Des incertitudes sur le marché des matières premières

Visa expert

L’article « Des incertitudes sur le marché des matières premières » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine.
Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Par Stéphane van Huffel - le 06/07/2017

Après une deuxième chute des cours depuis le début de l’année, le marché des matières premières laisse les investisseurs sans mots. Ils étaient loin d’imaginer cette baisse, à tel point qu’ils s’interrogent tous aujourd’hui sur les raisons d’un tel fiasco. Ils se sentent trompés par le marché et par leurs anticipations qui étaient plutôt optimistes pour ce début d’année.

Quelle est la situation actuelle du marché des matières premières ?

En 2016, les cours des matières premières reprenaient du terrain, ce qui n’était pas attendu par les investisseurs. Une nouvelle fois en 2017, le marché a surpris et étonné les investisseurs en évoluant en sens inverse par rapport à leurs anticipations et estimations. Sauf qu’à l’inverse de 2016, les cours sur le marché des matières premières ont chuté. Début février, le marché connaissait son premier pic à la baisse et voilà maintenant que le marché enregistre une seconde baisse de 9%. Il s’agit du pire premier semestre depuis 4 ans.

Une situation que les investisseurs n’avaient pas anticipée

Il faut bel et bien le croire : les investisseurs se sont pratiquement tous trompés dans leurs estimations. Ils pensaient que les cours allaient s’apprécier et que le marché des matières premières allait évoluer à la hausse. Mais c’est l’inverse qui se produit. Face à ce retournement de situation, les investisseurs cherchent aujourd’hui à comprendre la situation et à trouver des explications.

Comment expliquer une telle situation ?

Le pétrole enregistre la plus grande baisse observée sur le marché des matières premières. Cette chute peut notamment s’expliquer par un déséquilibre croissant entre l’offre et la demande. Plusieurs facteurs sont à l’origine de la hausse de l’offre de pétrole :

  • Le Nigeria et la Libye qui se réinstallent sur le marché pétrolier

  • La météo favorable à la récolte et au rendement

  • Les achats de gaz naturel en hausse

Cette augmentation de l’offre a conduit à faire diminuer les cours du pétrole de plus de 15% depuis le début de l’année. C’est le résultat du jeu de l’offre et de la demande, qui est un concept clé en économie : l’offre augmente tandis que la demande reste faible, ce qui fait diminuer les prix afin de converger vers un certain équilibre et d’avoir autant d’acheteurs que d’offreurs.

Quelles sont les conséquences de la baisse des cours ?

Même si certains segments comme celui des métaux se maintiennent, les investisseurs se méfient, revoient leurs prévisions et anticipent désormais une baisse continue des cours pour l’année 2017, mais aussi pour les années à venir.

Conclusion

Alors que les investisseurs anticipaient une hausse des cours sur le marché des matières premières, celui-ci enregistrait en début d’année une perte de 9% (depuis février) et une perte de 15% pour le pétrole. Cette baisse des cours est notamment liée au déséquilibre qui se creuse entre une demande faible et une offre en hausse, notamment du fait de pays qui reviennent sur le marché du pétrole, d’un climat favorable à la récolte et d’une demande en hausse. Les investisseurs se sont donc trompés dans leurs estimations et anticipent désormais un marché tourné à la baisse pour les prochaines années.

Je m'inscris

À propos de l'auteur

Stéphane van Huffel , Conseiller en gestion de patrimoine associé

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France. Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast and Van en 2005. Il devient ensuite Directeur Général du Groupe Wast&Van et co-fondateur de netinvestissement.fr.

Découvrir son profil

Sur le même sujet

Voir tous nos articles

Nos articles les plus lus

Voir tous nos guides