas exceptionnels de déblocage anticipé, les fonds restent bloqués jusqu’à la retraite. Personnellement, nous considérons plutôt cette contrainte comme une opportunité : laissant le temps jouer en votre faveur, cette « rigidité » empêche de piocher dans l’épargne prévue pour la retraite… Et de le regretter plus tard amèrement.

Disclaimer : Le PER présente, sur la partie investie en unités de compte, un risque de perte en capital. Les unités de compte offrent un potentiel de performance plus élevée, mais ne garantissent pas le capital investi.

L'assureur ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte, et non sur leur valeur. La valeur des unités de compte, qui reflète la valeur d’actifs sous-jacents, n’est pas garantie mais sujette à des fluctuations, à la hausse comme à la baisse, dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers. Le fonctionnement des unités de compte est décrit dans la Notice d’Information. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Le PER d’Entreprise Collectif

Le Plan d’Epargne Retraite d’Entreprise Collectif - ou PEREcol – fonctionne comme le PER individuel, à ceci près qu’il n’est accessible qu’en entreprise. Si votre société ne propose pas de PEREco, vous n’y aurez pas droit. De même qu’un PERin, il permet de s’assurer un revenu complémentaire tout en bénéficiant d’avantages fiscaux.

Le PER Collectif étant proposé aux salariés d’une entreprise, il est possible d’y verser, en plus des versements volontaires, les sommes issues de l’épargne salariale (intéressement, participation, CET, etc.). Les frais de gestion, quant à eux, sont pris en charge par votre employeur, qui peut également alimenter votre plan en y versant des abondements.

Concernant les versements issus de l’épargne salariale, en cas de sortie en capital, il n’y a pas d’impôt sur le revenu.

Le PER d’Entreprise Obligatoire

À l’égal du PEREcol , le PER d’Entreprise Obligatoire est un plan d’épargne retraite uniquement accessible via l’entreprise. L’employeur y souscrit soit pour certaines catégories de salariés, soit pour la totalité d’entre eux. Comme son nom l’indique, son adhésion est alors obligatoire.

Côté versements, en plus des versements volontaires et de l’épargne salariale, un troisième compartiment apparaît : les versements obligatoires. Vous l’aurez compris à son nom, cette dernière catégorie n’a rien de facultatif. Si vous disposez d’un PEREob, l’accord d’entreprise peut vous contraindre à effectuer ces versements réguliers.

Les versements obligatoires sont également déductibles du revenu imposable, dans la limite de 8% de votre rémunération annuelle brute (plafonnée à 8 fois le PASS).

Des questions sur le PER ? Contactez dès à présent votre conseiller Netinvestissement !

Souscrire à un contrat d’assurance-vie

Certes, l’assurance-vie n’est pas spécifiquement destinée à préparer votre retraite, mais c’est un produit complémentaire aux placements dédiés à ce genre de projet.

Le contrat d’assurance-vie s’avère performant, diversifiant, et fiscalement avantageux. Ses avantages fiscaux s'appliquent dès lors que l’assurance-vie a plus de 8 ans. En cas de décès, et si les sommes ont été versées avant les 70 ans de l’assuré, le contrat ouvre droit à un abattement de 152 500 euros par bénéficiaire(s), désigné(s) via une clause appelée « clause bénéficiaire ».

Avec l’assurance-vie, votre capital reste également accessible à tout moment, notamment en cas d’imprévus. L’épargne constituée au contrat n’étant pas bloquée jusqu’à la retraite, vous pouvez effectuer un rachat dès que nécessaire.

Libre à vous donc de compléter vos revenus en instaurant des versements partiels – programmés ou non – autant pendant votre vie active que durant votre retraite. Le tout emballé d’une fiscalité très attractive !

Vous devrez faire votre choix parmi les nombreux contrats proposés. Pour cela, choisissez ceux qui sont les mieux adaptés à votre situation en comparant les contrats entre eux : votre chef de projet patrimonial Netinvestissement est en mesure de vous renseigner pour trouver ensemble l’assurance-vie la plus adaptée à votre profil.

Disclaimer : Le contrat d’assurance-vie présente sur la partie investie en unités de compte un risque de perte en capital. Les unités de compte offrent un potentiel de performance plus élevée, mais ne garantissent pas le capital investi.

