banniere article

Les supports d’épargne à privilégier en 2014

Vos objectifs Guides Placer son argent

L’article « Les supports d’épargne à privilégier en 2014 » a été rédigé par un professionnel expérimenté en gestion de patrimoine. Netinvestissement apporte une attention toute particulière à la qualité, l’exactitude et l’objectivité des conseils prodigués.

Ecrit par : Stéphane van Huffel

Conseiller en gestion de patrimoine

3664 vues

par nos lecteurs

2 min

de temps de lecture

Votre simulation

gratuite et personnalisée

Je souhaite recevoir des informations de la part de Netinvestissement sur les moyens d’optimiser mes investissements*
Podcast

Introduction

Qu’il s’agisse d’anticiper une baisse de ses revenus, de préparer sa retraite, de se constituer un capital pour un investissement futur ou encore d’assurer une transmission à leurs descendants, les français n’ont jamais autant épargné.

L’équilibre étant le mot clé d’un patrimoine financier performant et pérenne, il est essentiel de choisir judicieusement ses placements. Chaque placement répondant à des objectifs différents, il est important d’identifier préalablement vos intentions futures.

1. A court terme : l’intérêt limité des livrets

Si votre objectif est de vous constituer une épargne, tout en ayant la possibilité de pouvoir accéder facilement aux capitaux placés, le livret d’épargne est la solution idéale pour vous.

Avec plus de 360 milliards d’euros collectés, le livret A demeure le deuxième produit d’épargne préféré des français, juste derrière l’assurance vie. Entièrement garanti par l’Etat, il a pour principale caractéristique de garantir une totale disponibilité des sommes épargnées. Exempte de tout impôt, les intérêts perçus par le biais de ce livret A ne sont ni soumis à l’impôt sur le revenu, ni au prélèvement forfaitaire libératoire.

Cette absence de fiscalité va avoir pour conséquence de le rendre particulièrement intéressant puisque le rendement de 1.25% est net de toute fiscalité.

A noter : Le taux de rendement étant appliqué tous les 1 et 16 du mois, vous avez tout intérêt à effectuer vos dépôts juste avant le 1er et le 16 du mois et effectuer vos retraits après le 1er et le 16 du mois.

A côté du livret A, il existe d’autres livrets d’épargne comme par exemple le Livret d’épargne populaire mieux rémunéré que le livret A (2.75%) mais réservé uniquement aux contribuables dont les revenus sont plus modestes.

Il faudra également vérifier les conditions de sortie ; un retrait dans l’année fait parfois perdre le bénéfice du taux promotionnel.

Si leur rémunération attractive, ainsi que leur souplesse en font des produits d’épargne attractifs, les livrets doivent rester des outils d’épargne à court terme.

En effet, si vos objectifs résident davantage dans la constitution d’un capital en vue d’un investissement immobilier futur ou dans la constitution d’un revenu complémentaire, ces livrets présenteront l’inconvénient d’être, pour la plupart, limités dans le temps et d’afficher des rendements inférieurs à d’autres produits plus favorables à une épargne longue, comme par exemple l’assurance vie.

netinvestissement vous recommande :

Qu'est-ce qu'une assurance vie ?

Le tuto placement Net Academy (EPISODE 1)

2. L’assurance vie : Un support avantageux

Sur le long terme, l’assurance vie se présente comme un support de placement plus performant que les livrets, avec des taux de rendements plus attractifs.

Véritable produit d’épargne, l’assurance vie bénéficie également de nombreux avantages fiscaux, notamment en matière de rachat en cours de vie ou au moment du décès du souscripteur. Par exemple, pour les retraits effectués huit ans après la souscription à un contrat, un assuré célibataire bénéficiera d’un abattement fiscal annuel de 4 600 euros et un couple de 9 200 euros. Au-delà, les plus values ne seront taxées qu’à 7.5%.

A noter : Il existe deux manières de retirer son argent en bénéficiant d’avantages fiscaux.

  • Soit sous la forme d’une avance, il s’agira alors d’un prêt que le souscripteur peut demander à son assureur et qui doit être remboursé ultérieurement. L’avance permettra de faire fructifier la partie du capital non touché.
  • Soit sous la forme d’une rente viagère, ce qui permettra à l’assuré de percevoir régulièrement jusqu’à sa mort un complément de revenus. En optant pour cette solution, le souscripteur ne pourra plus disposer de son capital librement.

Bon à savoir : Il existe deux catégories de contrat d’assurance vie : les monosupports qui ne permettent d’investir que sur un fonds euros et les multisupports qui permettent d’investir aussi bien sur les fonds en euros que sur des supports d’investissements boursiers. Le contrat multisupports vous offrira la possibilité de diversifier vos investissements tout en vous laissant la liberté de déterminer le niveau de risque souhaité.

Si votre objectif est de préparer votre retraite, la souscription à un PERP est également une solution à privilégier. Cela vous permettra notamment de vous constituer un capital tout au long de votre vie professionnelle.

Ce produit a pour principal avantage de vous assurer une déductibilité des sommes versées chaque année, dans la limite d’un plafond global.

A noter : Afin de dynamiser votre PERP, il est conseillé d’augmenter votre épargne mensuelle en y déposant le montant de l’économie d’impôt. Ce dépôt supplémentaire générera alors des intérêts, qui au final déboucheront sur un capital plus important.

Conclusion

Comme vous pouvez le voir, il existe de nombreux produits d’épargne, chacun d’eux répondant à des objectifs spécifiques. Il est conseillé de porter la plus grande attention à la performance, ainsi qu’aux conditions afférentes à chaque produit, ces derniers pouvant varier d’un produit à l’autre. N’hésitez pas également à vous faire conseiller par un professionnel indépendant, seul lui saura vous proposer en toute objectivité les produits qui sauront vous correspondre.

Ne ratez rien de nos conseils !

Vous avez aimé ce guide ?
Laissez une note !

A propos de l'auteur

Stéphane van Huffel, Conseiller en gestion de patrimoine

Avis des clients de Stéphane :

Stéphane van Huffel débute sa carrière au sein de la branche d’investissement immobilier d'un grand promoteur français dans les fonctions opérationnelles et commerciales. Il évolue ensuite, toujours au sein du même groupe, vers un poste d'encadrement puis de directeur régional où il est chargé d'animer et d'encadrer cinq cabinets en France.

Son expérience confirmée de la fiscalité et de l'immobilier l'amène à créer son propre cabinet : Wast & Van en 2005 puis fonde netinvestissement avec son associé Karl Toussaint du Wast. Il est également co-fondateur du tour de France de l’immobilier et du baromètre des placements. Stéphane intervient régulièrement en tant qu’expert auprès de nombreux média français.

Lire la suite

Dernier commentaire client

"Une équipe professionnelle ! Notre conseiller/Expert a été à l’écoute de nos besoins."

Avis client :
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
  • etoiles favoris
Le 2019-05-17 18:29:00 par Ilham L.

Comment ça marche ?
C'est simple comme 1,2,3

1-Vous choisissez

Parmi l'ensemble des placements financiers et immobiliers sur le marché français.

2-Prise de contact

Fixez un rendez-vous gratuit avec un chef de projet patrimonial et recevez une réponse en 24h.

3-Vous souscrivez

Finalisez votre projet facilement en suivant les étapes de souscription.

Ils nous ont fait confiance
Des centaines de netinvestisseurs heureux !

/10

sur 418 avis clients