L'assureur ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte, et non sur leur valeur. La valeur des unités de compte, qui reflète la valeur d’actifs sous-jacents, n’est pas garantie mais sujette à des fluctuations, à la hausse comme à la baisse, dépendant en particulier de l’évolution des marchés financiers. Le fonctionnement des unités de compte est décrit dans la Notice d’Information. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Investir dans une location meublée non professionnelle (LMNP)

Dernière solution que nous allons voir ensemble : le statut LMNP. La Location Meublée Non Professionnelle est également un dispositif très efficace pour se constituer une rente complémentaire à la retraite. D’autant plus que ce statut bénéficie d’un système d’amortissement qui permet de générer des revenus non imposables.

Grâce au LMNP, vous pouvez effectivement amortir votre bien et optimiser fiscalement les bénéfices issus de ce placement. Vous profitez ainsi de votre investissement immobilier sans les contraintes d’une fiscalité trop lourde, et ce sur le long terme (selon la durée choisie de l’amortissement, plus le type de financement du bien).

Pour vous éviter la gestion des locataires et les nombreux aléas afférents, surtout dans le cadre de votre retraite, nous vous recommandons tout particulièrement les résidences de services.

Différents investissements LMNP s’offrent à vous parmi ces résidences :

  • Les EHPAD : les Etablissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes sont amenés à se développer fortement, étant donné le vieillissement de la population actuelle.
  • Les résidences étudiantes : présentes dans la plupart des villes étudiantes, cet actif est également le plus accessible en termes de budget.
  • Les résidences de tourisme : ces établissements reçoivent une population de vacanciers en leur proposant un minimum de services.
  • Les résidences d’affaires : il s’agit par exemple des apparts hôtels qui accueillent, pour des séjours de courte ou moyenne durée, une population de cadres en déplacement lors de missions ponctuelles.

Pour rappel, vous pouvez faire de la location meublée non professionnelle avec un bien locatif « classique » (même si ce dernier n’est pas détenu au sein d’une résidence de services). Il suffit que ce bien respecte les conditions requises pour proposer une location meublée, que votre activité soit enregistrée (SIRET) et qu’une comptabilité soit tenue afin de bénéficier fiscalement du système d’amortissement.

Préparer sa retraite
50% de revenus en moins à la retraite ... Agissez dès aujourd'hui ! Découvrez cette offre

Comment estimer le montant de votre retraite ?

Il existe différentes façons d’évaluer le montant de votre retraite. Différents outils ont été mis en place :

L’assurance retraite

Tout le monde dispose d’un espace personnel sur le site https://www.lassuranceretraite.fr/portail-info/home.html. Si vous ne l’avez pas déjà fait, il vous suffit de créer l’espace en rentrant votre numéro de sécurité sociale. Une fois le compte activé, différents modules vous permettent de télécharger votre relevé de situation (couramment appelé aussi « relevé de carrière »), de faire un point sur les droits cotisés, et d’effectuer des simulations calculant le montant de votre future retraite (en prenant votre âge de départ à la retraite souhaité).

« Mon compte retraite »

Cette application mobile a été mise en place pour vous permettre d’accéder à l’ensemble de vos informations retraite, directement depuis votre smartphone. Des simulations vous serons également proposées pour connaître l’hypothétique montant de votre future retraite, toujours selon votre âge de départ à la retraite.

Qui peut partir en retraite anticipée ?

Pour partir en retraite anticipée - autrement dit, avant l’âge légal de départ en retraite, fixé à 64 ans - différentes conditions sont à respecter :

  • Condition d’âge : afin de bénéficier d’une retraite anticipée pour carrière longue, vous devez commencer à travailler avant 20 ans.
  • Condition de durée d’assurance retraite : votre durée d’assurance retraite doit comporter, tous régimes de base obligatoires confondus, un nombre minimum de trimestres cotisés. Vous devez aussi avoir acquis un nombre minimum de trimestres d’assurance retraite en début de carrière. A noter que ce nombre de trimestres n’est pas le même pour tout le monde, puisqu’il est calculé selon votre année de naissance.


À titre d’information, sachez que vos années d’études peuvent compter si vous avez effectué votre formation en alternance (contrat d’alternance, ou contrat de professionnalisation). Pour plus d’informations, vous retrouverez le tableau détaillant les conditions ouvrant droit à la retraite anticipée pour carrière longue selon l’année de naissance sur le site internet du service public.

Vous pouvez aussi faire appel à l’un de nos chefs de projet patrimonial pour y voir plus claire et vous accompagner dans la préparation de votre retraite.

Je vis à l’étranger : comment préparer ma retraite ?

Que vous viviez en France ou à l’étranger, la préparation de votre retraite reste la même, à la différence que seuls les revenus «français» seront exclusivement, et naturellement, pris en compte dans le calcul de vos droits.

Il est tout à fait possible de percevoir votre retraite à l’étranger, mais il est impératif de signaler votre nouvelle adresse, ainsi que tout changement de coordonnées bancaires à l’Assurance Retraite (les démarches sont détaillées et accessibles sur le site de l’assurance retraite).

À noter : une condition annuelle reste à respecter. Si vous habitez à l’étranger et que vous percevez une retraite française (personnelle ou de réversion), vous recevez chaque année un certificat de vie : c’est un document auquel vous devrez répondre obligatoirement tous les ans, quelle que soit votre nationalité. Il est à faire compléter par l'autorité locale de votre pays de résidence pour justifier votre résidence fiscale.

En résumé...

Nous avons pu voir ici que les solutions pour préparer votre retraite ne manquent pas. Si vous ne deviez retenir qu’une chose de ce guide, c’est qu’aujourd’hui, qu’importe la solution choisie, il faut agir. Du moins, si vous souhaitez profiter de votre retraite plutôt que de la subir. Pour cela, il est donc impératif de s’y prendre en avance, d’autant que certaines solutions peuvent vous apporter des avantages avant même votre départ à la retraite.

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre chef de projet patrimonial pour faire un point détaillé sur votre situation. Allez-y ! Lancez-vous ! Optimisez votre future retraite et évitez ainsi toutes mauvaises surprises liées à un manque à gagner non anticipé.

Crayon auteurÀ propos de l'auteur
Laëtitia Kohut, Conseillère en gestion de patrimoine, rédactrice chez Netinvestissement

Titulaire d'un Master en « Gestion de Patrimoine et Marchés Immobiliers » obtenu à l'INSEEC Bordeaux, Laëtitia a dans un premier temps travaillé au sein d'un cabinet indépendant de Gestion de Patrimoine et de Protection Sociale dans le Bordelais.
Au cours de cette première expérience elle a pu mettre en pratique ses connaissances acquises au profit d'une clientèle principalement professionnelle pendant près de 3 ans.
Souhaitant par la suite se challenger et développer sa propre éthique professionnelle, elle a décidé de se lancer en tant que Mandataire au travers du groupe GAN PATRIMOINE. Cette seconde expérience lui a offert une autre vision de la Gestion de Patrimoine pendant près de 2 ans, tant par la clientèle qui était principalement des particuliers, que par l'évolution des besoins et des outils. Convaincue depuis toujours que la Gestion de Patrimoine se doit d'être dépoussiérée, que les particuliers comme les professionnels, mais aussi les jeunes actifs comme les jeunes retraités, ont droit au même niveau de préconisations et surtout que le conseil patrimonial fourni ne doit jamais être proportionnel à la somme confiée : Laëtitia a trouvé en Netinvestissement les mêmes valeurs humaines qu'elle revendique depuis ses débuts.
Raison pour laquelle elle a pris la décision de rejoindre l'équipe des Chefs de Projets Patrimoniaux de Netinvestissement en Janvier 2023.

Lire la suite
Contacter Laëtitia
mon alt Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note :

8,8/10 pour 4 lecteurs

Comment ça marche ?
C'est simple comme 1,2,3
1-Vous vous informez Découvrez les différentes solutions de placements proposées en fonction de vos besoins
2-Prise de contact Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.
3-Vous souscrivez Finalisez votre projet facilement à l'aide de votre chef de projets patrimoniaux Netinvestissement.
Ils nous ont fait confiance Des centaines de netinvestisseurs heureux !
+ -
simulation gratuite Netinvestissement
Votre simulation

gratuite & personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*

Réponse en 24h !